Dakota du Sud

Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un «  article de qualité ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dakota.
Dakota du Sud
South Dakota (en)
Sceau du Dakota du Sud.
Sceau du Dakota du Sud.
Drapeau du Dakota du Sud.
Drapeau du Dakota du Sud.
Carte des États-Unis avec le Dakota du Sud en rouge.SurnomThe Mount Rushmore State (officiel)En français : « L'État du mont Rushmore ».DeviseUnder God the people rule« Sous Dieu, le peuple gouverne ».
Carte des États-Unis avec le Dakota du Sud en rouge.

Surnom
The Mount Rushmore State (officiel)
En français : « L'État du mont Rushmore ».

Devise
Under God the people rule
« Sous Dieu, le peuple gouverne ».
Administration
Pays Drapeau des États-Unis  États-Unis
Capitale Pierre
Adhésion à l’Union  (40e État)
Gouverneur Dennis Daugaard ( R)
Sénateurs Mike Rounds ( R)
John Thune ( R)
Nombre de représentants 1 ( Kristi Noem ( R)
ISO 3166-2 US-SD
Fuseau horaire UTC-7, UTC-6
Démographie
Gentilé Sud-Dakotain-e
Population 814 180 hab. (2010 [1])
Densité 4,1 hab./km2
Rang 46e
Ville la plus peuplée Sioux Falls
Géographie
Altitude 670 m
Min. 295 m
Max. 2 209 m ( Pic Black Elk)
Superficie 199 905 km2
Rang 17e
– Terre 196 735 km2
– Eau (%) 3 173 km2 (1,6 %)
Coordonnées 42° 29 30 N à 45° 56 N (340 km)
98° 28 33 W à 104° 03 W (610 km)
Divers
Langues officielles Anglais [2]
Liens
Site web sd.gov
Symboles du Dakota du Sud
Image illustrative de l'article Dakota du Sud
Le drapeau du Dakota du Sud.
Symboles vivants
Arbre Picea glauca var. densata
Fleur Anémone pulsatille
Herbe Agropyron smithii Western Wheat Grass
Insecte Apis mellifera
Mammifère Coyote
Oiseau Faisan de Colchide
Poisson Doré jaune
Symboles non vivants
Aliment Kuchen
Boisson Lait
Chanson Hail, South Dakota!
Fossile Triceratops
Gemme Agate de Fairburn
Minéral Quartz rose
Roche Houdek
Slogan « Great Faces. Great Places »
Sol Houdek
Sport Rodéo
Pièce de 25 Cents de l'État
Image illustrative de l'article Dakota du Sud
La pièce du Dakota du Sud émise en 2006.

Le Dakota du Sud (en anglais : South Dakota, [ˌsɑʊθ dəˈkoʊtə]) est un État du Nord des États-Unis, bordé à l'ouest par le Wyoming et le Montana, au nord par le Dakota du Nord, à l'est par le Minnesota et l' Iowa et au sud par le Nebraska. État situé dans l'ouest des plaines du Midwest, il possède un climat continental. Il compte 814 180 habitants en 2010 (soit le 46e État américain en termes de population). Sa capitale est Pierre et sa plus grande ville Sioux Falls, avec environ 154 000 habitants.

Le Dakota du Sud est coupé en deux par le Missouri : à l'est de la rivière se trouvent la plupart des habitants et les exploitations agricoles, tandis qu'à l'ouest prédominent l'élevage et le tourisme. Le mont Rushmore, les Black Hills et les parcs nationaux de l'État sont des destinations appréciées.

Le Dakota du Sud est traditionnellement dirigé par des élus du Parti républicain. Si la ruralité influence grandement la culture de l'État, il a, ces dernières décennies, diversifié son économie afin d'attirer et de fixer de nouveaux habitants, ce qui a permis une augmentation modérée de la population ; le Dakota du Sud se trouve cependant confronté à l'exode rural et à de fortes disparités économiques, notamment entre les centres urbains et les réserves amérindiennes.

Histoire

Article détaillé : Histoire du Dakota du Sud.

Histoire ancienne et colonisation

Photographie présentant des pétroglyphes animaliers et humain dans le Craven Canyon.
Des pétroglyphes dans le Craven Canyon, dans les Black Hills.

Les premiers habitants de la région sont des Paléoaméricains chasseurs-cueilleurs, qui habitent la région jusqu'aux alentours du Le siècle Le siècle av. J.-C. (-5000) [3]. Entre 500 et 800, un peuple semi-nomade connu sous le nom de Mound Builders occupe les parties centrale et orientale de l'actuel État. Au e siècle a lieu le massacre de Crow Creek  (en) entre différentes tribus indiennes, au cours duquel plusieurs centaines d'hommes, de femmes et d'enfants sont tués près de la rivière Missouri [4]. En 1500, les Sahnishs (ou Rees) ont colonisé une grande partie de la vallée du Missouri [5]. Au e siècle, les peuples prédominants sont les Sioux ( Dakotas, Lakotas et Nakotas), dont la domination est établie au début du e siècle [6] ; des Omahas occupent la partie sud de la vallée du Missouri. Le contact avec les Européens commence en 1743, lorsque les frères La Vérendrye explorent la région, et la revendiquent pour la France dans le cadre de la grande Louisiane française [7], en enfouissant une stèle sur le site de l'actuelle ville de Fort Pierre.

Le président américain Thomas Jefferson est à l'origine de l'exploration du territoire du Dakota du Sud.

En 1803, les États-Unis achètent la Louisiane française, qui comprend une grande partie de l'actuel Dakota du Sud, au Premier Consul Napoléon Bonaparte. Le président des États-Unis Thomas Jefferson organise ce qui va devenir l' expédition Lewis et Clark, afin d'explorer ce nouveau territoire [8]. En 1817, un poste de commerce des fourrures est implanté sur le site actuel de Fort Pierre ; c'est le début de la colonisation américaine de la région [9]. Au cours du e siècle, d'autres expéditions, comme celle de Joseph Nicollet, sillonnent la région. L' armée américaine achète Fort Pierre en 1855 mais l'abandonne l'année suivante pour Fort Randall plus au sud [9].

Un développement marqué par des conflits

Photographie d'une rue de Deadwood en 1876.
Deadwood, à l'instar de nombreuses autres villes des Black Hills, a été fondée après la découverte d'or dans la région.

La colonisation blanche s'étend dès lors rapidement avec l'arrivée d'habitants de l'Est des États-Unis et d' Europe du Nord [10] ; les tribus nord-amérindiennes Yankton, Dakota et Sioux doivent signer un traité en 1858 par lequel ils cèdent une grande partie du sud-est de l'actuel État aux États-Unis [11]. C'est dans cette région que les spéculateurs fonciers fondent deux villes aujourd'hui importantes : Sioux Falls en 1856 [12] et Yankton en 1859 [13]. En 1861, le territoire du Dakota (qui inclut alors le Dakota du Nord, le Dakota du Sud dans sa partie méridionale, et des portions du Montana et du Wyoming actuels) est établi par le gouvernement fédéral [14]. L'arrivée du chemin de fer à Yankton en 1873 permet d'accroître le nombre d'arrivants [15] ; en 1874, la découverte d' or dans les Black Hills effectuée au cours d'une expédition militaire conduite par George Armstrong Custer [16], [17] attire des mineurs et des explorateurs, qui entrent illégalement dans les territoires réservés aux Lakotas et aux Sioux, à savoir l'intégralité de la partie occidentale du Dakota du Sud (aussi appelée West River, puisque située à l'ouest de la rivière Missouri), octroyée en 1868 par le Traité de Fort Laramie. Les Sioux refusent de donner des autorisations d'exploitation minière ou de colonisation des Black Hills. Les États-Unis ne parviennent pas à empêcher l'entrée des mineurs et des colons dans la région, et un conflit est livré contre les Sioux. Leur défaite entraîne la division de leur ancienne Grande réserve en cinq réserves plus petites où sont déplacés les Lakotas [9].

Le célèbre Wild Bill Hickok a été abattu dans le dos le 2 août 1876 par Jack McCall lorsqu'il jouait au poker dans un saloon de Deadwood.

L'arrivée de nouvelles populations entraîne la division du territoire du Dakota en deux parties qui deviennent respectivement les États du Dakota du Nord et du Dakota du Sud une fois officiellement acceptés dans l'Union le , après ratification par le président Benjamin Harrison [18], [19] ; l'ordre exact d'admission n'est pas connu, les papiers ayant été volontairement mélangés par Harrison, qui a toujours refusé d'indiquer l'ordre dans lequel il a signé les décrets [19] ; cependant, la proclamation a été réalisée en premier pour le Dakota du Nord (en tant que premier par ordre alphabétique), aussi est-il indiqué avant le Dakota du Sud par la plupart des sources.

Le 29 décembre 1890, le massacre de Wounded Knee a lieu dans la Pine Ridge Indian Reservation : on dénombre parmi les morts au moins 146 Sioux, parmi lesquels beaucoup étaient des femmes et des enfants, et 31 soldats des États-Unis [20]. Il s'agit du dernier conflit armé majeur entre les États-Unis et les Lakotas. Plusieurs réserves sont officiellement fondées à cette période, mais l'établissement et la reconnaissance de leurs gouvernements ont été plus tardives. Le début du e siècle est marqué par des avancées dans le système éducatif, avec notamment une loi qui en 1901 impose la création d'une bibliothèque dans chaque district scolaire [21].

Difficultés économiques et rebond récent

Photographie de matériel agricole et d'une ferme ravagés par une tempête.
Une ferme du Dakota du Sud touchée par les tempêtes du Dust Bowl en 1936.

Durant les années 1930, les mauvaises conditions climatiques (manque de précipitations, températures très élevées, ce à quoi s'ajoutent des techniques de culture inappropriées) et économiques (la Grande Dépression) causent le Dust Bowl dans le Dakota du Sud et d'autres États des plaines : les couches fertiles du sol sont dépouillées, les champs recouverts de poussière, et des fermes sont ensevelies par les tempêtes de poussière, ce qui cause la perte de plusieurs récoltes entières [22]. Des agriculteurs sont ruinés tandis que les banques ferment : la situation pousse de nombreux habitants de l'État à le quitter, ce qui entraîne une baisse de population de plus de 7 % entre 1930 et 1940 [23].

L'économie américaine n'est stabilisée qu'en 1941, lorsque le pays entre en guerre, la mobilisation accroissant la demande en produits agricoles et industriels [24]. Plus de 68 000 habitants du Dakota du Sud ont servi dans les forces armées durant la guerre ; 2 200 y ont perdu la vie [25]. En 1944, le Pick–Sloan Missouri Basin Program est lancé dans le cadre du Flood Control Act of 1944 par le Congrès des États-Unis : six grands barrages sont construits sur la rivière Missouri, dont quatre sont au moins partiellement situés dans le Dakota du Sud [26].

Ces dernières décennies, le Dakota du Sud a diversifié son économie, grâce à l'achèvement du système des Interstate highways dans les années 1960 et à la croissance des domaines touristique et financier, avec notamment le déménagement des opérations de carte bancaire de Citibank de New York à Sioux Falls en 1981, suivi par l'arrivée d'autres compagnies financières [27]. En 2007, la Homestake Mine, une mine d'or située près de Lead, est choisie pour accueillir un complexe de recherche souterrain [28]. Malgré l'augmentation générale de la population et le développement économique, de nombreuses régions rurales de l'État sont touchées depuis plus d'un demi-siècle par l' exode rural et le départ des jeunes adultes éduqués vers les villes principales du Dakota du Sud, Rapid City ou Sioux Falls, ou vers d'autres États [29].

Other Languages
Afrikaans: Suid-Dakota
አማርኛ: ደቡብ ዳኮታ
aragonés: Dakota d'o Sud
Ænglisc: Sūþdakota
asturianu: Dakota del Sur
azərbaycanca: Cənubi Dakota
башҡортса: Көньяҡ Дакота
Boarisch: Sid-Dakota
žemaitėška: Pėitū Dakota
Bikol Central: South Dakota
беларуская: Паўднёвая Дакота
беларуская (тарашкевіца)‎: Паўднёвая Дакота
български: Южна Дакота
भोजपुरी: साउथ डकोटा
Bislama: Saut Dakota
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: সাউথ ডাকোটা
brezhoneg: South Dakota
bosanski: Južna Dakota
буряад: Урда Дакота
Chavacano de Zamboanga: South Dakota
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: South Dakota
Cebuano: South Dakota
Tsetsêhestâhese: South Dakota
čeština: Jižní Dakota
Cymraeg: De Dakota
Deutsch: South Dakota
Ελληνικά: Νότια Ντακότα
emiliàn e rumagnòl: Dakòta dal Sud
English: South Dakota
Esperanto: Suda Dakoto
español: Dakota del Sur
euskara: Hego Dakota
føroyskt: South Dakota
arpetan: Dakota du Sud
Nordfriisk: South Dakota
Gaeilge: Dakota Theas
Gàidhlig: Dakota a Deas
Avañe'ẽ: Ñemby Dakota
客家語/Hak-kâ-ngî: South Dakota
Hawaiʻi: Kakoka Hema
हिन्दी: साउथ डकोटा
Fiji Hindi: South Dakota
hrvatski: Južna Dakota
Kreyòl ayisyen: Dakota disid
magyar: Dél-Dakota
interlingua: Dakota del Sud
Bahasa Indonesia: Dakota Selatan
Interlingue: Sud-Dakota
Iñupiak: South Dakota
Ilokano: South Dakota
íslenska: Suður-Dakóta
italiano: Dakota del Sud
ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ/inuktitut: ᑖᑰᑖ ᓂᒋᖅ
Basa Jawa: South Dakota
kernowek: Dakota Dheghow
Lëtzebuergesch: South Dakota
Limburgs: South Dakota
lumbaart: Dakota del Süd
لۊری شومالی: داکوٙتا ھارگە
lietuvių: Pietų Dakota
latviešu: Dienviddakota
Malagasy: Dakota Atsimo
Māori: South Dakota
македонски: Јужна Дакота
Bahasa Melayu: Dakota Selatan
مازِرونی: جنوبی داکوتا
Dorerin Naoero: South Dakota
Plattdüütsch: Süüd-Dakota
Nederlands: South Dakota
norsk nynorsk: Sør-Dakota
Kapampangan: Mauling Dakota
Piemontèis: Dakota dël Sud
پنجابی: دکھنی ڈکوٹا
português: Dakota do Sul
rumantsch: South Dakota
română: Dakota de Sud
русский: Южная Дакота
संस्कृतम्: दक्षिण डकोटा
саха тыла: Соҕуруу Дакота
sicilianu: Dakota dû Sud
davvisámegiella: Lulli-Dakota
srpskohrvatski / српскохрватски: Južna Dakota
Simple English: South Dakota
slovenčina: Južná Dakota
slovenščina: Južna Dakota
српски / srpski: Јужна Дакота
Seeltersk: South Dakota
svenska: South Dakota
Kiswahili: South Dakota
Tagalog: South Dakota
Türkçe: Güney Dakota
татарча/tatarça: Көньяк Дакота
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: Jenubiy Dakota Shitati
українська: Південна Дакота
oʻzbekcha/ўзбекча: Janubiy Dakota
Tiếng Việt: South Dakota
Volapük: South Dakota
Winaray: South Dakota
хальмг: Өмнә Дакота
მარგალური: ობჟათე დაკოტა
ייִדיש: דרום דעקאטע
Yorùbá: Gúúsù Dakota
Bân-lâm-gú: South Dakota