Eça de Queirós

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eça, Queiroz (homonymie) et Queiros.
José Maria de Eça de Queirós
Description de cette image, également commentée ci-après

Photo de José Maria de Eça de Queirós.

Naissance
à Póvoa de Varzim, Drapeau du Portugal Royaume de Portugal
Décès (à 54 ans)
à Neuilly, Drapeau de la France  France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Drapeau du Portugal Portugais
Mouvement Naturalisme

José Maria de Eça de Queirós ou Queiroz () est un auteur naturaliste et diplomate portugais.

Biographie

Né à Póvoa de Varzim au Portugal en 1845 d'un père magistrat et d'une mère issue de l'aristocratie du nord du pays, José Maria de Eça de Queirós est baptisé à Vila do Conde. Il vit jusqu'en 1855 à Verdemilho, dans une zone rurale, près de Aveiro, avec ses grands-parents. C'est cette même année qu'il entre au collège de Lapa à Porto jusqu'à son entrée à l'université. En 1861, il commence sa première année de droit à l' université de Coimbra c'est là qu'il connaîtra Teófilo Braga entre autres intellectuels. Il fondera avec eux lors d'une série de « Conférences du Casino » une nouvelle génération d'écrivains, poètes, chercheurs, historiens, beaucoup plus tournée vers la réalité et la critique sociale.

En 1866, il s'installe à Lisbonne et il commence à se faire connaître dans la Gazette du Portugal où il publie plusieurs textes romanesques. Il part à Évora pour exercer le métier d' avocat en 1867, où il fonde une revue d'opposition, Distrito de Évora. Il retourne cependant rapidement à Lisbonne où il collabore pour la Gazette du Portugal. Entre temps, il fait un voyage en Égypte et il publie à son retour plusieurs articles sur le sujet du Canal de Suez dans le journal brésilien Diário de Notícias, auquel il collabore entre 1880 et 1897. Il est nommé consul à La Havane, aux Antilles espagnoles en 1872 d'alors. En 1873, il fait un voyage dans le cadre d'une mission diplomatique en Amérique : il s'arrête au Canada, aux États-Unis et en Amérique Centrale. O Crime do Padre Amaro est publié dans une revue en 1875.

En 1878, il retourne en Europe où il est nommé consul à Bristol et Newcastle en Angleterre. En 1885, il se rend en France pour rendre visite à Émile Zola et en 1888 il est nommé consul à Paris. La même année le roman Les Maia est publié. Il manifeste contre la condamnation de Dreyfus en 1899. Il meurt à la suite d'une maladie le 16 août 1900 à Neuilly.

Queirós a beaucoup voyagé, de Lisbonne à Cuba, de Newcastle à Bristol, pour finalement finir ses jours à Paris. Eça de Queiros est enterré au cimetière de Santa Cruz du Douro, dans un petit village de montagne du nord du Portugal, qu'il a immortalisé dans son roman "202 Champs Elysées" sous le nom de Tormes..

Other Languages