Dreamcast
English: Dreamcast

Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Dreamcast
Image illustrative de l'article Dreamcast

FabricantSega
TypeConsole de salon
GénérationSixième

Date de sortie
  • Japon 27 novembre 1998
  • États-Unis Canada 9 septembre 1999
  • Europe 14 octobre 1999
  • Australie 30 novembre 1999
Fin de production
  • Europe 23 juin 2003
  • Japon 24 février 2004
Processeur200 MHz Hitachi SH4 RISC
MédiaGD-ROM (1,2 Go)
CD
Service en ligneSegaNet, GameSpy (AN), Dreamarena (EU)
Unités vendues
  • Sortie internationale 10,6 millions
  • États-Unis Canada 3,90 millions
  • Japon 2,25 millions
  • Europe 1,91 millions
Jeu le plus venduSonic Adventure (2,5 millions)

La Dreamcast (ドリームキャスト, Dorīmukyasuto?) est une console de jeux vidéo développée par Sega, et le successeur de la Saturn. Commercialisée dès novembre 1998 au Japon, elle est la première console de sixième génération présente sur le marché, avant ses concurrentes - la PlayStation 2 de Sony, la Xbox de Microsoft et la GameCube de Nintendo. Son nom est composé des mots dream (rêve) et cast (de broadcast : diffuser). Elle a été connue pendant son développement sous les noms Blackbelt, Dural et Katana.

Contrairement à la Saturn, fabriquée en utilisant du matériel informatique onéreux crée spécifiquement pour cette console, la Dreamcast est conçue pour réduire les coûts grâce à l'utilisation de composants « prêts à l'emploi », dont un CPU Hitachi SH4 et un GPU NEC PowerVR2. Si la Dreamcast est accueillie assez froidement par le public japonais, son lancement en Europe et aux États-Unis a été une réussite, en partie grâce à la vaste campagne de marketing lancée par Sega. Mais l'intérêt que porte le public à la console diminue au fur et a mesure que Sony multiplie les annonces concernant sa future console, la PlayStation 2. Malgré plusieurs baisses de prix, le chiffre d'affaires ne répond aux attentes de Sega et l'entreprise continue d'enregistrer des pertes financières importantes. Après un changement de direction, Sega cesse la commercialisation de la console en pour l'Amérique du Nord, en pour l'Europe, et en pour le Japon. La firme ne produira pas de nouvelle console et se retire ainsi complètement du milieu hardware des jeux vidéos de salon en se restructurant pour devenir un éditeur tiers. Lorsque la production de la console est finalement stoppée; 10,6 millions de consoles Dreamcast ont été vendues dans le monde entier.

Bien que la Dreamcast ait eu une courte durée de vie et un support limité de la part des développeurs tiers, les critiques l'ont qualifiée de console en avance sur son temps. Sa ludothèque contient de nombreux jeux considérés comme créatifs et innovants, parmi lesquels Crazy Taxi, Jet Set Radio et Shenmue, ainsi que des portages de qualité de nombreux jeux Sega sorti sur le système d'arcade NAOMI.

Elle est également la première console livrée en standard avec un modem[1],[2] lui permettant un support de jeu en ligne, de se connecter à Internet et ainsi de consulter des pages web ou bien lire des courriels.

Other Languages
العربية: دريم كاست
asturianu: Sega Dreamcast
беларуская: Dreamcast
čeština: Dreamcast
Cymraeg: Dreamcast
Deutsch: Dreamcast
English: Dreamcast
Esperanto: Sega Dreamcast
español: Dreamcast
eesti: Dreamcast
فارسی: دریم‌کست
galego: Dreamcast
עברית: דרימקאסט
hrvatski: Dreamcast
magyar: Dreamcast
Bahasa Indonesia: Sega Dreamcast
íslenska: Dreamcast
italiano: Dreamcast
ქართული: Dreamcast
한국어: 드림캐스트
lietuvių: Dreamcast
Nederlands: Dreamcast
norsk nynorsk: Dreamcast
norsk: Dreamcast
polski: Dreamcast
português: Dreamcast
română: Dreamcast
русский: Dreamcast
Scots: Dreamcast
Simple English: Sega Dreamcast
slovenčina: Dreamcast
Türkçe: Dreamcast
українська: Dreamcast
Tiếng Việt: Dreamcast
吴语: Dreamcast
中文: Dreamcast
粵語: Dreamcast