Environnement de développement

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EDI et IDE.

En programmation informatique, un environnement de développement est un ensemble d'outils qui permet d'augmenter la productivité des programmeurs qui développent des logiciels[1]. Il comporte un éditeur de texte destiné à la programmation, des fonctions qui permettent, par pression sur un bouton, de démarrer le compilateur ou l'éditeur de liens ainsi qu'un débogueur en ligne, qui permet d'exécuter ligne par ligne le programme en cours de construction[2]. Certains environnements sont dédiés à un langage de programmation en particulier[3].

Dans un environnement de développement « intégré » (abrégé EDI en français ou IDE en anglais, pour integrated development environment), les outils sont prévus pour être utilisés ensemble (le produit d'un outil peut servir de matière première pour un autre outil)[1]. Les outils peuvent être intégrés dès le départ, c'est-à-dire qu'ils sont construits dans le but d'être utilisés ensemble. Il peut aussi s'agir d'un ensemble d'outils développés sans lien entre eux et intégrés a posteriori[4].

L'objectif d'un environnement de développement est d'augmenter la productivité des programmeurs en automatisant une partie des activités et en simplifiant les opérations. Les environnements de développement visent également à améliorer la qualité de la documentation en rapport avec le logiciel en construction[5]. Certains environnements de développement offrent également la possibilité de créer des prototypes, de planifier les travaux et de gérer des projets[5].

Depuis 1980, le développement et la maintenance de logiciels sont partiellement automatisés à l'aide d'un lot d'outils — l'environnement de développement. Les outils des environnements de développement sont un sujet d'étude en génie logiciel — le savoir-faire en ingénierie du logiciel[5].

Other Languages
کوردی: ئای دی ئی