François Bayrou

  • page d’aide sur les redirections « bayrou » redirige ici. pour les autres significations, voir bayrou (homonymie).

    françois bayrou
    illustration.
    françois bayrou en 2019.
    fonctions
    maire de pau
    en fonction depuis le
    (5 ans, 10 mois et 18 jours)
    Élection
    prédécesseur martine lignières-cassou
    président du modem
    en fonction depuis le
    (12 ans, 9 mois et 12 jours)
    Élection
    réélection

    prédécesseur création du parti
    ministre d'État
    garde des sceaux, ministre de la justice

    (1 mois et 4 jours)
    président emmanuel macron
    gouvernement philippe philippe i
    prédécesseur jean-jacques urvoas
    successeur nicole belloubet
    député français

    (9 ans, 11 mois et 29 jours)
    Élection 16 juin 2002
    réélection 17 juin 2007
    circonscription 2e des pyrénées-atlantiques
    prédécesseur pierre menjucq
    successeur nathalie chabanne

    (2 ans, 6 mois et 9 jours)
    Élection 1er juin 1997
    prédécesseur pierre laguilhon
    successeur pierre menjucq

    (4 ans, 10 mois et 8 jours)
    Élection 12 juin 1988
    réélection 28 mars 1993
    prédécesseur circonscription créée
    successeur pierre laguilhon

    (2 ans, 1 mois et 12 jours)
    Élection 16 mars 1986
    circonscription pyrénées-atlantiques
    législature viiie
    député européen

    (2 ans, 10 mois et 27 jours)
    Élection 13 juin 1999
    législature 5e
    groupe politique ppe-de
    président de l'udf

    (9 ans, 2 mois et 13 jours)
    Élection 17 septembre 1998
    prédécesseur françois léotard
    successeur fusion du parti dans le modem
    président du cds puis de fd

    (3 ans et 9 mois)
    prédécesseur pierre méhaignerie
    successeur lui même (udf)
    ministre de l'Éducation nationale[n 1]

    (4 ans, 2 mois et 3 jours)
    président françois mitterrand
    jacques chirac
    gouvernement Édouard balladur
    alain juppé alain juppé i et ii
    prédécesseur jack lang (Éducation nationale)
    françois fillon (enseignement supérieur et recherche)
    successeur claude allègre
    président du conseil général des pyrénées-atlantiques

    (8 ans, 11 mois et 21 jours)
    Élection 29 mars 1992
    prédécesseur henri grenet
    successeur jean-jacques lasserre
    conseiller général des pyrénées-atlantiques

    (25 ans, 11 mois et 24 jours)
    circonscription canton de pau-sud
    prédécesseur yves urieta
    successeur andré arribes
    biographie
    nom de naissance françois rené jean lucien bayrou
    date de naissance (68 ans)
    lieu de naissance bordères (france)
    nationalité française
    parti politique udf-cds (1982-1995)
    udf-fd (1995-1998)
    udf-ad (1998-2007)
    modem (depuis 2007)
    diplômé de université bordeaux-montaigne
    profession professeur agrégé de lettres classiques
    religion catholicisme

    françois bayrou (prononcé : [fʁɑ̃swa bajʁu])[n 2], né le à bordères (basses-pyrénées), est un essayiste et homme politique français.

    ministre de l'Éducation nationale sous trois gouvernements de droite de 1993 à 1997, il est également député des pyrénées-atlantiques entre 1986 et 2012, président du conseil général des pyrénées-atlantiques de 1992 à 2001, député européen de 1999 à 2002 et maire de pau depuis 2014.

    parallèlement, il préside plusieurs partis : le centre des démocrates sociaux (cds), force démocrate (fd), l'union pour la démocratie française (udf) et le mouvement démocrate (modem).

    candidat à l'élection présidentielle de 2002, il obtient 6,84 % des voix, se classant quatrième du premier tour. en 2007, il finit en troisième position avec 18,57 % des suffrages, et fonde peu après le modem, qui se veut au centre de l'échiquier politique, alors que l'udf était traditionnellement classée au centre droit. lors de l'élection présidentielle de 2012, il recueille 9,13 % des suffrages, terminant en cinquième position.

    ne se présentant pas à l'élection présidentielle de 2017, il soutient la candidature d'emmanuel macron, qui l'emporte et le nomme ministre d'État, garde des sceaux, ministre de la justice au sein du gouvernement Édouard philippe. un mois plus tard, cité dans l'affaire des assistants parlementaires du modem au parlement européen, il renonce à intégrer le second gouvernement Édouard philippe. en 2019, il est mis en examen pour « complicité de détournement de fonds publics » dans cette affaire.

  • situation personnelle
  • parcours politique
  • prises de position
  • détail des mandats et fonctions politiques
  • dans la fiction
  • Œuvre
  • notes et références
  • voir aussi

Page d’aide sur les redirections « Bayrou » redirige ici. Pour les autres significations, voir Bayrou (homonymie).

François Bayrou
Illustration.
François Bayrou en 2019.
Fonctions
Maire de Pau
En fonction depuis le
(5 ans, 10 mois et 18 jours)
Élection
Prédécesseur Martine Lignières-Cassou
Président du MoDem
En fonction depuis le
(12 ans, 9 mois et 12 jours)
Élection
Réélection

Prédécesseur Création du parti
Ministre d'État
Garde des Sceaux, ministre de la Justice

(1 mois et 4 jours)
Président Emmanuel Macron
Gouvernement Philippe Philippe I
Prédécesseur Jean-Jacques Urvoas
Successeur Nicole Belloubet
Député français

(9 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
Circonscription 2e des Pyrénées-Atlantiques
Prédécesseur Pierre Menjucq
Successeur Nathalie Chabanne

(2 ans, 6 mois et 9 jours)
Élection 1er juin 1997
Prédécesseur Pierre Laguilhon
Successeur Pierre Menjucq

(4 ans, 10 mois et 8 jours)
Élection 12 juin 1988
Réélection 28 mars 1993
Prédécesseur Circonscription créée
Successeur Pierre Laguilhon

(2 ans, 1 mois et 12 jours)
Élection 16 mars 1986
Circonscription Pyrénées-Atlantiques
Législature VIIIe
Député européen

(2 ans, 10 mois et 27 jours)
Élection 13 juin 1999
Législature 5e
Groupe politique PPE-DE
Président de l'UDF

(9 ans, 2 mois et 13 jours)
Élection 17 septembre 1998
Prédécesseur François Léotard
Successeur Fusion du parti dans le MoDem
Président du CDS puis de FD

(3 ans et 9 mois)
Prédécesseur Pierre Méhaignerie
Successeur Lui même (UDF)
Ministre de l'Éducation nationale[N 1]

(4 ans, 2 mois et 3 jours)
Président François Mitterrand
Jacques Chirac
Gouvernement Édouard Balladur
Alain Juppé Alain Juppé I et II
Prédécesseur Jack Lang (Éducation nationale)
François Fillon (Enseignement supérieur et Recherche)
Successeur Claude Allègre
Président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques

(8 ans, 11 mois et 21 jours)
Élection 29 mars 1992
Prédécesseur Henri Grenet
Successeur Jean-Jacques Lasserre
Conseiller général des Pyrénées-Atlantiques

(25 ans, 11 mois et 24 jours)
Circonscription Canton de Pau-Sud
Prédécesseur Yves Urieta
Successeur André Arribes
Biographie
Nom de naissance François René Jean Lucien Bayrou
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Bordères (France)
Nationalité Française
Parti politique UDF-CDS (1982-1995)
UDF-FD (1995-1998)
UDF-AD (1998-2007)
MoDem (depuis 2007)
Diplômé de Université Bordeaux-Montaigne
Profession Professeur agrégé de lettres classiques
Religion Catholicisme

François Bayrou (prononcé : [fʁɑ̃swa bajʁu])[N 2], né le à Bordères (Basses-Pyrénées), est un essayiste et homme politique français.

Ministre de l'Éducation nationale sous trois gouvernements de droite de 1993 à 1997, il est également député des Pyrénées-Atlantiques entre 1986 et 2012, président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques de 1992 à 2001, député européen de 1999 à 2002 et maire de Pau depuis 2014.

Parallèlement, il préside plusieurs partis : le Centre des démocrates sociaux (CDS), Force démocrate (FD), l'Union pour la démocratie française (UDF) et le Mouvement démocrate (MoDem).

Candidat à l'élection présidentielle de 2002, il obtient 6,84 % des voix, se classant quatrième du premier tour. En 2007, il finit en troisième position avec 18,57 % des suffrages, et fonde peu après le MoDem, qui se veut au centre de l'échiquier politique, alors que l'UDF était traditionnellement classée au centre droit. Lors de l'élection présidentielle de 2012, il recueille 9,13 % des suffrages, terminant en cinquième position.

Ne se présentant pas à l'élection présidentielle de 2017, il soutient la candidature d'Emmanuel Macron, qui l'emporte et le nomme ministre d'État, garde des Sceaux, ministre de la Justice au sein du gouvernement Édouard Philippe. Un mois plus tard, cité dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem au Parlement européen, il renonce à intégrer le second gouvernement Édouard Philippe. En 2019, il est mis en examen pour « complicité de détournement de fonds publics » dans cette affaire.

Other Languages