Factions (Byzance)

Mosaïque de pavement avec un aurige « bleu », palais Massimo alle Terme

Les factions ou dèmes dans l'empire byzantin étaient essentiellement des organisateurs de courses de chars dans les hippodromes de l'Empire et notamment dans le plus grand de tous, l'Hippodrome de Constantinople. pendant la période proto-byzantine, elles avaient un rôle éminemment politique et sont à l'origine de plusieurs émeutes dont la sédition Nika.

Il y avait deux factions principales et deux mineures  : les Bleus (veneta) associés aux Blancs et les Verts (prasina) associés aux Rouges[1]. Ces factions étaient à l’origine des groupes de supporters (fautores) des différents équipages qui s’affrontaient dans les courses de chars. D'une séparation territoriale au début, la différence entre les factions change assez vite pour devenir des oppositions politiques et religieuses. Avant Héraclius, les empereurs dédiaient leur couronnement à l'une des factions, provoquant le mécontentement de l'autre, qui pouvait pousser jusqu'à provoquer des émeutes.

Other Languages