François Calvet

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calvet.
François Calvet
Image illustrative de l'article François Calvet
Fonctions
Sénateur des Pyrénées-Orientales
En fonction depuis le
(5 ans, 10 mois et 22 jours)
Élection 26 septembre 2011
Maire du Soler
En fonction depuis le
(22 ans, 2 mois et 5 jours)
Élection 18 juin 1995
Prédécesseur André Daugnac
Député des Pyrénées-Orientales
Élu dans la 3e circonscription

(9 ans, 3 mois et 11 jours)
Prédécesseur Christian Bourquin
Successeur Ségolène Neuville

(4 ans et 24 jours)
Prédécesseur Jacques Farran
Successeur Ségolène Neuville
Conseiller régional du Languedoc-Roussillon

(10 ans, 4 mois et 8 jours)
Élection 22 mars 1992
Successeur Armande Comas
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Parti politique Union pour un mouvement populaire

François Calvet, né le à Perpignan ( Pyrénées-Orientales), est un homme politique français. Il est sénateur-maire du Soler.

Biographie

Élu conseiller régional du Languedoc-Roussillon en 1992, François Calvet est élu député UDF-PR de la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales en mars 1993. Il figure quelques mois plus tard sur la liste RPR-UDF à l'élection municipale partielle de Perpignan qui voit la victoire du dissident UDF Jean-Paul Alduy. Il est réélu en 1998 au Conseil régional et occupe une vice-présidence jusqu'en 2002, puis redevient simple conseiller.

Il est élu maire du Soler en 1995 et toujours réélu depuis (65,58 % des suffrages exprimés au premier tour en mars 2008). Battu aux législatives de 1997 par Christian Bourquin, il se consacre à ses mandats locaux (maire et vice-président du conseil régional en 1998). Il prend sa revanche le et rejoint le groupe UMP à l'Assemblée nationale. Pour cause de cumul des mandats, il doit quitter le conseil régional.

Candidat à sa réélection en tant que député UMP, pour la XIIIe législature ( 2007- 2012), il est réélu avec 51,94 % des suffrages face à son éternel rival socialiste, Christian Bourquin. Le 30 janvier 2008, il est nommé rapporteur du projet de loi relatif aux archives et du projet de loi organique modifiant l’ordonnance no 58-1067 du 7 novembre 1958 portant loi organique sur le Conseil constitutionnel et relatif à ses archives.

Il est membre du groupe d'études sur la question du Tibet de Assemblée nationale [1].

Le 25 septembre 2011, il est élu sénateur des Pyrénées-Orientales et quitte donc l'Assemblée nationale. Son suppléant est Jean-Pierre Romero, maire de Port-Vendres.

Other Languages