Forêt amazonienne

Forêt amazonienne
Carte géographique des écorégions de la forêt amazonienne délimitées par le WWF. Les lignes en jaune délimitent les contours de la forêt amazonienne. Les frontières nationales sont indiquées en noir (Image satellite de la NASA)
Carte géographique des écorégions de la forêt amazonienne délimitées par le WWF. Les lignes en jaune délimitent les contours de la forêt amazonienne. Les frontières nationales sont indiquées en noir (Image satellite de la NASA)
Localisation
Coordonnées 3° 10′ sud, 60° 02′ ouest
Pays Drapeau du Brésil  Brésil
Drapeau du Pérou  Pérou
Drapeau de la Colombie  Colombie
Drapeau du Venezuela  Venezuela
Drapeau de la France  France ( Guyane)
Drapeau du Suriname  Suriname
Drapeau du Guyana  Guyana
Drapeau de la Bolivie  Bolivie
Drapeau de l'Équateur  Équateur
Géographie
Superficie 550 000 000 ha
Altitudes mini. 0 m — maxi. 900 m
Les bords du fleuve Amazone dans l'État brésilien du Pará.

La forêt amazonienne (portugais : floresta amazônica ; espagnol : selva amazónica ; anglais : Amazon rainforest) également connue sous le nom d'« Amazonie », « jungle amazonienne » ou « poumon de la Terre » (cette dernière appellation revenant cependant aux océans), est une forêt tropicale située dans le bassin amazonien en Amérique du Sud. En termes d'écologie, il s'agit d'une forêt primaire au stade climax. Avec une superficie de 5 500 000 km2, soit près de dix fois la taille de la France, il s'agit de la plus grande forêt tropicale du monde couvrant près du tiers du continent sud-américain [1]. La forêt amazonienne s'étend sur neuf pays, essentiellement au Brésil : près des deux tiers de sa superficie totale se trouvent au Brésil (63 %) ; le tiers restant se partage entre le Pérou (13 %), la Colombie (10 %) et, dans une moindre mesure, l' Équateur, le Venezuela, le Suriname, le Guyana, la Bolivie et la Guyane.

Composée de près de 390 milliards d'arbres et de 16 000 espèces différentes, la forêt amazonienne est le plus grand réservoir de biodiversité au monde. Il y a près de 60 fois plus d'arbres « adultes » dans la forêt amazonienne que d'êtres humains sur l'ensemble de la planète. Cet immense territoire est menacé par la déforestation : depuis 1970, environ 18 % de la forêt originale a disparu à cause de la déforestation et des activités humaines. Afin de préserver cet écosystème, plusieurs parties de la forêt amazonienne sont protégées et 3 d'entre elles : le complexe de conservation de l'Amazonie centrale [2] au Brésil, le parc national de Manú [3] au Pérou et le parc national Noel Kempff Mercado [4] en Bolivie, sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial par l' UNESCO.

Étymologie

Un rapport écrit par l'aumônier de l'expédition Carvajal Gaspard le 22 avril 1542, provenant de son journal de voyage racontant l'exploration de la région équatoriale d'Amérique du Sud, note que les Espagnols ont rencontré une tribu de femmes guerrières farouches, dont la reine se nommait Conor. Le chef d'expédition, Francisco de Orellana, appela le fleuve, le fleuve des Amazones, parce qu'elles lui rappelait les légendaires femmes-guerrières Amazones d'Asie décrites par Hérodote et Diodore de Sicile dans la mythologie grecque [5]. Les amazones d'Amazonie sont parfois représentées avec la peau blanche.

Other Languages
žemaitėška: Amazuonėjė
bosanski: Amazonija
Esperanto: Amazona arbaro
español: Amazonia
euskara: Amazonia
galego: Amazonia
Bahasa Indonesia: Hutan Amazon
italiano: Amazzonia
한국어: 아마존 우림
Кыргызча: Гилея
lietuvių: Amazonija
македонски: Амазонија
Bahasa Melayu: Hutan hujan Amazon
مازِرونی: آمازون
Nederlands: Amazoneregenwoud
norsk nynorsk: Regnskogen i Amazonas
polski: Amazonia
Piemontèis: Amassònia
português: Amazônia
srpskohrvatski / српскохрватски: Amazonska prašuma
Simple English: Amazon rainforest
slovenčina: Amazonský prales
српски / srpski: Амазонија
Tiếng Việt: Rừng mưa Amazon