Forces armées révolutionnaires de Colombie

Page d'aide sur les redirections « FARC » redirige ici. Pour les autres significations, voir FARC (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'ex-guérilla colombienne. Pour le parti politique, voir Force alternative révolutionnaire commune.

Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée du peuple
FARC
espagnol : Fuerzas armadas revolucionarias de Colombia – Ejército del Pueblo
image illustrative de l’article Forces armées révolutionnaires de Colombie

IdéologieMarxisme
Bolivarisme
ObjectifsPrise du pouvoir en Colombie
StatutInactif
Fondation
Date de formation1964
Fondé parManuel Marulanda, Jacobo Arenas
Pays d'origineDrapeau de la Colombie Colombie
Actions
Mode opératoireGuérilla
Zone d'opérationColombie
Période d'activité1964-2016
Organisation
Chefs principauxManuel Marulanda (mort naturellement en 2008), Alfonso Cano (tué en 2011), Timoleón Jiménez
Membres7 000[1]
Branche politiqueMouvement bolivarien pour la Nouvelle Colombie,
Parti communiste colombien clandestin (en) (PCCC)
FinancementTrafic de drogue, rançons de prise d'otages, vol de bétail
Groupe reliéArmée de libération nationale
Répression
Considéré comme terroriste parCanada, États-Unis, Union européenne, Nouvelle-Zélande
Conflit armé colombien

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée du peuple (espagnol : Fuerzas armadas revolucionarias de Colombia – Ejército del Pueblo), généralement appelées FARC, le sigle exact étant FARC-EP, étaient la principale guérilla communiste impliquée dans le conflit armé colombien.

L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis suite aux attentats du [2], du Canada[3] et de la Nouvelle-Zélande[4]. Pour les Nations unies, les guérillas colombiennes seraient responsables de 12 % des assassinats de civils perpétrés dans le cadre du conflit armé, les paramilitaires de 80 % et les forces gouvernementales des 8 % restant[5].

Après quatre années de négociations, leurs représentants signent le un accord de paix avec le gouvernement visant à mettre en œuvre leur démobilisation définitive[6],[7]. À la suite de cet accord, les FARC fondent le un parti politique légal sous le même acronyme, appelé Force alternative révolutionnaire commune (Fuerza Alternativa Revolucionaria del Común, FARC).

Other Languages
беларуская (тарашкевіца)‎: Рэвалюцыйныя збройныя сілы Калюмбіі
български: ФАРК
dansk: FARC
Deutsch: FARC-EP
Esperanto: FARK
eesti: FARC
فارسی: فارک
suomi: FARC
føroyskt: FARC
עברית: FARC
Bahasa Indonesia: FARC
íslenska: FARC
مازِرونی: فارک
norsk nynorsk: FARC
norsk: FARC
sicilianu: FARC
Scots: FARC
srpskohrvatski / српскохрватски: FARC
Simple English: FARC
svenska: FARC