Cuisine québécoise

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section «  Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

Parmi les plats franco-québécois bien connus, citons Tourtiere (une tarte à la viande traditionnellement servie la veille de Noël) Poutine (pommes frites avec sauce et fromage) et tarte au sucre d'érable. Le Québec est également connu pour être le plus grand producteur mondial de sirop d'érable.

La cuisine québécoise présente les caractéristiques d'une cuisine nationale riche et diversifiée, forte de nombreuses spécialités régionales et d'un terroir immense parsemé de lacs et de rivières et bordé par un fleuve qui débouche sur un estuaire marin.

Dès le début du XVIIe siècle, les colons français peuplant le nord de l'Amérique élaborent une nouvelle cuisine pour affronter le climat et les nécessités résultant du labeur de la colonisation en utilisant les aliments disponibles localement. Affrontant les mêmes besoins nutritionnels que les colons d' Acadie, elle possède de nombreux points communs avec la cuisine acadienne. Depuis les années 1970, la haute gastronomie, les produits fins et du terroir, se développent dans toutes les régions du Québec qui s'ajustent à l'heure du tourisme mondial.

La cuisine traditionnelle québécoise est mise à l'honneur pendant le temps des sucres au printemps, dans les cabanes à sucre, ainsi que pendant le temps des fêtes en hiver, dans les réveillons. Certains détaillants en alimentation et restaurateurs offrent également les produits de leur terroir régional ainsi que les mets typiques québécois à longueur d'année, soit en conservant leur saveur traditionnelle ou en les adaptant aux goûts du jour.

Histoire et culture culinaire

Souvent associée à une cuisine riche en calories, la cuisine traditionnelle québécoise intègre de grandes quantités de graisse animale et de lard dans ses préparations afin de contrer le climat hivernal et de fournir l'énergie nécessaire au dur labeur de la colonisation. Étant donné la pauvreté des Canadiens-français et la rareté des aliments, elle fut longtemps articulée autour de trois aliments principaux : la viande de bœuf hachée, les carottes et les pommes de terre. Sans compter les céréales cultivées telles le maïs ainsi que la farine de blé produite par la multitude de moulins à eau. Généralement, les aliments préparés de la cuisine traditionnelle proviennent de la terre familiale. Ainsi, le beurre est, par exemple, préparé dans les barattes à même le lait des vaches élevées par la famille.

La cuisine québécoise se développe principalement grâce à son terroir. Tout en conservant ses traditions, elle intègre de nos jours diverses influences, telles la cuisine italienne, la cuisine française, la cuisine chinoise, la cuisine grecque, la cuisine japonaise, la cuisine californienne et la cuisine hispano-américaine.

On retrouve au Québec, principalement à Montréal et à Québec mais aussi et de plus en plus, dans plusieurs autres villes, villages et campagnes, une grande quantité d'excellent restaurants qui offrent une cuisine inventive et raffinée. Par ce fait, le Québec devient une destination recommandée pour les fins gourmets.

Other Languages