Fonds monétaire international

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FMI (homonymie).
Fonds monétaire international
États membres
États membres

Création Juillet 1944
Siège Washington, D.C.
Drapeau des États-Unis  États-Unis
Coordonnées 38° 54′ 00″ N, 77° 02′ 39″ O
Membres 189 États (dernier en date : Soudan du Sud, le 18 avril 2012)
Effectifs 2 635
Directrice générale Christine Lagarde
Site web www.imf.org

Le Fonds monétaire international (FMI) est une institution internationale regroupant 189 pays, dont le but est de « promouvoir la coopération monétaire internationale, garantir la stabilité financière, faciliter les échanges internationaux, contribuer à un niveau élevé d’emploi, à la stabilité économique et faire reculer la pauvreté [1] ».

Le FMI a ainsi pour fonction d'assurer la stabilité du système monétaire international (SMI) et la gestion des crises monétaires et financières. Pour cela, il fournit des crédits aux pays qui connaissent des difficultés financières mettant en péril l'organisation gouvernementale du pays, la stabilité de son système financier (banques, marchés financiers) ou les flux d'échanges de commerce international avec les autres pays.

Lors d'une crise financière, pour éviter qu’un pays ne fasse « défaut » (c’est-à-dire que ce pays ne puisse plus rembourser ses créanciers, voire ne plus payer ses dépenses courantes), le FMI lui prête de l’argent le temps que la confiance des agents économiques revienne. Le FMI conditionne l’obtention de prêts à la mise en place de certaines réformes économiques visant en principe à réguler la gestion des finances publiques (ingérence financière) et à établir une croissance économique équilibrée à long terme.

L'institution a été créée en 1944 et devait à l'origine garantir la stabilité du système monétaire international, dont l'écroulement après le krach de 1929 avait eu des effets catastrophiques sur l' économie mondiale. Après 1976 et la disparition d’un système de change fixe, le FMI perd l'essentiel de sa raison d'être et hérite d'un nouveau rôle face aux problèmes d'endettement des pays en développement et à certaines crises financières.

Création

Le siège no 1 du FMI à Washington D.C.
Le siège no 2 du FMI à Washington D.C.

Le FMI est né en juillet 1944 lors de la conférence de Bretton Woods afin d'essayer de garantir la stabilité du système monétaire international de l’après Seconde Guerre mondiale. L'objectif était d'empêcher les grandes économies mondiales de retomber dans la situation des années 1930, où les dévaluations de monnaie et les décisions de politique économique unilatérales avaient aggravé les tensions internationales.

Le nouvel ordre économique proposé par le représentant américain Harry Dexter White reposait sur trois règles :

  • Chaque État devait définir sa monnaie par rapport à l’ or, ou au dollar américain lui-même convertible en or. Il en découlait pour chaque monnaie une parité officielle en or ou en dollar (système dit d’« étalon de change-or » ou « gold exchange standard »).
  • la valeur des monnaies sur le marché des changes ne devait fluctuer que dans une marge de 1 % par rapport à leur parité officielle.
  • chaque État était chargé de défendre cette parité en veillant à équilibrer sa balance des paiements.

Le rôle du système monétaire international est donc de promouvoir l’ orthodoxie monétaire afin de maintenir un contexte favorable à l’essor du commerce mondial, tout en accordant des prêts à certains pays en difficultés dans le contexte de la reconstruction d’après guerre. Le FMI est plus ou moins complémentaire des autres grandes institutions économiques créées à l’époque : la BIRD (Banque internationale pour la reconstruction et le développement, aussi appelée Banque mondiale) qui fut créée en même temps que le FMI, et le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) signé peu de temps après.

Lors des négociations de Bretton Woods, le représentant britannique, l’économiste John Maynard Keynes, souhaitait la création d’une institution bien plus importante, une véritable Banque centrale mondiale destinée à émettre une monnaie internationale, le «  Bancor ». Cette proposition fut rejetée. Elle aurait signifié pour les États-Unis une perte de souveraineté vis-à-vis d’une institution internationale et les aurait empêché de profiter de la position dominante du dollar américain à l’époque.

Other Languages
беларуская (тарашкевіца)‎: Міжнародны валютны фонд
Bahasa Indonesia: Dana Moneter Internasional
Basa Jawa: IMF
къарачай-малкъар: Халкъла арасы ачха фонд
Kurdî: IMF
srpskohrvatski / српскохрватски: Međunarodni monetarni fond
Kiswahili: IMF
татарча/tatarça: Xalıqara valüta fondı
oʻzbekcha/ўзбекча: Xalqaro Valyuta Jamgʻarmasi