Dynastie Zhou

Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Cet article concerne la première dynastie Zhou, durant l'Antiquité. Pour la seconde, voir Wu Zetian ( e siècle apr. J.-C.), unique monarque de cette dynastie éphémère.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne les généralités sur la dynastie Zhou. Pour des articles détaillés sur les sous-périodes, voir Période des Zhou de l'Ouest, Période des Printemps et des Automnes et Période des Royaumes combattants.
Circle-icons-calendar.svg Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ».
Dynastie Zhou
周朝 ( zh)

-1045- -256

Description de cette image, également commentée ci-après

Territoire approximatif des Zhou vers -1000

Informations générales
Statut Monarchie, Féodalisme
Capitale Feng, Hao, Luoyang et plus tardivement Gong ( Gongxian)
Histoire et événements
-1045 Di Xin est détrôné par Wu Wang, qui fonde la dynastie Zhou
-1045 - -771 Période des Zhou occidentaux (la capitale est Hao)
-771 - -246 Période des Zhou orientaux (la capitale est Luoyi)
-450 - -221 Période des Royaumes combattants
-256 Chute de la dynastie
Rois
(1er) -1122 Zhou Wen Wang
(Der) -314 - -256 Zhou Nanwang

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La dynastie Zhou ( chinois : 周朝 ; pinyin : Zhōu Cháo ; Wade : Chou1 Ch'ao2 ; EFEO : Tcheou) est selon l'historiographie traditionnelle la troisième dynastie chinoise. Elle prend le pouvoir au XIe siècle XIe siècle av. J.-C. (vers 1046 av. J.-C.), faisant suite à la dynastie Shang, et reste en place jusqu'en 256 av. J.-C., date à laquelle s'achève le règne du dernier roi des Zhou. Elle s'éteint en 256 av. J.-C. puis son territoire est intégré au royaume de Qin en 249 av. J.-C. La longue période de la dynastie Zhou ne voit en fait celle-ci exercer une domination effective sur les pays de la Plaine centrale chinoise qu'à partir du milieu du XIe siècle XIe siècle av. J.-C. jusqu'au début du VIIIe siècle VIIIe siècle av. J.-C.. Cette période est dite des «  Zhou de l'Ouest » (1046-771 av. J.-C.), en raison de la situation occidentale de la capitale des rois Zhou. Après cette ère, la dynastie Zhou n'exerce plus qu'une forme de souveraineté symbolique face aux royaumes plus puissants qui s'affirment en Chine. Il s'agit de la période dite des « Zhou de l'Est » (771-256 av. J.-C.) en raison de l'installation de la dynastie dans une capitale orientale. Elle est subdivisée en deux sous-périodes : la période des Printemps et des Automnes (771-481 av. J.-C.) et la période des Royaumes combattants (481-221 av. J.-C.).

Une autre dynastie nommée Zhou exista entre 690 et 705 de notre ère (voir Wu Zetian).

Histoire

Déclin des Shang et ascension des Zhou

Les découvertes archéologiques récentes ont montré clairement que les derniers rois Shang ont perdu énormément de pouvoir et d'autorité sur les peuples adjacents. Les derniers rois de la dynastie Shang n'étaient plus capables de produire des objets rituels en bronze et les ont remplacés par un matériel très commun, l'argile. Cela peut signifier que les derniers rois Shang se seraient sérieusement appauvris, ou bien qu'ils auraient perdu leur filon de cuivre aux mains des peuples adjacents dont la puissance augmentait à ce moment.

Dès le règne du roi Wu Ding, le territoire Shang se mit à rétrécir et ce malgré plusieurs campagnes militaires victorieuses. Mais c'est à partir du règne de Wu Yi que les Zhou commencèrent à s'agrandir. D'abord avec Danfu comme seigneur, mais surtout avec Ji Li. D'ailleurs, les succès de Ji Li ont inquiété le roi Tai Ding qui feignant de le récompenser le fit assassiner. Puis le roi Di Xin fit emprisonner le duc Wen des Zhou, sans raison. Les Zhou ont été victimes de la jalousie des rois Shang, qui s'inquiétaient de leur succès et les voyaient comme une menace potentielle contre leur autorité. Or, au lieu de se les concilier, ils se les mirent à dos et accumulèrent tous les éléments pour se faire renverser. Néanmoins, si l'effondrement des Shang fut largement causé par la politique quasi systématique de vexation des souverains Zhou, leur renversement peut aussi bien s'analyser comme le prolongement des guerres d'expansion des Zhou entreprises sous le règne du roi Wu Yi.

Fondation

Zhou

La dynastie Zhou remplaça celle des Shang, à la suite d'un important soulèvement des vassaux des Shang soit en -1122 ou en -1046. Les vassaux des Shang, n'ayant jamais tellement prisé l'arrogance et la cruauté de ces derniers, se rallièrent plutôt à un meneur d'hommes charismatique Ji Fa, le futur roi Wu. Ji Fa mena des tractations secrètes pour se concilier plusieurs vassaux des Shang et leur faire changer d'allégeance. Sur un des très rares documents d'époque, on apprend en outre que Ji Fa reçut secrètement à son palais le roi de la tribu des Wei.

Ji Fa ayant rencontré le roi de la tribu des Wei, peut-on en déduire que les troubles fomentés par les Wei dans l'Est à la suite de cette rencontre auraient fait partie d'un plan de guerre de grande envergure ? Il est permis le penser. La révolte dans l'Est étant suffisamment féroce, une grande partie de l'armée des Shang se mobilisa et partit en expédition dans l'Est, dégarnissant ainsi un point stratégique important, la capitale Yin. Au moment où la ville se vidait du plus gros de ses troupes, les Zhou entrèrent en scène. Ils marchèrent avec d'autres anciens vassaux des Shang sur Yin, affrontant le roi Di Xin des Shang à Muye. Vaincu, ce dernier se suicida. Les Zhou entrèrent alors dans Yin, prenant ainsi possession de la capitale des Shang. Ce fut la fin de la dynastie Shang et le commencement d'une nouvelle ère.

Zhou de l'Ouest

Article détaillé : Période des Zhou de l'Ouest.
La civilisation des Zhou occidentaux.

La première période de cette dynastie, de sa fondation jusqu'à l'an 771 av. J.-C., est dite des Zhou occidentaux.

Les grands moments des Zhou

L'un des grands rois de cette période semble avoir été le roi Mu ( Zhou Muwang), qui aurait régné entre 1001 et 947 av. J.-C. Il lutta contre un peuple tokharien appelé les Quanrong, probablement dans l'actuelle province du Xinjiang. Dans le bassin du Yangtse se trouvait le pays de Chu. Autour du Xe siècle av. J.-C., Chu refusait de se soumettre au royaume de Zhou, qui souhaitait annexer son territoire.

Une dynastie au bord du gouffre

Le roi Li fit ce que peu d'hommes politiques ont fait : l'unanimité contre lui. Sa mauvaise gestion, son despotisme et son incompétence lui firent beaucoup d'ennemis. La moitié de son cabinet ministériel se retourna contre lui, avec la noblesse, l'armée et le reste de la population. Le mécontentement dégénéra en une révolution, qui le renversa et il fut alors destitué et exilé. Une régence fut alors instaurée pendant environ 14 ans car le fils de Li, Xuan ( Xuan Wang), était alors trop jeune pour régner. Celui-ci régna jusqu’en 782 av. J.-C. et lutta sans succès contre les barbares.

Le roi qui criait au loup

Son successeur, You, fut un roi malhabile. Le comte de Shen, qui avait donné sa fille en mariage au roi You, la vit se faire répudier pour une roturière.

Pendentif en quart de cercle décoré d’entrelacs de dragons, milieu de l’époque des Zhou occidentaux

Entiché d’une autre épouse, qui s’appelait Baosi, You répudia la fille du comte de Shen et exila le fils qu’il avait eu d’elle, permettant au fils de Baosi de devenir le nouvel héritier présomptif. Le comte de Shen fit alors alliance avec les Quanrong. En 771 av. J.-C., ils prirent d’assaut la capitale, Hao, et tuèrent le roi You. La dynastie des Zhou parvint à se rétablir, mais elle dut installer sa nouvelle capitale plus à l'est, à Luoyang, sur la rivière Luo. C'est ainsi que commença l'époque des Zhou orientaux. Selon la légende, épris d'amour pour Baosi, You convoqua les barons de la cour et leur dit faussement que la capitale était attaquée. Les barons pris de panique accoururent partout dans la capitale pour la défendre. Quand le roi leur annonça que c'était une plaisanterie, Baosi, qui était d'habitude triste, se mit à rire. Le roi renouvela ses frasques, et plus tard, quand les barbares envahirent réellement la capitale, personne ne le défendit.

Zhou de l'Est

Sous les Zhou orientaux, le pouvoir des rois commença à s'éroder à partir de la défaite du roi Huan face au duc de Zheng en -707. L'année suivante, le pays de Chu s'érigeait en royaume. C'était le coup de départ à une décentralisation de l'autorité royale. Pingwang, le fils du premier mariage du roi You, régna de 771 à 721 av. J.-C. Après avoir déplacé sa capitale et s'être installé à Luoyi, il maintint le mode de gouvernement des Zhou de l’Ouest. Cependant, il répartit son territoire en sept provinces héréditaires. À la tête de chaque province, il plaça un des alliés qui l’avait aidé à conquérir le pouvoir. À la mort de chaque prince, la province était partagée entre tous ses fils : la Chine d'alors est morcelée. Ce fut la période des «  Printemps et Automnes », jusqu'en 481 av. J.-C., puis celle des «  Royaumes Combattants », qui s'acheva par la chute des Zhou en 256 av. J.-C., dont le territoire fut conquis par l' État de Qin. La dernière période vit l'émergence de nombreuses écoles philosophiques, celles des légistes, des confucéens, des taoïstes, des mohistes..., qui transformèrent en profondeur la société chinoise.

Des progrès techniques se produisirent également. La période des Printemps et des Automnes vit l'apparition de la métallurgie du fer en Chine. Très rapidement, grâce à leur maîtrise des hautes températures, les Chinois apprirent à faire fondre ce métal. Durant la période des Royaumes combattants, ils remplacèrent le char de guerre par la cavalerie montée, sur le modèle des peuples de l' Asie centrale et de la Mongolie. Les plus anciens textes écrits de la Chine remontent à l'époque des Zhou occidentaux. Ce sont le Shi Jing, un recueil de poèmes, le Shang Shu, encore appelé Shu Jing, qui rassemble des documents historiques, et le Yi Jing, un manuel de divination. Sur le plan mythologique, les Zhou disaient descendre d'un dieu appelé Houji, le Prince Millet, qui était lui-même le fils de Shangdi, le Seigneur d'En Haut. Houji aurait enseigné l'agriculture aux hommes et établi le premier sacrifice. Quant à Shangdi, c'était le dieu du Ciel. C'est avec les Zhou que le titre de « Fils du Ciel » est pour la première fois utilisé pour désigner les empereurs. Selon l'historien Sima Qian, les Zhou étaient à l'origine des nomades, qui se sont sédentarisés et ont adopté les coutumes chinoises après leur installation dans la vallée de la Wei : leur souverain « renonça aux mœurs des Rong et des Di (des peuples nomades) ; car il construisit un rempart et une enceinte, des maisons et des salles ; la ville fut alors un lieu distinct. Il attribua les cinq fonctionnaires, qui eurent des attributions ».

Chute de la dynastie

Querelles dynastiques

La dynastie Zhou a été minée tout au long de son histoire par plusieurs querelles et intrigues. Les causes en étaient toujours, sans surprise, le pouvoir. Les premières intrigues commencèrent sous le règne du roi Zhuang, le duc Heijian de Zhou ayant prévu de faire assassiner celui-ci. Par la suite, d'autres intrigues allaient affaiblir l'autorité des rois Zhou, parmi lesquelles celles qui menèrent tout droit à la crise de succession du roi Jing, mettant en scène le prince Chao, et celles qui eurent pour conséquence la mort du roi Dao. La plupart des querelles et des intrigues se soldèrent par des règlements de comptes violents. Les règnes des rois Ai et Si, notamment, se terminèrent par leurs assassinats. Les intrigues se calmèrent avec l'avènement du roi Kao, qui divisa son domaine en deux et en confia la direction à ses frères pour y mettre un terme.

Affaiblissement du pouvoir royal

La Chine de la Royauté, à l'Empire

Other Languages
Alemannisch: Zhou-Dynastie
العربية: مملكة تشو
asturianu: Dinastía Zhou
azərbaycanca: Çjou sülaləsi
беларуская: Дынастыя Чжоу
български: Джоу
বাংলা: চৌ রাজবংশ
brezhoneg: Tierniezh Zhou
bosanski: Dinastija Zhou
català: Dinastia Zhou
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Ciŭ-dièu
čeština: Dynastie Čou
Deutsch: Zhou-Dynastie
English: Zhou dynasty
Esperanto: Dinastio Zhou
español: Dinastía Zhou
euskara: Zhou dinastia
فارسی: دودمان ژو
贛語:
客家語/Hak-kâ-ngî: Chû-chhèu
हिन्दी: झोऊ राजवंश
hrvatski: Chou
Bahasa Indonesia: Dinasti Zhou
italiano: Dinastia Zhou
日本語:
Basa Jawa: Wangsa Zhou
한국어: 주나라
lietuvių: Džou dinastija
latviešu: Džou dinastija
മലയാളം: ഷൗ രാജവംശം
монгол: Жоу улс
Bahasa Melayu: Dinasti Zhou
नेपाल भाषा: झोऊ राजवंश
Nederlands: Zhou-dynastie
norsk nynorsk: Zhou-dynastiet
occitan: Dinastia Zhou
پنجابی: ژوؤ راجٹبر
português: Dinastia Zhou
română: Dinastia Zhou
srpskohrvatski / српскохрватски: Dinastija Zhou
Simple English: Zhou Dynasty
slovenčina: Čou (dynastia)
српски / srpski: Династија Џоу
svenska: Zhoudynastin
Kiswahili: Nasaba ya Chou
Türkçe: Zhou Hanedanı
українська: Династія Чжоу
Tiếng Việt: Nhà Chu
吴语: 周朝
Vahcuengh: Couhciuz
中文: 周朝
文言:
Bân-lâm-gú: Chiu-tiâu
粵語: 周朝