Finlande

République de Finlande

Suomen tasavalta (fi)  Prononciation du titre dans sa version originale  Écouter

Republiken Finland (sv)  Prononciation du titre dans sa version originale  Écouter

Drapeau
Drapeau de la Finlande
Blason
Armoiries de la Finlande
Hymne national Maamme (fi)
Vårt land (sv)
(Chant de Notre Terre, ou Chant de Notre Pays). Sa musique est identique à celle de l'hymne estonien, intitulé Mu isamaa, mu õnn ja rõõm (Ma patrie, mon bonheur et ma joie)
Administration
Forme de l'État République parlementaire
Président Sauli Niinistö
Premier ministre Juha Sipilä
Langues officielles Finnois, suédois
Capitale Helsinki

60° 10′ N, 24° 56′ E

Géographie
Plus grande ville Helsinki
Superficie totale 338 144  km2
( classé 65e)
Superficie en eau 9,4 %
Fuseau horaire UTC +2
Histoire
Indépendance De la République russe
Date
Démographie
Gentilé Finlandais
Population totale (Décembre 2015 [1]) 5 491 054 hab.
( classé 109e)
Densité 17,90 hab./km2
Économie
PIB nominal ( 2014) en augmentation 271,165 milliards de $
+ 1,07 % ( 41e)
PIB (PPA) ( 2014) en augmentation 221,038 milliards de $
+ 1,34 % ( 59e)
PIB nominal par hab. ( 2014) en augmentation 49 496,717 $
+ 0,57 % (19e)
PIB (PPA) par hab. ( 2014) en augmentation 40 346,972 $
+ 0,84 % (26e)
Taux de chômage ( 2014) Increase Negative.svg 8,642 % de la pop. active
+ 6,14 %
Dette publique brute ( 2014) Nominale :
Increase Negative.svg 121,647 milliards d'
+ 8,05 %
Relative :
Increase Negative.svg 59,627 % du PIB
+ 6,98 %
IDH ( 2013) en stagnation 0,888 (très élevé) ( 24e)
Monnaie Euro [2] ( EUR​)
Divers
Code ISO 3166-1 FIN, FI​
Domaine Internet .fi
Indicatif téléphonique +358

La Finlande, en forme longue la République de Finlande, en finnois Suomi [3] et Suomen tasavalta, en suédois Finland et Republiken Finland, est un État d' Europe du Nord membre de l' Union européenne depuis 1995.

La Finlande est baignée par la mer Baltique, précisément par le golfe de Botnie à l'ouest et par le golfe de Finlande au sud. Son territoire s'étend de part et d'autre du cercle Arctique dans la partie orientale de la Fennoscandie, ce qui fait d'elle un pays nordique entièrement extérieur à la Scandinavie. Composé de plus de 3 000 lacs et d'innombrables îles, parmi lesquelles celles de l' archipel autonome d' Åland, il occupe une superficie totale de 338 145 kilomètres carrés entre la Russie à l'est, la Norvège au nord et la Suède au nord-ouest, ce qui en fait le cinquième plus vaste pays de l' Union européenne.

Cet espace géographique soumis à un climat rigoureux pendant l' hiver est majoritairement une zone de taïga, les 5,3 millions d'habitants que recense la démographie nationale conférant au pays la densité la plus faible de toute l'Union européenne, et l'une des plus faibles au monde. Principalement installés dans le sud du pays, en particulier sur la côte méridionale, où se trouve la capitale, Helsinki, mais aussi les autres municipalités les plus peuplées, à savoir Espoo et Vantaa, qui sont regroupées au sein de la Région capitale ou « Grand Helsinki », les Finlandais disposent de deux langues officielles, le finnois et le suédois.

Néanmoins, bien qu'enrichie par les apports ancestraux d'une mythologie féconde, ou encore par les Saami ainsi que les populations autochtones de la province septentrionale de Laponie, et quoiqu'elle se soit clairement occidentalisée à la suite d'une reconversion réussie de son économie de la sylviculture à la métallurgie puis l' électronique, la culture nationale plébiscite toujours le silence et un certain dépouillement matériel dont le sisu et le sauna sont des symboles sûrs.

Longtemps sous domination du voisin suédois, sous le règne duquel fut fondée la première capitale, Turku, la Finlande demeure marquée par les nombreux conflits qui l'ont opposée durant toute son histoire récente à la Russie, puissance impérialiste dont elle est devenue un grand-duché autonome en 1809 et dont elle n'a obtenu son indépendance de fait qu'au terme d'une guerre civile en 1917, de deux nouveaux conflits pendant la Seconde Guerre mondiale, et enfin d'une longue tutelle indirecte connue sous le nom de finlandisation durant la Guerre froide.

Ces soubresauts n'ont cependant pas empêché l'établissement d'une république stable dont les réalisations sont souvent présentées en modèles, et ce en de nombreux domaines : notamment en matière d' environnement et de qualité de vie. La politique nationale s'articule autour d'un parlement unicaméral, l' Eduskunta, d'un Premier ministre, actuellement Juha Sipilä, et enfin d'un Président, Sauli Niinistö. La Finlande a été le premier pays de son continent à accorder le droit de vote aux femmes ainsi que le premier au monde à les rendre éligibles autant que les hommes. En 2009, l'étude Legatum Prosperity classe la Finlande en première position à la suite de ses performances économiques et de la qualité de vie [4]. En 2015, la Finlande est en récession depuis plusieurs années et subit une forte hausse du chômage [5].

Géographie

Géographie physique

Article détaillé : Géographie de la Finlande.

Géologie et relief

Le paysage finlandais est plat dans la partie sud-ouest et dans les vastes plaines côtières d'Ostrobothnie, mais vallonné de collines dans le centre et l'est. La Laponie est par endroits montagneuse, mais généralement formée de vastes étendues assez planes. Le point culminant est le mont Ridnitsohkka  1 317,1 m d'altitude [6], qui se trouve dans la pointe nord-ouest de la Laponie, près de la frontière norvégienne. La Finlande est un pays aux milliers de lacs (dont la plupart communiquent entre eux) et d'îles (187 888 lacs et 179 584 îles). Un de ces lacs, le Saimaa, est le cinquième plus grand d' Europe. À côté des nombreux lacs, le paysage est dominé par la forêt boréale (environ 68 % du pays) et assez peu de terres arables. La plupart des îles sont dans le sud-ouest, dans l' archipel d’ Åland, et le long de la côte méridionale du Golfe de Finlande.

Le socle rocheux de la Finlande est formé principalement de roches précambriennes du bouclier scandinave ( gneiss, granit et schistes). Le relief de la Finlande s'est formé il y a environ un milliard d'années, si bien qu'il est aujourd’hui très érodé et peu marqué. Seuls quelques dômes de quartzite ont relativement bien résisté à l'érosion, et ils forment les rares collines du pays.

Rochers de granit érodés par le mouvement des glaciers, sur l'île de Söderskär face à la côte méridionale de la Finlande.

Le paysage actuel est essentiellement marqué par les glaciations. Il y a 10 000 ans, la banquise recouvrait la totalité de la Finlande : les glaciers ont charrié des rochers puis ont laissé en se retirant de vastes moraines, érodées à leur tour par l’eau de fonte. Les paysages présentent des formes typiques de paysage glaciaire : roches moutonnées, drumlins et eskers. Autour des moraines, comme à Suomenselkä dans l’ouest, ou à Salpausselkä au sud, l’épaisseur des dépôts de sédiments glaciaires peut dépasser par endroits 100 m. L’eau de fonte des glaciers a donné naissance au lac Ancylus, ancêtre de l’actuelle Mer baltique, et recouvert une grande partie du pays. Le lac s’est ouvert il y a 7 000 ans sur la Mer du Nord. L’abaissement du niveau de l’eau, conjugué à la surrection isostatique a donné au fil des siècles suivants le relief actuel du pays. Dans l’intérieur des terres, l’eau de fonte des glaciers a noyé les dépressions du relief et rempli d’anciennes failles, donnant naissance à la multitude de lacs de la Finlande. Le processus de surrection du relief se poursuit aujourd’hui : ainsi la côte de Pohjanmaa s’élève de 8 mm/an au-dessus de la Mer baltique. Il s’ensuit presque à chaque printemps des inondations, car les rivières n’ont pas de chenal d’écoulement naturel formé vers les côtes et les eaux de fontes peuvent librement s’épancher à travers le pays. Au cours des derniers siècles, certaines villes, comme Pori et Vaasa, ont été rebâties plus à l’ouest de plusieurs kilomètres car leurs ports étaient asséchés.

Le type de sédiment le plus commun dans les sols est la tillite, qui est un héritage des glaciations. Comme on ne trouve de craie ou de marbre que dans des sites isolés en Finlande, les dépôts glaciaires sont souvent pauvres en calcaire, et c’est pourquoi ils donnent des sols sujets à l’acidification. Dans les dépressions du relief, formées lors de la phase du lac d'Ancylus et de la formation de la Baltique, les sédiments glaciaires sont souvent recouverts par des sédiments marins, enrichis en carbonates. Ces sols limoneux, combinés à la douceur du climat, concentrent la culture des céréales sur les côtes ouest et sud de la Finlande ; car dans l’intérieur du pays, les sols sont peu favorables à l’agriculture du fait de leur acidification et de la fossilisation : il faut les chauler, les principales ressources en chaux étant fournies par les carrières de Pargas, de Lohja et de Lappeenranta.

Si les mines de fer de Finlande sont aujourd’hui pratiquement épuisées, il subsiste d’importants gisements de cuivre, de nickel, de zinc et de chrome. Dans les années 1860, la découverte de quartz aurifères dans la vallée du Kemijoki déclencha une véritable ruée vers l’or en Laponie. Les rivières de Laponie sont toujours en exploitation, soit par orpaillage, soit par lixiviation industrielle : un filon important se trouve à Pahtavaara près de Sodankylä. Les autres placers se répartissent un peu partout à l’intérieur du pays : dernièrement, en 1996, on a découvert près de Kittilä un filon estimé à 50 tonnes d'or. La Finlande est aussi le plus gros exportateur de talc d’Europe [7]. Cette roche, très utilisée dans l’industrie de la pâte à papier, est extraite en grandes quantités à Sotkamo et Polvijärvi. Parmi les autres minéraux d’intérêt industriel extraits en Finlande, on trouve la wollastonite, dolomite, apatite, quartz et feldspath.

Climat

Le climat de la Finlande méridionale est nordique. En Finlande du nord, particulièrement en Laponie, le climat subarctique domine, caractérisé par des hivers parfois très froids (pouvant descendre jusqu'à -40 °C). Dans le sud et le sud-ouest, les hivers peuvent être rudes, selon les années. L'enneigement, en tout cas, est plus irrégulier que dans le nord finlandais. L'été voit le thermomètre monter jusqu'à 30 °C. La Finlande est d'ailleurs un pays à faible pluviométrie : 400 mm de pluie en Laponie et dans l'est carélien, 550 à 700 mm dans le sud-ouest.

Nature

Forêt de pins à Punkaharju
La tourbière de Patvinsuo.
Un tunturi à Inari, en Laponie.

On dénombre 42 000 espèces différentes d'animaux et de végétaux en Finlande, dont 65 espèces de mammifères [8]. Si la biodiversité y est moindre qu'en Europe centrale, les zones vierges procurent un habitat à de nombreuses espèces devenues rares sur le reste du continent.

En Finlande, le droit des gens permet à tout particulier, sous certaines conditions, de fréquenter en toute liberté les zones naturelles : il est notamment permis de récolter des baies, des champignons ou de pêcher à la ligne ; la chasse et la pêche sont du reste des activités très communes, puisque 6% des Finlandais possèdent un permis de chasse [9].

Flore et végétation

La Finlande est le pays le plus boisé d'Europe : 86 % de la superficie du pays est couverte de forêts [10]. Mais la végétation s’ordonne du nord au sud en trois zones de végétation bien contrastées : la plus grande partie de la Finlande est recouverte par la forêt boréale, qui se caractérise par une dominance des conifères, une période végétative brève et des sols pauvres, sur lesquels la croissance des arbres est lente et la variété florale est faible. Les espèces dominantes sont le pin (50 %) et le sapin (30 %) ; le feuillu le plus représenté est le bouleau (16,5 % [11]). Le sol est couvert d’ airelles et de mousse, qui plus au nord cèdent la place aux lichens.

On ne retrouve de forêt mixte que le long de la côte sud-ouest ainsi que sur les quelques récifs disséminés au large. Il s'y trouve certaines essences uniques pour la Finlande, comme le chêne. La Laponie septentrionale est essentiellement dénudée ; seuls quelques bouleaux faméliques trouvent à se développer. Les collines sont couvertes de toundra.

Un tiers de la Finlande était à l'origine couvert de tourbières : au fil des siècles passés, la moitié a été asséchée pour l'agriculture [12]. Il ne subsiste au sud que quelques tourbière ombrotrophes ; plus au nord, ce sont des tourbières d’aapa. La plus grande partie de ces tourbières sont des ripisylves.

Faune

Des rennes dans le nord-ouest de la Laponie.

Malgré une chasse intense, les rennes sont encore nombreux en Finlande, et bien qu'un tiers du cheptel soit abattu chaque année, la population se maintient à peu près au niveau de 100 000 individus [13]. Ces animaux présentent un véritable danger pour les automobilistes car les chocs sont souvent mortels. Dans le Nord du pays, l'animal est omniprésent : quelque 200 000 rennes sont semi-domestiqués et s'ébattent toute l'année en liberté ; à la fin de l'automne, les éleveurs rassemblent le troupeau et sélectionnent les individus pour l'abattage. Le renne des forêts est beaucoup plus rare : naguère commun dans toute la Finlande, il avait disparu à la fin du XIXe siècle ; dans les années 1950, une petite population a migré de Russie à Kainuu et en Carélie du Nord. Les cerfs de Virginie, importés en grande quantité d'Amérique, se sont acclimatés dans le sud et l'ouest du pays.

La prospérité retrouvée des populations de prédateurs doit beaucoup aux mesures prises par les autorités ces dernières années ; on dénombre aujourd’hui plus de 1 000 ours bruns et lynx, et plus de 200 loups. Par endroits, on a dû autoriser de nouveau la chasse de certains de ces animaux pour une durée déterminée. Il subsiste en Laponie une population de 150 gloutons. Le renard polaire était naguère répandu dans tout le pays, mais l'activité des trappeurs l'avait pratiquement fait disparaître au début du XXe siècle. Le renard roux a toujours été vivace, mais depuis quelques décennies il est concurrencé par le chien viverrin, venu de Russie.

Le Pusa hispida saimensis  (en) (phoque annelé) est confiné aux lacs de Saimaa. Cette variété rare de phoque d'eau douce n'a pu être sauvée que par l'adoption de mesures énergiques et symbolise la protection de la Nature en Finlande. Le polatouche de Sibérie, qui pour l'Union Européenne ne se trouve qu'en Finlande et en Estonie, bénéficie également de mesures spécifiques.

L’avifaune de Finlande comporte 430 espèces [8], dont l’ aigle royal, le pygargue, des gallinacées comme le grand tétras, le coq de bruyère, la gélinotte et le lagopède et enfin une multitude de palmipèdes. Le cygne chanteur, par la place qu'il occupe dans la mythologie nordique, est l'animal-emblème finlandais. Cette espèce, elle aussi, n'a pu être sauvée de la disparition que par l'adoption de lois sévères : des 15 couples recensés dans les années 1950, sont nés les 1 500 couples actuels.

Géographie humaine

Découpage administratif

Carte de la Finlande

Capitale : Helsinki
Population : 5 400 500 habitants (fin 2011)
Superficie :338 130 km²
Densité : 15 hab./km²

Frontières : les façades maritimes de la Finlande ouvrent sur la mer Baltique, avec à l'ouest le golfe de Botnie et au sud le golfe de Finlande.
Frontières terrestres : 2 628 km ( Russie 1 313 km ; Norvège 729 km ; Suède 586 km)
Littoral : 1 126 km

La Finlande est subdivisée en 19 régions, 70 sous-régions et 320 municipalités.

Villes

Article détaillé : Villes de Finlande.
Helsinki
Principales villes de Finlande (2013) [14]
Rang Nom Région Population
1 Helsinki Uusimaa +605 523,
2 Espoo Uusimaa +257 461,
3 Tampere Pirkanmaa +217 767,
4 Vantaa Uusimaa +205 653,
5 Oulu Ostrobotnie du Nord +191 237,
6 Turku Finlande propre +180 546,
7 Jyväskylä Finlande-Centrale +133 687,
8 Kuopio Savonie du Nord +105 229,
9 Lahti Päijät-Häme +103 187,
10 Kouvola Vallée de la Kymi +87 331,

Économie

Siège social de Fortum.

La Finlande est la patrie de Nokia, ancien numéro un mondial de la téléphonie mobile, ainsi que de nombreuses autres grandes entreprises, par exemple : Kone, Outokumpu, Rautaruukki, Amer Sports, Fiskars, UPM-Kymmene, Stora Enso, Patria, F-Secure, Tieto, Nautor's Swan, Marimekko, VR-Yhtymä Oy

Population active : 2,66 millions (2004)
Répartition population active : service public 32 %, industrie 22 %, commerce 14 %, finance et services 10 %, agriculture et forêt 8 %, transport et communication 8 %, construction 6 %
Chômage : 8,8 % (2004) - 7,7 % (2006) - 6,0 % (04/2008) - 8,9 % (11/2009) - 7,2 % (11/2011) [15]

La Finlande est l'un des 12 pays à avoir adopté l' euro le 1er janvier 2002.

L'ONU, à travers le calcul de l' IDH (mesure synthétique du niveau de développement des pays) place la Finlande en 9e position mondiale en 2007.

Transport

Article détaillé : Transport en Finlande.

Démographie et population

Article détaillé : Démographie de la Finlande.
Densité de population

Population : 5 255 580 habitants (fin 2005)
Répartition par classes d'âges : 0-14 ans : 18 % ; 15-64 ans : 66,97 % ; + 65 ans : 15,03 %

Espérance de vie des hommes : 74 ans (en 2001)
Espérance de vie des femmes : 81 ans (en 2001)
Taux de croissance de la population : 0,16 % (en 2001)
Taux de natalité : 10,69 ‰ (en 2001)
Taux de mortalité : 9,75 ‰ (en 2001)
Taux de mortalité infantile : 3,79 ‰ (en 2001)
Indice de fécondité : 1,7 enfant/femme (en 2001)
Taux de migration : 0,61 ‰ (en 2001)

Évolution de la démographie entre 1961 et 2013 (chiffre de la FAO, 2005). Population en millions d'habitants.