France libre

Ne doit pas être confondu avec Français libre.
République française
France libre
puis France combattante

 – 
2 ans, 11 mois et 16 jours

Drapeau
Drapeau officiel
Blason
Emblème officiel
Informations générales
StatutRégime républicain de résistance
Gouvernement en exil
Texte fondamentalLois constitutionnelles de 1875[1]
CapitaleBrazzaville (1940 – 1943), puis Alger (1943 – 1944) et Londres (siège du Comité national français).
LangueFrançais
MonnaieFranc français
Histoire et événements
Seconde Guerre mondiale
Appel du 18 juin, acte fondateur de la France libre
Philippe Pétain signe l'armistice franco-allemand
Pétain investi chef de l'État Français (régime de Vichy)
Formation du gouvernement de défense de l'Empire (Conseil de défense de l'Empire)
Formation du gouvernement national français (Comité national français)
La France libre est renommée France combattante
Création du Comité français de la Libération nationale (CFLN)
Les Forces françaises libres fusionnent dans l'Armée française de la Libération
Chef de la France Libre
PrésidentCharles de Gaulle
Gouvernements
Du 11 juillet 1940 au 24 septembre 1941Conseil de défense de l'Empire
Du 24 septembre 1941 au 3 juin 1943Comité national français
Chef du gouvernementCharles de Gaulle
Parlement français
Chambre hauteSénat (De 1938 à 1940)
Chambre basseXVIe législature (De 1936 à 1940[2])
Drapeau de la France Libre, plage de Courseulles-sur-Mer, Calvados, où débarqua le Général de Gaulle le 14 juin 1944.

La France libre est le régime de résistance extérieure fondé à Londres par le général de Gaulle à la suite de son appel du . La veille, le lundi , face à la progression allemande, Philippe Pétain, chef du gouvernement de la IIIe République avait appelé l’armée française à cesser les combats pendant les négociations de l'armistice avec les Allemands, qui les signèrent cinq jours plus tard, le samedi .

Quelques semaines plus tard, le lundi , l'Assemblée nationale, réunie à Vichy, vota une loi constitutionnelle en vue de rédiger une nouvelle constitution et délégua les pleins pouvoirs constituants à Pétain. Le lendemain, Pétain se déclare, par le premier des actes constitutionnels de Vichy, « chef de l'État français » (régime de Vichy).

Ce même mardi, le général de Gaulle, pour qui le régime de Vichy est « illégitime, nul et non avenu », forma le gouvernement de défense de l'Empire (Conseil de défense de l'Empire) de la France libre. Les forces armées ralliées à la France libre sont appelées Forces françaises libres (FFL).

Le , la « France libre » est renommée « France combattante » par le Comité national français pour marquer l'adhésion de la France libre et « des groupements qui à l'intérieur du pays participaient activement à la résistance »[3].

Le 3 juin 1943, la France libre (France combattante) devint l'une des composantes du Comité français de Libération nationale (CFLN) et le 1er août 1943, les Forces françaises libres (FFL) devinrent l'Armée française de la Libération.

Other Languages
العربية: فرنسا الحرة
asturianu: Francia Llibre
azərbaycanca: Azad Fransa
تۆرکجه: آزاد فرانسه
беларуская: Змагарная Францыя
brezhoneg: France libre
English: Free France
Esperanto: Libera Francio
español: Francia Libre
italiano: France libre
한국어: 자유 프랑스
Bahasa Melayu: Tentera Perancis Bebas
Nederlands: Vrije Fransen
português: França Livre
srpskohrvatski / српскохрватски: Slobodna Francuska
Türkçe: Özgür Fransa
українська: Вільна Франція
Tiếng Việt: Pháp quốc Tự do
中文: 自由法國
粵語: 自由法國