Documentaire

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Documentaire (homonymie).
Tournage d'un documentaire animalier en Namibie (2011).

Le film documentaire ou le documentaire est un genre[1] cinématographique et télévisuel qui se différencie de la fiction.

Documentaire : « film de caractère didactique ou informatif qui vise principalement à restituer les apparences de la réalité »[2], le documentaire — tel un document administratif — est présenté comme une preuve de l’existence d’un phénomène, technique, sociétal (humain ou animal), ou historique, dont il veut établir une description minutieuse, voire en tenter l’explication.

Les documentaristes nomment leur genre « images du réel » et l'opposent parfois à la fiction, dont les protagonistes sont en principe des personnages fictifs, même si les films historiques s’appuient sur des personnages ayant existé, dont toutefois la véritable histoire est adaptée, voire soumise, aux règles de la dramaturgie.

Cependant, une telle définition est artificiellement restrictive car un documentaire peut reprendre certaines caractéristiques de la fiction, notamment via la reconstitution comme le docufiction (dit parfois « docudrama ») ou le plus généralement à travers la réflexion en amont sur le sujet et sa construction par un scénario préalable. « Le vrai documentaire n’est pas un simple procès-verbal de la réalité mais l’œuvre élaborée (et quelquefois mise en scène) d’un auteur »[3]. Le documentaire aurait des vertus caractéristiques et n'en fonctionnerait pas moins par rapport au public de la même façon que la fiction.

La Société civile des auteurs multimédia (Scam), qui rémunère notamment les documentaristes lorsque leurs films passent en salle devant un public ou sur l’un ou l’autre des réseaux télévisuels, définit une partie de ses missions comme étant la gestion des « œuvres audiovisuelles (cinéma ou télévision) à caractère documentaire et docudramatique : les documentaires, reportages, œuvres journalistiques, les images nouvelles : vidéo art, génériques, habillages, 2D/3D, les films d'entreprise »[4].

La Scam cite encore comme « œuvre de l’esprit » (œuvre d’auteur) non seulement le documentaire et sa forme de docufiction, mais n’en exclue pas le reportage. Documentaire ou reportage, comment faire la distinction ? À vrai dire, l’entreprise est difficile car sujette à jugement subjectif. Les intentions de l’auteur peuvent être affichées en amont du tournage, ou au contraire se révéler durant celui-ci, mais leur élaboration n’est pas un critère qui différencie le documentaire du reportage. Un reportage destiné au journal télévisé peut être le fruit d’une improvisation totale mais en même temps répondre à une commande précise du rédacteur en chef de ce journal. Le sujet est déterminé par avance, pourtant le journaliste part « à la pêche ». « Il est son propre maître dans la façon de traiter son sujet et doit improviser son mode de filmage en fonction de l’évolution rarement prévisible de l’événement »[5].

Une Cinémathèque du documentaire a été créée en France, sous forme d'un groupement d'intérêt public, en 2017.

Other Languages
العربية: فيلم وثائقي
asturianu: Documental
azərbaycanca: Sənədli film
català: Documental
کوردی: بەڵگەفیلم
Ελληνικά: Ντοκιμαντέρ
Esperanto: Dokumenta filmo
español: Documental
euskara: Dokumental
贛語: 記錄片
galego: Documental
Kreyòl ayisyen: Documentaries
Bahasa Indonesia: Film dokumenter
íslenska: Heimildarmynd
italiano: Documentario
Patois: Dakiumenchri
ភាសាខ្មែរ: ឯកសារភាពយន្ត
Кыргызча: Документ кино
Lingua Franca Nova: Filma atestante
македонски: Документарен филм
Nederlands: Documentaire
português: Documentário
română: Film documentar
sicilianu: Ducumintariu
srpskohrvatski / српскохрватски: Dokumentarni film
slovenčina: Dokumentárny film
српски / srpski: Документарни филм
Türkçe: Belgesel film
oʻzbekcha/ўзбекча: Hujjatli film
Tiếng Việt: Phim tài liệu
中文: 紀錄片
Bân-lâm-gú: Kì-lio̍k-phìⁿ
粵語: 紀錄電影