Forces armées françaises

Page d'aide sur les redirections « Armée française  » redirige ici. Pour les autres significations, voir Armée française (homonymie).

Forces armées françaises
image illustrative de l’article Forces armées françaises
BranchesLogo de l'Armée de terre Armée de terre
Logo de la Marine nationale Marine nationale
Logo de l'Armée de l'air Armée de l'air
Logo de la Gendarmerie nationale française 2015.png Gendarmerie nationale
Commandement
Président de la RépubliqueEmmanuel Macron
Ministre des ArméesFlorence Parly
Chef d'État-Major des arméesGénéral François Lecointre
Main-d'œuvre
Âges militaires17 ans
Actifs265 458 (2016)[1]
Troupes régulières205 121 personnels militaires (2016)[1]
Déployés hors du paysPlus de 17 000 (fin 2017)[2]
Réservistes71 472 (2017)[3]
Paramilitaires103 121 Gendarmerie nationale (2016)[4]
Budgets
Budget42,63 milliards € (2018)
34,20 milliards € (2018) (hors CAS « Pensions »)[5],[Note 1]
Pourcentage du PNB1,81 % (2018)
2 % prévu en 2025[5],[Note 2]
Industrie
Fournisseurs nationauxComplexe militaro-industriel français
Exportations annuelles20 milliards d'euros de commandes (2016)
Articles annexes
HistoireHistoire militaire de la France
GradesGrades de l'Armée française

Les Forces armées, souvent appelées l'Armée française dans le langage courant, constituent la puissance militaire de la République française chargée de la défense de la population, du territoire et des intérêts nationaux de la France. Elles comprennent principalement les commandements et leurs états-majors, les trois armées, l'armée de terre, la marine nationale et l'armée de l'air, ainsi que les services de soutien et les organismes interarmées.

La gendarmerie nationale est rattachée au ministère de l'Intérieur depuis une loi de 2009[6]. Le texte la définit comme « une force armée instituée pour veiller à la sûreté et à la sécurité publiques » mais stipule son « rattachement organique et opérationnel » au ministère de l’Intérieur alors qu’auparavant elle n’était placée sous son autorité que « pour emploi »[7]. Le texte préserve toutefois les grandes spécificités militaires du statut de gendarme. Quelques unités spécialisées relèvent toutefois de manière permanente du ministère de la Défense[8],[9].

Depuis la suspension du service national pour tous les Français qui sont nés après le 31 décembre 1978, l'Armée française est devenue une armée de métier composée de militaires d'active professionnels, de militaires réservistes (anciens militaires du service actif ou volontaires issus du civil) et de civils[10].

Sur la base des budgets de défense[Note 3] , les forces armées françaises se situent au troisième rang en Europe, derrière la Russie et le Royaume-Uni. Ces trois États sont aussi les seuls en Europe à posséder une force de dissuasion nucléaire[11].

Sommaire

Other Languages