Développement durable

  • schéma du développement durable, à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable ».
    pour atteindre les objectifs du développement durable, il faut notamment faire appel à des ressources naturelles, minérales et vivantes qu'on peut classer selon leur vulnérabilité en « pas, peu, difficilement, coûteusement ou lentement renouvelables ». les aménageurs et gestionnaires peuvent alors chercher à les restaurer, les protéger et les économiser, et le cas échéant à compenser les impacts.
    la « théorie du baquet » rappelle métaphoriquement que dans les systèmes complexes, tous les sous-ensembles vitaux du système sont importants, comme les organes vitaux d'un organisme. un niveau d'excellence sur l'un des piliers (l’économie par exemple) est inutile si un autre élément (le social ou l'environnement) est dégradé, car le niveau de performance ou de qualité de l'ensemble est ici contrôlé par la « planche la plus faible du baquet ».

    le développement durable (anglais : sustainable development, parfois traduit par développement soutenable) est une conception de la croissance économique qui s'inscrit dans une perspective de long terme et qui intègre les contraintes liées à l'environnement et au fonctionnement de la société. selon la définition donnée dans le rapport de la commission mondiale sur l'environnement et le développement de l'organisation des nations unies, dit rapport brundtland, où cette expression est apparue pour la première fois en 1987, « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ».

    cette notion s'est imposée à la suite de la prise de conscience progressive, depuis les années 1970, de la finitude écologique de la terre, liée aux limites planétaires sur le long terme. la notion fait toutefois l'objet de critiques, notamment de la part des tenants de la décroissance, pour lesquels cette notion reste trop liée à celle de la croissance économique, mais aussi de la part de ceux qui y voient un frein au développement technologique ou au développement des pays pauvres.

  • définition
  • historique
  • enjeux et objectifs du développement durable
  • autres approches
  • modes de gouvernance du développement durable
  • Éducation au développement durable
  • outils et mesure du développement durable
  • application opérationnelle dans les entreprises
  • application opérationnelle dans les administrations
  • tableau synthétique
  • critiques de la notion
  • notes et références
  • voir aussi

Schéma du développement durable, à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable ».
Pour atteindre les objectifs du développement durable, il faut notamment faire appel à des ressources naturelles, minérales et vivantes qu'on peut classer selon leur vulnérabilité en « pas, peu, difficilement, coûteusement ou lentement renouvelables ». Les aménageurs et gestionnaires peuvent alors chercher à les restaurer, les protéger et les économiser, et le cas échéant à compenser les impacts.
La « théorie du baquet » rappelle métaphoriquement que dans les systèmes complexes, tous les sous-ensembles vitaux du système sont importants, comme les organes vitaux d'un organisme. Un niveau d'excellence sur l'un des piliers (l’économie par exemple) est inutile si un autre élément (le social ou l'environnement) est dégradé, car le niveau de performance ou de qualité de l'ensemble est ici contrôlé par la « planche la plus faible du baquet ».

Le développement durable (anglais : sustainable development, parfois traduit par développement soutenable) est une conception de la croissance économique qui s'inscrit dans une perspective de long terme et qui intègre les contraintes liées à l'environnement et au fonctionnement de la société. Selon la définition donnée dans le rapport de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement de l'Organisation des Nations unies, dit rapport Brundtland, où cette expression est apparue pour la première fois en 1987, « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ».

Cette notion s'est imposée à la suite de la prise de conscience progressive, depuis les années 1970, de la finitude écologique de la Terre, liée aux limites planétaires sur le long terme. La notion fait toutefois l'objet de critiques, notamment de la part des tenants de la décroissance, pour lesquels cette notion reste trop liée à celle de la croissance économique, mais aussi de la part de ceux qui y voient un frein au développement technologique ou au développement des pays pauvres.

Other Languages
azərbaycanca: Dayanıqlı inkişaf
ગુજરાતી: અક્ષય વિકાસ
hrvatski: Održivi razvoj
Արեւմտահայերէն: Կայուն Զարգացում
Bahasa Indonesia: Pembangunan berkelanjutan
қазақша: Орнықты даму
Lëtzebuergesch: Nohalteg Entwécklung
македонски: Одржлив развој
Bahasa Melayu: Pembangunan mampan
नेपाली: दिगो विकास
norsk nynorsk: Berekraftig utvikling
srpskohrvatski / српскохрватски: Održivi razvoj
Simple English: Sustainable development
slovenščina: Trajnostni razvoj
српски / srpski: Одрживи развој
українська: Сталий розвиток