Fazıl Say

Fazıl Say
Fazil Say after a concert in Elmshorn.JPG

Fazıl Say en 2011.

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Institut Schumann de Düsseldorf, Conservatoire de Berlin
Activités
Autres informations
Instrument
Maître
Genre artistique
Site web
Distinctions
Young Concert Artists International Auditions (1994)

Fazıl Say (prononcé [fa:.zɯl saj], né le à Ankara) est un pianiste et compositeur turc.

Biographie

Fazıl Say est né le à Ankara, la capitale de la Turquie, dans la région de l’Anatolie centrale. Son père, Ahmet Say, était écrivain et musicologue. Sa mère, Gürgün Say, quant à elle était pharmacienne. Il est né avec une fente labio-palatine, une déformation au niveau de la bouche, qui a été opérée durant son jeune âge. On lui conseille alors de jouer à un instrument à vent pour récupérer. À l'âge de quatre ans, il commence le piano. En 1987, il termine au conservatoire d’Ankara des études axées sur le piano et la composition. Grâce à une bourse, il part en Allemagne aux conservatoires de Düsseldorf puis de Berlin afin de terminer sa formation[1],[2].

En 1994, il a obtenu le prix Young Concert Artists International Auditions à New York, en commençant une brillante carrière internationale. Il joue notamment avec l'Orchestre philharmonique de New York, l’Orchestre philharmonique d'Israël, l'Orchestre symphonique de Baltimore, l’Orchestre philharmonique de la BBC, l'Orchestre national de France ou encore l’Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg. Son premier enregistrement date de 1998. Il a également contribué à la diffusion de la musique classique en Turquie, en y donnant de nombreux concerts dans toutes ses provinces[3].

Plusieurs de ses œuvres ont été interdites par les autorités turques, en particulier un oratorio dédié au poète Metin Altıok. Ce dernier a été tué dans le massacre de trente-trois intellectuels alévis par des islamistes radicaux à Sivas, en 1993[3].

En 2004, Fazil Say est à l'initiative d'un festival annuel de piano dans la municipalité d'Antalya en Turquie, l'Antalya Piyano Festivali (nom turc). Il en sera le directeur artistique jusqu'en 2014, avant que le maire de la municipalité d'Antalya, Menderes Türel, le licencie[4].

Sa passion pour le jazz l'a poussé à fonder le Worldjazz Quartet.

Il est l'auteur notamment d'un oratorio Nâzım, consacré au poète Nazım Hikmet.

Affaires judiciaires

En avril 2012, après avoir déclaré qu'il était athée et s'être moqué sur Twitter d'un imam, il est poursuivi par la justice turque pour « atteinte aux valeurs religieuses de l'islam »[5]. Il annonce qu'il risque de devoir quitter la Turquie pour le Japon car les insultes à la nation turque ou le non-respect de la religion musulmane sont pénalement sanctionnables.

Condamné en 2013 à dix mois d'emprisonnement avec sursis pour des tweets jugés blasphématoires par les autorités turques dans lesquels il comparait le paradis islamique à un « bordel » et une « taverne », il est finalement acquitté le 7 septembre 2016 par le tribunal d'Istanbul[6].

Other Languages
العربية: فاضل ساي
azərbaycanca: Fazıl Say
català: Fazıl Say
čeština: Fazıl Say
dansk: Fazıl Say
Deutsch: Fazıl Say
Zazaki: Fazıl Say
Ελληνικά: Φαζέλ Σάι
English: Fazıl Say
español: Fazıl Say
فارسی: فاضل سای
עברית: פזיל סאי
magyar: Fazıl Say
italiano: Fazıl Say
Latina: Fazıl Say
Nederlands: Fazıl Say
norsk: Fazıl Say
română: Fazıl Say
русский: Сай, Фазыл
svenska: Fazıl Say
Türkçe: Fazıl Say