Exoplanète

Exoplanètes
image illustrative de l’article Exoplanète
Vue d'artiste d'une exoplanète.

Exoplanètes confirmées
EPE[1] : 3633
PQ[2] : 3499
NEA[3] : 3499
Exoplanètes possibles
NEA[3] : 4496 (candidates)
PQ[2] : 4496 (candidates)
EPE[1] : 2410 (candidates détectées par le télescope Kepler) + 6 (autres candidates)

Mise à jour21 juillet 2017
Vue d'artiste des trois étoiles de l'exoplanète HD 188753 Ab (l'une des étoiles étant couchée), à partir d'un hypothétique satellite de cette dernière

Une exoplanète[4],[5], ou planète extrasolaire, est une planète située en dehors du Système solaire.

L'existence de planètes situées en dehors du Système solaire est évoquée dès le XVIe siècle, mais ce n'est qu'au cours du XIXe siècle que les exoplanètes deviennent l'objet de recherches scientifiques. Beaucoup d'astronomes supposent qu'elles peuvent exister, mais aucun moyen technique d'observation ne permet de prouver leur existence. La distance, mais aussi le manque de luminosité de ces objets célestes si petits par rapport aux étoiles autour desquelles ils orbitent, rendaient leur détection impossible. Ce n'est que dans les années 1990 que les premières exoplanètes sont détectées, de manière indirecte, puis, depuis 2004, de manière directe. La plupart des exoplanètes découvertes à ce jour orbitent autour d'étoiles situées à moins de 400 années-lumière du Système solaire. Au , 3 786 exoplanètes ont été confirmées dans 2 834 systèmes planétaires, dont 629 systèmes planétaires multiples[6],[7]. Plusieurs milliers d'exoplanètes supplémentaires découvertes au moyen de télescopes terrestres ou d'observatoires spatiaux, dont Kepler, sont en attente de confirmation. En extrapolant à partir des découvertes déjà effectuées, il existerait au moins 100 milliards de planètes rien que dans notre galaxie.

Les méthodes de détection utilisées sont principalement la méthode des vitesses radiales qui déduit la présence d'une planète à travers l'incidence de son attraction gravitationnelle sur la vitesse radiale de son étoile et la méthode du transit qui identifie une planète lorsque celle-ci passe devant son étoile en mesurant l'affaiblissement de l'intensité lumineuse de l'astre. Un biais découlant de ces méthodes a abouti à la détection d'une majorité de planètes aux caractéristiques très différentes de celles présentes dans le Système solaire, en particulier de planètes gazeuses très proches de leur étoile hôte. Ces nouveaux types de planète ont néanmoins entrainé une remise en cause radicale des modèles de formation des systèmes planétaires qui avaient été élaborés en se basant sur le seul Système solaire. Depuis que les méthodes de détection se sont améliorées, les études[8] visent également à mettre en évidence des planètes aux caractéristiques proches de celles de la Terre orbitant dans la zone habitable de leur étoile.

Other Languages
Afrikaans: Eksoplaneet
azərbaycanca: Ekzoplanet
беларуская: Экзапланета
беларуская (тарашкевіца)‎: Экзаплянэта
български: Екзопланета
brezhoneg: Ezplanedenn
čeština: Exoplaneta
Чӑвашла: Экзопланета
dansk: Exoplanet
Deutsch: Exoplanet
English: Exoplanet
euskara: Exoplaneta
हिन्दी: बहिर्ग्रह
magyar: Exobolygó
Հայերեն: Էկզոմոլորակ
Bahasa Indonesia: Planet luar surya
íslenska: Fjarreikistjarna
ქართული: ეგზოპლანეტა
қазақша: Экзопланета
한국어: 외계 행성
Lëtzebuergesch: Exoplanéit
Lingua Franca Nova: Planetas estrasolal
Limburgs: Exoplaneet
lietuvių: Egzoplaneta
latviešu: Citplanēta
मराठी: परग्रह
Bahasa Melayu: Planet luar suria
Nederlands: Exoplaneet
norsk nynorsk: Ekstrasolar planet
norsk: Eksoplanet
occitan: Exoplaneta
português: Exoplaneta
română: Exoplanetă
русский: Экзопланета
Scots: Exoplanet
srpskohrvatski / српскохрватски: Ekstrasolarni planet
Simple English: Extrasolar planet
slovenščina: Zunajosončni planet
svenska: Exoplanet
Kiswahili: Sayari ya nje
татарча/tatarça: Экзопланета
українська: Екзопланета
oʻzbekcha/ўзбекча: Ekzosayyora