Diffusion d'erreur

La diffusion d'erreur est une technique d'amélioration du rendu des images infographiques en cas de diminution du nombre de codes de couleurs. Elle se combine à l'anticrénelage. Elle sert dans les systèmes informatiques capables d'afficher seulement un petit nombre de couleur, et dans les imprimantes, pour lesquelles les pixels n'ont que deux valeurs, avec du toner ou sans.

Elle consiste à répartir sur les pixels voisins les erreurs de quantification issues de l'assimilation de la couleur d'un pixel à une couleur prise dans une gamme réduite.

Elle limite l'apparition de motifs tels que le banding (rendu graduel de la luminosité ou de la teinte) dans les images au prix d'une augmentation du bruit[[réf. souhaitée].

En audio, la réduction du bruit de quantification se fait par application d'un signal aléatoire appelé dither, anglicisme officiellement traduit par vibration et tremblement[1] ou signal de superposition[2]. Le même terme s'applique parfois à la diffusion d'erreurs en raison d'une histoire commune. Le tramage utilisé en similigravure a aussi servi de modèle, et son nom est aussi quelquefois employé pour les techniques de quantification de la couleur en informatique.

Other Languages
azərbaycanca: Titrəmə (üsulu)
English: Dither
español: Tramado
magyar: Dithering
italiano: Dithering
日本語: ディザ
한국어: 디더링
português: Dither
русский: Дизеринг
Simple English: Dither
українська: Дитеринг