Frederick Gowland Hopkins

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hopkins.
Frederick Gowland Hopkins
Description de l'image Frederick Gowland Hopkins nobel.jpg.
Naissance
Eastbourne, Sussex ( Angleterre)
Décès (à 85 ans)
Cambridge ( Angleterre)
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni britannique
Domaines Physiologie, chimie
Institutions King's College London
Renommé pour Découverte des vitamines de croissance
Distinctions Lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine 1929, Royal Medal 1919

Frederick Gowland Hopkins ( à Eastbourne, Sussex, Angleterre - à Cambridge, Angleterre) est un physiologiste et chimiste britannique qui a découvert l'existence des vitamines dans les aliments naturels. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physiologie ou médecine de 1929 [1].

Biographie

Hopkins effectua ses études secondaires à la City of London School puis suivit les cours de l’École préparatoire de l' Université de Londres et l'école de médecine du Guy's Hospital, qui aujourd'hui est rattachée à l'école de médecine de King's College London [2]. Il enseigna la physiologie et la toxicologie au Guy's Hospital de 1894 à 1898.

En 1898 il épousa Jessie Anne Stephens (1861–1937), qui lui donna deux filles dont l'une, Jacquetta Hawkes, épousa l'essayiste J.B. Priestley. Cette même année 1898, lors d'un congrès de la Physiological Society, Michael Foster lui propose de travailler pour le Laboratoire de Physiologie de Cambridge afin d'y étudier les mécanismes chimiques en physiologie (à l'époque, la biochimie ne formait pas encore une discipline autonome). Il devint ainsi le premier maître de conférences de « chimie physiologique » d’ Emmanuel College en mars 1900, et fut reçu Master of Arts (MA) honoris causa [3]. Il découvre l’ acide aminé tryptophane en 1901. Au mois de juillet 1902 il soutient sa thèse de physiologie (D.Sc) à l' Université de Londres [4], et simultanément se voit confier les conférences de biochimie de Trinity College [5]. Il sera élu professeur titulaire de Trinity College en 1910 et Honorary Fellow d’Emmanuel College. En 1914 il est élu à la chaire de biochimie de l'université de Cambridge, spécialement créée en son honneur [6]. Parmi ses étudiants de Cambridge il y a lieu de citer le pionnier de la neurochimie, Judah Hirsch Quastel et l' embryologiste Joseph Needham.

Other Languages
Bahasa Indonesia: Frederick Gowland Hopkins
Simple English: Frederick Hopkins
oʻzbekcha/ўзбекча: Frederick Gowland Hopkins