Crepitus

Crepitus est prétendument le dieu des pets, gaz et autres flatulences dans la Rome antique. Il est évoqué dans plusieurs œuvres littéraires françaises, mais la seule source antique qui en parle est une satire chrétienne. Le nom Crepitus en latin serait inadéquat et improbable.

Ce dieu populaire était surtout vénéré par les vieilles femmes et les enfants. Il était représenté sous la forme de statues d'hommes au ventre ballonné disposées dans les lieux d'aisance.

Source de la légende

L’origine du mythe d’un dieu de la flatulence est quelque peu obscure, et il est possible que ce soit une invention. Aucune source polythéiste n’apparaît pour une telle déité.

La mention la plus ancienne d'un dieu de la flatulence concerne la mythologie égyptienne, et non romaine, sous la plume hostile de l'auteur de Reconnaissances attribuées (de façon douteuse) au pape Clément Ier, dans lesquelles il est rapporté :

alii ... crepitus ventris pro numinibus habendos esse docuerunt.
« d'autres (parmi les Égyptiens) enseignent que le bruit intestinal ( latin crepitus ventris) devrait être considéré comme un dieu [1]. »

Il est peu vraisemblable que Clément Ier soit l'auteur des Reconnaissances qui sont probablement une traduction latine d'un original grec de Tyrannius Rufinus (fin du e ou début du e siècles). Le passage des reconnaissances relève de la tradition chrétienne occidentale de satire contre les déités mineures des païens ; des passages similaires existent dans la Cité de Dieu de Saint Augustin et Ad Nationes de Tertullien.

Other Languages