Fausse couche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avortement (homonymie).

La fausse couche est l'interruption précoce de la gestation, que ce soit spontané ou provoqué par une cause soit pathologique, soit traumatique. On la distingue de l'accouchement prématuré relativement à l'absence de viabilité du fœtus (morts-nés compris) voire embryon.

Elle se solde par l'expulsion par voie basse de cette progéniture non-viable hors de la matrice utérine.

Étiologie

Il existe de nombreux facteurs susceptibles de provoquer une fausse couche. Lorsqu'il n'y a pas de facteur identifié ou clairement suspecté, on parle de fausse couche spontanée.

Causes traumatiques

La fausse couche peut être provoquée par traumatisme physique direct chez la mère, particulièrement si la région abdominale est touchée. De manière générale, l'atteinte physique grave chez la mère est susceptible de provoquer l’expulsion du contenu utérin, y compris lorsque la femelle est à l'agonie (en train de décéder). Cette atteinte physique peut prendre la forme d'un épuisement sévère voire d'une malnutrition.

De même, une atteinte grave de la progéniture à naître peut éventuellement déclencher le travail.

Chez l'humain, la posture bipède tend à augmenter le risque de fausse couche, à cause du poids direct de la progéniture sur le col de l'utérus. Cela pourrait partiellement expliquer comment certaines détresses psychologiques sévères aboutissent quelques rares fois à une fausse couche.

Causes pathologiques

Chez la mère

Une des causes les plus récurrentes de fausse couche reste l'implication d'infections (toxoplasmose congénitale sévère, syphilis, listériose, etc). Il peut s'agir d'une atteinte directe de l'appareil vagino-utérin et/ou de la progéniture, ou d'une atteinte moins directe (ex : coqueluche, grippe...) rendant le corps de la mère inapte à poursuivre la grossesse de façon viable pour cette dernière.

Les empoisonnements peuvent aussi entraîner une fausse couche.

D'autres causes pathologiques plus profondes peuvent impliquer des malformations (ex : utérus rétroversé), des intolérances immunitaires (voir tolérance immunitaire durant la grossesse), et bien d'autres troubles (ex : diabète).

Chez l'embryon-fœtus

Lorsqu'il n'existe aucun problème pathologique chez la mère et que la fausse couche ne fait pas suite à un traumatisme quelconque, ce sont parfois des facteurs côté embryon-fœtus qui provoquent la fausse couche.

La première cause de fausses couches[1] est une anomalie chromosomique de l'embryon, due à un problème survenu lors de la conception, quand le spermatozoïde féconde l'ovule. L'organisme de la mère finit par expulser l'embryon qui ne se développe pas normalement.

Il se peut également que le corps rejette ce que l'on appelle un œuf clair (œuf qui, après fécondation, ne contient pas d'embryon).

Une seconde cause peut être une malformation chez l'embryon-fœtus, par exemple cardiaque ou nerveuse. La cause peut être d'origine génétique, tératogénique, ou infectieuse.

La mort du fœtus (ex : étranglement avec le cordon ombilical) tend aussi à déclencher spontanément le travail utérin et ainsi l'évacuation de la progéniture morte.

Other Languages
Afrikaans: Miskraam
العربية: إجهاض تلقائي
brezhoneg: Kolladenn
čeština: Potrat
Deutsch: Fehlgeburt
English: Miscarriage
Esperanto: Spontana aborto
suomi: Keskenmeno
हिन्दी: गर्भस्राव
日本語: 流産
қазақша: Түсік
ಕನ್ನಡ: ಗರ್ಭಪಾತ
한국어: 유산
lietuvių: Persileidimas
മലയാളം: ഗർഭമലസൽ
Bahasa Melayu: Keguguran
Nederlands: Miskraam
polski: Poronienie
português: Aborto espontâneo
Runa Simi: Sulluy
română: Avort spontan
русский: Выкидыш
Simple English: Miscarriage
slovenčina: Prirodzený potrat
Soomaaliga: Dhicis
shqip: Aborti
svenska: Missfall
Kiswahili: Mimba kuharibika
Tagalog: Nakunan
Türkçe: Düşük
українська: Викидень
Tiếng Việt: Hư thai
中文: 流产
Bân-lâm-gú: Làu-the
粵語: 流產