Dál Riata

Image par satellite de l'Écosse et de l'Irlande montant approximativement la plus grande expansion du Dál Riata (zone ombrée). Les chaines montagneuses qui séparent les côtes est et ouest de l'Écosse sont apparentes.

Dál Riata ou Dál Riada (également Dalriada) (/dælˈriːədə/) est un royaume gaël comprenant une partie du nord-est de l'Irlande et de l'ouest de l'Écosse de chaque côté du Canal du Nord. À son apogée à la fin du VIe siècle et au début du VIIe siècle, il comprenait ce qui est aujourd'hui l'Argyll en Écosse et une partie de l'actuel comté d'Antrim d'Ulster, en Irlande du Nord[1],[2].

En Argyll, il était réparti en quatre principaux clans qui avaient chacun leur propre chef :

Les sources Latines qualifient souvent les habitants du Dál Riata de Scots (Scoti), un nom primitivement attribué par les auteurs grecs et romains aux Irlandais qui effectuent des raids dans la Bretagne romaine. Plus tard, il désigne les locuteurs vieux gaélique d'Irlande ou d'ailleurs[3]. Ils sont désignés comme Gaels, un terme sans ambiguïté ou comme Dál Riatans[4].

On estime que la colline fortifiée de Dunadd étaient leur capitale. Les autres forts royaux comprenaient Dunollie, Dunaverty (en) et Dunseverick. Le Dál Riata incluait également l'important monastère d'Iona, qui jouait un rôle clé dans la diffusion du christianisme celtique dans tout le nord de la Bretagne et dans le développement d'un art insulaire (en). Iona qui était un centre d'étude produit de nombreux et importants manuscrits. Le Dál Riata était également une puissance maritime et disposait d'une forte flotte.

Le Dál Riata est réputé avoir été fondé par le légendaire roi Fergus Mór (Fergus le Grand) au Ve siècle. Le royaume atteint son apogée sous Áedán mac Gabráin (r. 574–608). Pendant son règne la puissance et l'influence du Dál Riata se développent ; il mène une expédition aux Orcades et à l'Île de Man, et attaque le royaume Brittonique de Strathclyde et les Angles du royaume de Bernicie. Toutefois, le roi Æthelfrith de Bernicie le met en échec lors de la Bataille de Degsastan en 603. De sérieux revers en Irlande et en Écossependant le règne de Domnall Brecc (mort en 642) terminent l'« âge d'or » du Dál Riata, et le royaume devient pour une temps un client de la Northumbrie. Dans la décennie 730, le roi Picte Óengus Óengus Ier mène des campagnes contre le Dál Riata et le place sous la souveraineté picte en 741. Il y a un désaccord sur le sort du royaume à partir de la fin du VIIIe siècle.

Certains érudits n'ont vu aucun redressement de la puissance du Dál Riata après la longue période de domination étrangère (vers 637 à 750/760), tandis que d'autres estiment qu'il a connu une renaissance sous Áed Find (748-778) car certains événements indiquent que leDál Riata s'empare alors du royaume de Fortriú. À partir de 795, on enregistre des raids sporadiques des Viking dans le Dál Riata. Dans le siècle suivant, s'opère la fusion des couronnes de Dál Riata et des Pictes. Des sources indiquent que Cináed mac Ailpín (Kenneth MacAlpin) est roi de Dál Riata avant de devenir roi des Pictes en 843, à la suite d'une désastreuse défaite des Pictes face aux Vikings[5]. L'indépendance du royaume prend finquelque temps après, car il fusionne avec celui des Pictes pour former le royaume d'Alba.

Other Languages
Afrikaans: Dál Riata
العربية: دالريادا
беларуская: Дал Рыяда
беларуская (тарашкевіца)‎: Дал Рыяда
brezhoneg: Dál Riata
català: Dál Riata
Cymraeg: Dál Riata
Deutsch: Dalriada
Ελληνικά: Νταλ Ριάτα
English: Dál Riata
Esperanto: Dalriada
עברית: דאל ריאטה
hrvatski: Dalriada
magyar: Dál Riata
Bahasa Indonesia: Dál Riata
italiano: Dalriada
ქართული: დალ-რიადა
한국어: 달 리어타
Plattdüütsch: Dalriada
Nederlands: Dalriada
norsk: Dalriada
occitan: Dál Riata
polski: Dalriada
русский: Дал Риада
Scots: Dál Riata
srpskohrvatski / српскохрватски: Dalriada
Simple English: Dál Riata
српски / srpski: Далријада
svenska: Dalriada
українська: Дал Ріада
მარგალური: დალ-რიადა