Dupuy-Berberian

Philippe Dupuy en juillet 2007 (à gauche), et Charles Berberian en 2008.
Signature de Dupuy-Berberian.

Dupuy-Berberian est le nom de plume du duo formé par Philippe Dupuy et Charles Berberian. Auteurs de bande dessinée, ils ont la particularité de travailler à quatre mains comme dessinateurs et scénaristes, de manière indifférenciée. Ils ont reçu le Grand prix de la ville d'Angoulême 2008.

La collaboration

Les deux auteurs se rencontrent en P.L.G. (de son nom complet PLGPPUR, acronyme de « Plein la gueule pour pas un rond »), ils font ensuite leur entrée chez Fluide glacial avec Graine de voyous puis Le Journal d'Henriette, deux séries au départ marquées par le style graphique et le mordant d'Yves Chaland. Mais ils se démarquent déjà par la construction des scènes, notamment les nombreux jeux avec la perspective. Chez Magic Strip ils éditeront ensuite Petit peintre, une histoire ironique et touchante dans le milieu de l'art. En 1990, la série Monsieur Jean naît dans le journal Yéti. C'est ce héros qui leur permet de toucher un lectorat croissant, notamment grâce à la sortie en albums cartonnés (chez Les Humanoïdes Associés puis chez Dupuis). Monsieur Jean évolue au fil des albums en prenant de l'âge et des responsabilités (engagement dans la vie de couple, enfant…), parallèlement à la propre vie privée des auteurs. Ce parallèle est encore plus évident dans le journal intime Journal d'un album, sorte de making-of du Monsieur Jean tome 3, et qui constitue une pièce-maîtresse de leur œuvre.

En plus de leur activité d'auteurs, ils ont une intéressante carrière d'illustrateurs (communication et charte graphique du caviste Nicolas, affiches de films de Ken Loach ou Jonathan Nossiter, pochettes de disque de Salvatore Adamo ou Orwell) et d'auteurs de carnets de voyage (New York, Lisbonne, Tanger…).

Peu à peu, les histoires de Dupuy et Berberian évoluent vers des thèmes sentimentaux et leur dessin fait référence aux illustrateurs ou aux affichistes de l'entre-deux guerres : Jean Bruller, Dubout, Gus Bofa, etc.

En 2003 ils ont remporté un Inkpot Award aux États-Unis.

En 2004, ils remportent, pour l'ensemble de leurs œuvres, le Prix « Grand Boum », décerné par le festival bd BOUM.

En 2008, leur œuvre a été récompensée par le Grand prix de la ville d'Angoulême à l'occasion de la 35e édition du festival international de la bande dessinée. Ils sont nommés en 2013 pour un Eisner Award dans la catégorie « Best U.S. Edition of International Material ».

Other Languages