Enclave et exclave

Ne doit pas être confondu avec Enclavement ou Enclavement (territoire).

Le terme exclave désigne, en géographie humaine, un morceau de terre sous souveraineté d'un pays du territoire principal duquel il est séparé par un ou plusieurs pays ou mers. Quand cette exclave ou le territoire principal tout entier (ou plusieurs territoires ou morceaux de territoires distincts) est (sont) complètement entouré(s) par une seule autre entité territoriale (région ou pays), il(s) forme(nt) aussi une enclave dans cette autre région ou pays.

On dit aussi, en termes géographiques, qu'une ville ou une région est enclavée quand elle est isolée, éloignée de tout axe important de transport, comme la Corse ou telle vallée alpestre par exemple.

La région C est une exclave du pays B, ainsi qu’une enclave dans le pays A qui l’encercle complètement.
La région C est une exclave du pays B, mais n'est une enclave d'aucun pays.

Les enclaves peuvent également exister à un niveau moindre, lorsqu'une subdivision administrative d'un pays est située en dehors de sa division mère (il en est de même pour les enclaves). En règle générale, les enclaves sont bien plus rares géographiquement que les enclaves sur le plan territorial.

Dans certains cas, deux parties enclavées d'un même territoire ne peuvent être qualifiées l'une comme étant une exclave de l'autre, aucune n'ayant la suprématie sur l'autre (par exemple le territoire définit deux capitales conjointes une dans chaque exclave). Chaque partie de ce territoire est alors désignée comme une exclave, aucune partie de ce territoire n'ayant de frontière commune avec une autre (ou seulement des points communs isolés, un cas assez rare mais qu'on trouve essentiellement sur certains sommets de montagne ou au confluent de plusieurs cours d'eau, sur lequel il a été impossible de définir quel territoire possédait ce point et une petite zone autour).

De même, une enclave dans un territoire externe ne partage normalement aucune frontière commune avec la frontière externe de ce territoire externe ; mais il arrive qu'il y ait un ou plusieurs points communs sur ces deux frontières quand il a été impossible de déterminer à quel territoire appartiennent ces points (et une petite zone tout autour de chaque point commun) où l'enclave touche la frontière externe du territoire externe.

Dans tous les cas, un territoire ne peut pas être à la fois une enclave et une exclave du même territoire. Aucune partie (de surface non nulle) d'une enclave ne peut être une exclave du même territoire — et vice versa — ce qui veut dire que les frontières de ces territoires ne se croisent pas (mais elles peuvent se toucher localement en un ou plusieurs points isolés), l'un d'eux ayant sa surface totalement incluse dans la surface fermée par la frontière externe de l'autre. Si deux territoires possèdent une frontière commune de longueur non nulle, ils ne sont ni des enclaves ni des exclaves, ils sont seulement « adjacents » (on dit aussi « limitrophes »).

Toutefois, on parle parfois aussi d’enclaves et exclaves selon d’autres critères géographiques que les seules limites administratives et territoriales. Ainsi on peut distinguer les enclaves terrestres pour les régions ou pays sans accès à la mer (par exemple l'Autriche est enclavée dans le continent eurasiatique), ou encore pour les mers complètement cernées par la terre d'un continent (par exemple la mer Caspienne forme une enclave du continent eurasiatique). Les îles sont souvent des exclaves d'un autre territoire terrestre (continental ou autres îles voisines), car la mer les sépare (dans certains cas, les eaux territoriales d'un autre pays dans cette mer peuvent enclaver ces îles).

Sommaire

Other Languages