Donjon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donjon (homonymie).
Donjon du château normand de Rochester, en Angleterre, XIIe siècle.

Le donjon est la tour la plus haute d'un château fort au Moyen Âge, destinée à servir à la fois de point d'observation, de poste de tir et de dernier refuge si le reste de la fortification vient à être prise par un ennemi. Cette tour, ou ce bâtiment fortifié, sert aussi en général de résidence au seigneur du château.

Étymologie et sens du terme

Le mot donjon (ou dongun, doignon, dangon) est issu du gallo-roman (attesté chez Du Cange sous les formes dunjo, dungeo, domniono, domnio, etc.), dérivé du latin dominus « maître, seigneur ». Il a peut-être subi l'influence du vieux bas francique *dungjo de sens proche.

Il désigne la partie du château réservée au maître (en latin dominus) du château. En dehors de son rôle spécifiquement militaire lors d'un siège, on y installe en général les appartements du seigneur et de sa famille, des réserves stratégiques de nourriture et d'armes ; le donjon sert également pour des prisonniers qu'on cherche à isoler particulièrement. En langue anglaise, le mot dungeon, qui avait au Moyen Âge le même sens de « tour principale », a vu sa signification évoluer jusque désigner uniquement les cachots et les caves d'un château.

Au Moyen Âge, le terme donjonum s'appliquait à tout l'ensemble fortifié : logis du châtelain, écuries et Chapelle [1]. L'usage moderne en français, avec le sens exclusif de « tour la plus haute » est donc une évolution du sens [Note 1].

Le terme peut être appliqué à des édifices hors d'Europe, organisés selon les mêmes principes, par exemple certaines forteresses du Japon.