Déesse mère

Ne doit pas être confondu avec Terre-Mère.
Vénus de Willendorf, Paléolithique supérieur, vers 22 000–24 000 av. J.-C.
Madre Mediterranea (Sardaigne), 3500 3500 av. J.-C.

Les expressions modernes Déesse mère ou Grande Déesse ou encore déesse primordiale font référence à divers cultes qui auraient été rendus à une « mère universelle » du Paléolithique à aujourd’hui[1].

Des dénominations semblables existent dans les autres langues : Magna Mater, Grande Madre, Mother Goddess, ...

Ces expressions renvoient à un supposé culte primitif de la fertilité qui aurait été universellement pratiqué à la fin de la Préhistoire. Ce culte, dans lequel la figure de la femme aurait tenu une grande place et revêtu une dimension sacrée, aurait consisté essentiellement en une vénération de la Terre, de la fertilité et de la fécondité.

Certains mouvements panthéistes, néopaganistes, féministes, présentent la Déesse Mère comme une divinité précédant historiquement les dieux masculins des religions abrahamiques.

Other Languages
العربية: الإلهة الأم
asturianu: Diosa madre
български: Богиня-майка
català: Deessa mare
čeština: Bohyně Matka
Deutsch: Muttergöttin
Ελληνικά: Μεγάλη Μητέρα
Esperanto: Patrino Tero
español: Diosa madre
euskara: Ama jainkosa
فارسی: الهه مادر
galego: Deusa nai
עברית: האלה האם
magyar: Anyaistennő
Bahasa Indonesia: Dewi Ibu
italiano: Grande Madre
日本語: 地母神
ქართული: დედაღვთაება
한국어: 대지모신
Latina: Dea materna
lietuvių: Deivė Motina
latviešu: Lielā pirmmāte
മലയാളം: അമ്മ ദൈവം
Nedersaksies: Modergodinne
Nederlands: Moedergodin
ਪੰਜਾਬੀ: ਮਾਂ ਦੇਵੀ
polski: Bogini Matka
português: Deusa-mãe
русский: Богиня-мать
српски / srpski: Богиња мајка
svenska: Modergudinna
తెలుగు: దేవమాత
українська: Богиня-мати
中文: 地母神