Danielle Mitterrand

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouze.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Mitterrand.
Danielle Mitterrand
Danielle Mitterrand en 2011.
Danielle Mitterrand en 2011.
Fonctions
Épouse du président de la République française

(13 ans, 11 mois et 26 jours)
PrésidentFrançois Mitterrand
PrédécesseurAnne-Aymone Giscard d'Estaing
SuccesseurBernadette Chirac
Présidente de la Fondation France Libertés

(25 ans, 6 mois et 18 jours)
PrédécesseurCréation du poste
SuccesseurGilbert Mitterrand
Biographie
Nom de naissanceDanielle Émilienne Isabelle Gouze
Date de naissance
Lieu de naissanceVerdun (France)
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décèsParis (France)
NationalitéFrançaise
Parti politiqueParti socialiste
ConjointFrançois Mitterrand
EnfantsJean-Christophe Mitterrand
Gilbert Mitterrand

Danielle Mitterrand, née Gouze le à Verdun (Meuse)[1] et morte le à Paris, est l'épouse de François Mitterrand, président de la République française de 1981 à 1995. Ancienne résistante et personnalité engagée dans le monde associatif, elle a créé la fondation France Libertés - Fondation Danielle-Mitterrand en 1986, qu'elle a présidée jusqu'à sa mort.

Biographie

Jeunesse

Origines

Renée Flachot (1890-1971), la mère de Danielle Émilienne Isabelle Gouze, est institutrice et son père, Antoine Gouze (1885-1958), est principal de collège. Ils sont laïcs et républicains et sont tous deux militants de la SFIO. En 1940, Antoine Gouze refuse de recenser, comme on le lui demandait, les élèves et professeurs juifs de son collège et est révoqué par le gouvernement de Vichy. Il s'installe alors à Cluny où il donne des cours particuliers.

Durant la période 1940-1942, sa famille héberge régulièrement dans la clandestinité les membres du réseau de Résistance Combat, dont notamment son dirigeant, Henri Frenay.

Lorsque naît Danielle, son père est directeur du lycée public de garçons de Verdun, le lycée Buvignier. Ses parents sont militants de la laïcité scolaire et, en conséquence, opposés au principe de l'école privée. Ils déménagent pour travailler dans une école du Jura. Danielle, d'abord interne dans un collège lyonnais, est ensuite scolarisée dans le collège Broussais à Dinan (un collège pour filles), puis la seule fille élève du lycée de garçons que dirige son père (le lycée Roger-Vercel, à Dinan).

Danielle Gouze se présente aux épreuves du baccalauréat en 1941 à Annecy ; échoue ; se présente à nouveau l'année suivante, et réussit.

Engagement dans la Résistance

Danielle Gouze s'engage à dix-sept ans dans la Résistance, en tant qu'agent de liaison[2], tandis que ses parents hébergent des maquisards. Sa sœur aînée Christine Gouze est elle aussi dans la Résistance, en tant que « boîte aux lettres » pour le Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés. Elle se lie d'amitié avec la résistante Berty Albrecht, avant que cette dernière ne soit arrêtée.

Mariage et famille

Sa sœur aînée, Christine Gouze, lui présente au sein de leur réseau de Résistance, au début de l'année 1944, « François Morland » (nom de code de François Mitterrand). Alors qu'il anime un réseau de résistance parisien, il doit fuir vers la Bourgogne. C'est Danielle Gouze qui l'aide, notamment à bord du train où elle accepte de jouer l'amoureuse transie, pour tromper la vigilance de la Gestapo[3]. Mais arrivés à destination, la réalité prend le pas sur l'artifice : ils se fiancent. Elle l'épousera après la Libération, le - d'abord à la mairie, puis à l'église Saint-Séverin, à Paris.

Famille

François et Danielle Mitterrand ont trois enfants :

Le frère de Danielle, Roger Gouze, né en 1912 et mort en 2005, est écrivain.

Sa sœur aînée, Madeleine Gouze, dite Christine Gouze-Rénal, née en 1914 et morte en 2002, est productrice de cinéma ; elle a été mariée, de 1959 jusqu'à sa mort, avec l'acteur Roger Hanin.