Damien Meslot

Damien Meslot
Damien Meslot, en 2014.
Damien Meslot, en 2014.
Fonctions
Député de la 1re circonscription du Territoire de Belfort

(15 ans et 1 jour)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
17 juin 2012
Législature XIIe, XIIIe et XIVe
Groupe politique UMP puis LR
Prédécesseur Raymond Forni
Successeur Ian Boucard
élection annulée
Maire de Belfort
En fonction depuis le
(3 ans, 8 mois et 9 jours)
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Étienne Butzbach
Conseiller général du Territoire de Belfort
élu dans le canton de Belfort-Centre

(23 ans et 4 jours)
Président Christian Proust
Yves Ackermann
Prédécesseur Philippe Garot
Successeur Marie-Hélène Ivol
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Belfort ( France)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
Les Républicains

Damien Meslot, né le à Belfort, est un homme politique français. Il fut conseiller général et député du Territoire de Belfort, et est actuellement maire de la ville de Belfort et président de la communauté d'agglomération du Grand Belfort.

Biographie

Adhérent au RPR dès l'âge de quatorze ans, il est élu pour la première fois au conseil général du Territoire de Belfort en 1992 (canton de Belfort-Centre). Il devient député suppléant en 1993 avec l'élection de Jean Rosselot à la députation (1re circonscription du Territoire de Belfort). En 1997, il est nommé secrétaire départemental du RPR, poste qu'il a occupé à la fédération UMP du Territoire de Belfort jusqu'en avril 2016.

Damien Meslot a effectué sa scolarité à Belfort à l’école primaire de la rue de la Première Armée, puis au collège Châteaudun et au lycée Gustave Courbet. Il est diplômé de l’école de commerce de Reims et de la Middlesex Business School de Londres et titulaire d’un DESS de droit de la faculté de Strasbourg. Il a effectué son service militaire au 35e Régiment d’Infanterie de Belfort en tant que sous-officier.

Il est élu député le , pour la XIIe législature ( 2002- 2007), dans la circonscription du Territoire de Belfort (1re), en battant Raymond Forni, président sortant de l' Assemblée nationale. Il fait partie du groupe UMP.

En 2005, Damien Meslot est nommé par Nicolas Sarkozy à la commission de l'action militante de l'UMP.

Le , Damien Meslot s'est déclaré « candidat à la candidature » pour mener la liste d'union de la droite lors des élections municipales à Belfort prévues au printemps 2008.

Par ailleurs, Damien Meslot est l'auteur de la proposition de loi (no 2535) sur l'obligation d'équiper tous les lieux d'habitation de détecteurs de fumée. Cette proposition de loi a été adoptée en première lecture par l'Assemblée nationale, le , avant d'être intégrée en 2009 à la loi Boutin.

Damien Meslot aux côtés de Cédric Perrin, David Douillet, Benoît Brocart et Jean-Pierre Chevènement.

À l'issue du premier tour des élections législatives, le , Damien Meslot a obtenu 49,99 % des suffrages (14 044 voix) face à la candidate socialiste Anne-Marie Forcinal (24,02 %, 6 748 voix), manquant la réélection dès le premier tour de 4 voix.

Le , il a été réélu député avec 58,66 % (16 478 voix) contre 41,34 % (1 612 voix) pour la candidate socialiste Anne-Marie Forcinal [1].

Candidat aux élections municipales de 2008 à Belfort, sa liste recueille 32,34 % au premier tour et 38,06 % au deuxième tour en triangulaire contre le MRC et le MoDem, ce qui s'avère insuffisant pour battre le maire sortant, qui totalise 48,27 % au deuxième tour.

À la suite d'une plainte du Parti socialiste, il est mis en examen et renvoyé devant le tribunal pour « manœuvres frauduleuses » lors des élections cantonales de 2004. Il obtient un non-lieu fin .

Depuis mars 2009, il est secrétaire national de l'UMP chargé de l’accueil et de la formation des nouveaux adhérents du parti.

En 2010, Damien Meslot conduit la liste UMP sur le Territoire de Belfort pour les élections régionales.

En novembre 2010, Damien Meslot est condamné en appel pour outrage à magistrat à 1 000 d'amende [2] après une première condamnation en février [3].

Il est l'un des députés UMP à voter contre le Pacte budgétaire européen en octobre 2012.

Il est candidat UMP à Belfort aux élections municipales de 2014. Il l'emporte au second tour le 30 mars 2014, puis est élu maire le 4 avril 2014 par le conseil municipal.

Il soutient Nicolas Sarkozy pour le premier tour de la primaire présidentielle des Républicains de 2016. Dans le cadre de sa campagne, il est nommé avec plusieurs personnalités conseiller politique. Au second tour, il soutient François Fillon.

Other Languages
English: Damien Meslot