Franc français

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franc, F, FF et FRF.
Franc français
Ancienne unité monétaire
Revers d'une pièce d'1 franc de l'année 1999
Revers d'une pièce d'1 franc de l'année 1999
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de la France  France ( 1795- 2002)
Autres pays
utilisateurs
Drapeau d'Andorre  Andorre (-2002)
Drapeau de Monaco  Monaco (-2002)
Drapeau du Protectorat de Sarre  Protectorat de Sarre (de facto, 1947-1956)
Banque centrale Banque de France
Appellation locale franc (avant 1960 et 1963-2002)
nouveau franc (1960-1963)
Symbole local F, FF, Fr [1] ; NF entre 1960 et 1963
Code ISO 4217 FRF
Sous-unité 100 centimes
Taux de conversion 1 EUR = 6,559 57 FRF
()
Chronologie de la monnaie

Le franc, précisé franc français lorsqu'il peut y avoir ambiguïté (en abrégé F, FF, Fr [2] ; code ISO 4217 FRF), est une ancienne unité monétaire de la France, utilisée également en Andorre et à Monaco.

Bien qu’une pièce portant le nom de «  franc », dite «  franc à cheval », ait existé dès le , le franc français ne fut l’unité monétaire unique de la France qu’entre le et le (et l’unité monétaire commune en Andorre et à Monaco). Il succède en effet à la livre tournois, qui fut l’unité de compte de l’ Ancien Régime, le franc n’étant alors qu’une monnaie de règlement.

Le , le franc est devenu une division nationale de l’ euro, la monnaie désormais commune des pays de l' Union économique et monétaire européenne. Le , le franc français a totalement cessé d’être une unité de compte avant que son cours légal soit suspendu le 17 février 2002, les pièces et billets en francs français étant démonétisés.

Ancien Régime

Article connexe : Monnaie d'Ancien Régime.
Le franc à cheval de Jean le Bon.

Les premiers francs furent frappés à Compiègne le , pour aider à payer la rançon du roi Jean II, capturé par les Anglais le à la bataille de Poitiers : les Anglais exigèrent contre sa libération la somme de 4 millions d' écus [3]. Pour ce faire, le régent Charles fit fabriquer une nouvelle pièce, un écu d'or, dénommée plus tard le franc à cheval, pesant 3,87 g d' or fin équivalant à 1 livre tournois ou 20 sols. Cette monnaie fut taillée à raison de 63 pièces dans un marc d’or fin de 244,75 g.

Le roi y est représenté sur un destrier, armé d'un écu à fleur de lys et brandissant l'épée, avec, inscrit dans la légende, le terme « Francorum Rex » (c'est-à-dire : Roi des Francs). Dans l'une des trois ordonnances édictées le 5 décembre 1360, Jean II écrit : « Nous avons été délivré à plein de prison et sommes franc et délivré à toujours (...). Nous avons ordonné et ordonnons que le Denier d'Or fin que nous faisons faire à présent et entendons à faire continuer sera appelé Franc d'Or » [4]. Le mot « franc » signifiant également « libre » (ou « affranchi »), il est donc probable que le nom de cette nouvelle monnaie vienne de cette double signification. Un acompte de 400 000 livres (soit 1 161 kilogrammes d'or) fut versé et le roi put être libéré.

En 1365, le franc d'or est frappé à l'image du nouveau roi Charles V. Sur une pièce au poids identique, le monarque est représenté à pied sous un dais. Cette pièce est appelée par la suite le franc à pied. En 1437, Charles VII, réduit le poids du franc à 3,06 g d'or fin, et reprend l'image du roi à cheval. Le franc d'or, en poids et au change, est alors l'équivalent, à un demi gramme près, du florin, monnaie la plus importante en Europe.

Le 31 mai 1575, le roi Henri III, en remplacement du teston, fait frapper un franc d'argent de 14,18 g titrant 606/1000 d'argent fin et valant 20 sols et 4 deniers, soit d'une valeur légèrement supérieure à la livre tournois. En même temps, on frappe des subdivisions du franc : le demi-franc et le quart de franc. Cependant, il est décidé que l'unité monétaire de compte du royaume n'est ni la livre, ni le franc mais un écu d'or valant 3 livres tournois. Puis, en 1586, Henri III édicte une ordonnance interdisant la frappe des francs d'argent. Seules les subdivisions peuvent continuer à être frappées. Cette décision est prise car les pièces sont souvent faussées pour récupérer un peu d'argent et tendent à être confondues avec d'autres types de pièces.

Le roi Louis XIII fait émettre des demi-francs et quart de francs respectivement de 7,094 g et 3,547 g d'argent à 833/1000. Puis, Louis XIII décide de réformer le système monétaire en 1640 et le 23 décembre 1641, la Monnaie frappe une nouvelle pièce d'or à laquelle le roi donne son prénom : le louis d'or. Le louis d'argent qui en découle est appelé écu blanc. Le franc devient alors une monnaie désuète. Cependant, le terme « franc » reste vivace dans les esprits ; ainsi, Molière, Boileau, dans leurs œuvres, emploient le mot « franc » pour « livre », ou encore Madame de Sévigné dans les lettres à sa fille.

Other Languages
العربية: فرنك فرنسي
беларуская: Французскі франк
български: Френски франк
Ελληνικά: Γαλλικό Φράγκο
English: French franc
Esperanto: Franca franko
español: Franco francés
Bahasa Indonesia: Franc Perancis
íslenska: Franskur franki
italiano: Franco francese
한국어: 프랑스 프랑
Nederlands: Franse frank
norsk nynorsk: Fransk franc
português: Franco francês
română: Franc francez
srpskohrvatski / српскохрватски: Francuski franak
slovenčina: Francúzsky frank
slovenščina: Francoski frank
српски / srpski: Француски франак
svenska: Fransk franc
українська: Французький франк
Tiếng Việt: Franc Pháp
中文: 法国法郎
Bân-lâm-gú: Hoat-kok franc