Doubs (rivière)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doubs et Doux.
Ne doit pas être confondu avec Doux (rivière).
Le Doubs
Le Doubs entre Laissey et Deluz, peu avant Besançon.
Le Doubs entre Laissey et Deluz, peu avant Besançon.
Localisation du cours du Doubs.
Localisation du cours du Doubs.
Caractéristiques
Longueur 453 km [1]
Bassin 7 710 km2
Bassin collecteur Bassin du Rhône
Débit moyen 176 m3/s ( Neublans-Abergement) [2]
Régime pluvio-nival
Cours
Source Massif du Jura
· Localisation Mouthe
· Altitude 945 m
· Coordonnées 46° 42′ 19″ N, 6° 12′ 31″ E
Confluence Saône
· Localisation Verdun-sur-le-Doubs
· Altitude 175 m
· Coordonnées 46° 54′ 07″ N, 5° 01′ 25″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Allaine, Loue
Pays traversés Drapeau de la France  France, Drapeau de la Suisse  Suisse
Principales localités Pontarlier, Besançon, Dole

Sources : U2--0200 », Géoportail, Banque Hydro

Le Doubs [ du] [3] est une rivière française et suisse, sous- affluent du Rhône par la Saône. Il a donné son nom au département français du Doubs. D'une longueur totale de 453 km, dont 430 km sur le territoire français, il constitue le dixième cours d'eau français par sa longueur et la quatrième rivière après la Marne, le Lot et la Saône. Il prend sa source dans la commune française de Mouthe à 945,5 m d'altitude (le repère de nivellement en aval a pour valeur 944,9 m), et s'écoule d'abord principalement vers le nord-est, arrosant notamment les villes de Pontarlier et de Morteau puis vers le sud-ouest, traversant la ville de Besançon après avoir fait office de frontière entre la France et la Suisse et une incursion en territoire suisse ( le Clos du Doubs) et par le Pays de Montbéliard. Il se jette dans la Saône à Verdun-sur-le-Doubs.

Étymologie et histoire

La source du Doubs à Mouthe.

Le Doubs est mentionné anciennement sous la forme Dubis. Ce nom signifie « la Noire » en gaulois. C'est un nom féminin à l'origine *dubui > dubi(s), comme la plupart des noms de rivière antiques. On retrouve plusieurs noms de rivière analogues en Grande-Bretagne du type Dove, d'une forme en -ā (dubuā) et des noms dérivés en France (la Dhuine, la Dheune ou la Deûle).

La racine celtique ancienne dubu- est prolongée par le vieux gallois dub-, gallois, breton du et l'irlandais dub, signifiants « noir », de même dans des termes dialectaux régionaux, par exemple dans sapin double, compris comme « double », mais à l'origine doube, c'est-à-dire noir. De même, le Suisse alémanique a conservé le mot, figé dans les toponymes du type Tobwald, Toppwald, mais encore vivant au Moyen Âge comme le montre la mention latine de 1299 : « Silvas nigras que theotonice vulgo topwelde appellantur. » [4], [5]

Le Doubs fut en crue à de nombreuses reprises à travers l'histoire. L'inondation la plus importante fut celle de 1910 qui toucha significativement Besançon.

Other Languages
Afrikaans: Doubs
Alemannisch: Doubs
العربية: نهر الدوبس
تۆرکجه: دو چایی
български: Ду
català: Doubs (riu)
Cebuano: Doubs (suba)
čeština: Doubs (řeka)
Cymraeg: Afon Doubs
Deutsch: Doubs (Fluss)
English: Doubs (river)
Esperanto: Doubs
español: Río Doubs
eesti: Doubs
euskara: Doubs (ibaia)
فارسی: دو (رود)
magyar: Doubs
italiano: Doubs (fiume)
日本語: ドゥー川
한국어: 두 강
lietuvių: Du (upė)
latviešu: Dū (upe)
Nederlands: Doubs (rivier)
norsk nynorsk: Elva Doubs
occitan: Dobs (riu)
Piemontèis: Doubs (fium)
português: Rio Doubs
rumantsch: Doubs (flum)
română: Râul Doubs
sicilianu: Doubs (ciumi)
Simple English: Doubs (river)
slovenčina: Doubs (rieka)
slovenščina: Doubs (reka)
српски / srpski: Ду (Саона)
svenska: Doubs (flod)
Kiswahili: Mto Doubs
中文: 杜河