Entertainment Software Rating Board

Entertainment Software Rating Board
Logo de l'organisation
Logo de l’ESRB.
Situation
RégionDrapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Mexique Mexique
Création1994
SiègeNew York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées40° 45′ 10″ N, 73° 58′ 44″ O
LangueAnglais, Français, Espagnol

Site webwww.esrb.org

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Entertainment Software Rating Board

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Entertainment Software Rating Board

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Entertainment Software Rating Board

L’Entertainment Software Rating Board (ESRB) est une organisation autorégulée qui évalue les jeux vidéo, c’est-à-dire qui estime à quel âge conviennent les jeux vidéo et le signale au travers de symboles sur les boîtes de jeux vidéo, dans les publicités et sur les sites web, en Amérique du Nord et au Mexique. Elle fut créée en 1994 par l’Entertainment Software Association. Début 2003, elle avait évalué plus de 8 000 jeux de 350 développeurs différents[1].

Historique

Contexte

Des jeux vidéo présentant un contenu explicite existent déjà avant le début des années 1980. Dans le jeu d'arcade Death Race, qui est une adaptation du film La Course à la mort de l'an 2000, le joueur doit écraser des Gremlins et éviter des pierres tombales. Les graphiques étant primitifs à l'époque, les Gremlins sont confondus pour des êtres humains, ce qui crée la polémique aux États-Unis[2].

Une entreprise de développement de jeux vidéo nommé Mystique est devenu connu pour ses jeux pornographiques sur Atari 2600. Elle reçoit une attention particulière pour Custer's Revenge, un jeu sorti en 1982 dans lequel le joueur prend le contrôle d'un homme nu qui abuse sexuellement d'une femme amérindienne[3].

À la suite du Krach du jeu vidéo de 1983, les entreprises fabriquant des consoles de jeux vidéo se mettent à davantage réglementer les sorties de jeux sur leurs machines. Par exemple, lorsque Nintendo sort la Nintendo Entertainment System en Amérique du Nord, des exigences et des restrictions sont appliquées aux développeurs qui souhaitent que leur jeu sorte sur la console, notamment l'obligation de faire vérifier le contenu du jeu par Nintendo. Si le jeu n'est pas accepté, celui-ci n'est pas étiqueté du Nintendo Seal of Quality et le jeu ne peut pas fonctionner sur la console et ce à cause d'un système de verrouillage intégré dans la machine nommé 10NES. Une telle implication dans le contenu des jeux devient ensuite pratique courante auprès des autres fabricants de consoles de jeux[4],[5].

Création

Expansion et développements récents

Other Languages
latviešu: ESRB