François Bouché

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouche (homonymie).
François Bouché
une illustration sous licence libre serait bienvenue

François Bouché

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Influencé par
Œuvres réputées
Sculptures monumentales à Marseille, Salon-de-Provence et Cassis
Maternité granite noir
Omphale - Sculpture Bronze de François Bouché

François Bouché, né le à Sermiers ( Marne) et mort le [1] à Marseille ( Bouches-du-Rhône), est un sculpteur et dessinateur français.

Résistant, membre du commando communiste Vaillant-Couturier, il réalise une de ses premières œuvres pour le premier mémorial des martyrs de la Résistance au Mont-Valérien à Suresnes ( Hauts-de-Seine) [1]. François Bouché fréquente de nombreux « maîtres » dont les principaux sont Marcel Gimond, Henri Laurens, Constantin Brancusi, Germaine Richier et Ossip Zadkine.

Biographie

C'est en découvrant le métier de Christier (statuettes en ivoire) lors de ses onze ans chez un artisan voisin, que François Bouché déclare qu'il sera sculpteur. À 14 ans, François participe à la restauration de la Cathédrale de Reims éprouvée par les bombardements de la Première Guerre mondiale. C'est alors que la sculpture lui est vraiment révélée. En octobre 1940, François quitte sa famille pour l'école des Beaux-Arts de Paris qu'il fréquente jusqu'en 1946. Il est reçu Major en 1942. Les petits boulots lui permettent de survivre difficilement jusqu'à la fin de ses études sans entamer sa passion [2].

Professeur de l'enseignement technique à Paris de 1947 à 1951, puis professeur à l' École supérieure des Beaux-Arts de Marseille. À cette date il fait un voyage d'étude au Maroc, et en 1953, chargé d'une étude en Grèce sur les Idoles cycladiques. Son évolution dépend des techniques employées. Il entame en 1956, une nouvelle recherche sur le métal comme moyen d'expression, comme en témoignent: Le duel, Lucrèce, Le jugement de Salomon. Il utilise l'argent et l'acier inoxydable pour le Christ de l'église St Georges à Marseille en 1961. Il revient aux petits bronzes et à la terre cuite en 1963 [3].

Other Languages