Fécondation in vitro

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FIV.
Injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde à l'aide d'une pipette dans un ovule retenu par une pipette de succion.

La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée et de transfert d'embryon. En 2007-2008, 2 % environ des bébés des pays riches sont issus de la fécondation in vitro, imaginée et mise au point dans les années 1970 et opérationnelle à partir des années 1980. Le nombre de bébés nés grâce à cette technique est estimé, tous pays confondus, à 4 millions d'enfants en 2012 [1].

Historique

La technique fut développée au Royaume-Uni par les docteurs Patrick Steptoe et Robert Geoffrey Edwards [2]. Le premier « bébé-éprouvette », Louise Brown, est née le . En Inde, la deuxième FIV au monde a donné naissance à Durga et a été effectuée à Calcutta par le docteur Subhash Mukhopadhyay  (en) le . Aux États-Unis, la première FIV du pays (ayant donné naissance à Elizabeth Carr) a eu lieu en 1981. Depuis cette date, on estime à 1 % des naissances le nombre de nouveau-nés conçus par cette technique. La première FIV en France [3] donna naissance à Amandine le à l' hôpital Antoine-Béclère de Clamart ( Hauts-de-Seine). Elle a été réalisée grâce à la collaboration du biologiste Jacques Testart, du gynécologue René Frydman et du chef de service Émile Papiernik [4].

Cette technique fait régulièrement parler d'elle en raison des risques de dérives éthiques qu'elle peut générer ( bébés à la carte, bébé-médicaments).

Other Languages
العربية: تلقيح صناعي
azərbaycanca: Süni mayalandırma
Bahasa Indonesia: Fertilisasi in vitro
italiano: FIVET
日本語: 体外受精
한국어: 시험관 아기
Bahasa Melayu: Persenyawaan in vitro
srpskohrvatski / српскохрватски: In vitro oplodnja
Simple English: In vitro fertilisation
slovenščina: Oploditev in vitro