Cratère d'impact

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cratère.
Représentation d'artiste d'un impact météoritique d'ampleur planétaire.

Un cratère d'impact est la dépression de forme plus ou moins circulaire issue de la collision d'un objet sur un autre de taille suffisamment grande pour qu'il ne soit pas complètement détruit par l'impact. L'expression est particulièrement utilisée en astronomie pour désigner la dépression résultant d'un impact cosmique, c'est-à-dire de la collision d' objets célestes (un astéroïde ou une comète) percutant la Terre, la Lune ou tout autre corps solide se mouvant dans l'espace et suffisamment gros pour que la puissance de l'impact ne cause pas sa destruction.

Plus particulièrement, on désigne sous le terme astroblème les structures d'impacts terrestres qui sont devenues plus ou moins facilement identifiables à cause de l'œuvre des différents agents d'érosion. Le cratère n'est qu'un des éléments constitutifs de l'astroblème.

Historique

Article de 1905 sur les cratères lunaires.

Les cratères lunaires ont reçu différentes interprétations au cours des siècles : récif corallien, anneaux de glace selon la doctrine de la glace éternelle d' Hans Hörbiger, cyclones [1], trous creusés par les sélénites selon Johannes Kepler, volcanisme selon l’Astronomie populaire de François Arago ou Camille Flammarion [2].

Le géologue et homme d'affaires américain Daniel Moreau Barringer se convainc de la preuve de l'existence sur Terre d'un cratère d'impact en 1902, en découvrant dans le Meteor Crater ( Arizona) des petits morceaux de fer qu'il attribue à la chute d'une météorite de fer [3]. Mais son hypothèse est peu acceptée par la communauté scientifique qui, à l'instar du géologue Walter Hermann Bucher, privilégie l'hypothèse de l'explosion volcanique, jusqu'aux travaux d' Eugene M. Shoemaker qui met en évidence en 1960 au niveau de Meteor Crater des cristaux de coésite révélateurs d'un fort impactisme [4].

Munis d'une meilleure connaissance des quartz choqués  (en), Carlyle Smith Beals et ses collègues de l' Observatoire fédéral de Victoria, ainsi que Wolf von Engelhardt de l' Université Eberhard Karl de Tübingen commencent à la fin des années 1960 une recherche systématique des cratères d'impact, ils en identifient plus de 50 en 1970. Bien que leurs recherches soient controversées, le Programme Apollo fournit des preuves à l'appui en révélant le fort taux de cratérisation de la Lune, suggérant ainsi que la Terre a reçu également le Grand bombardement tardif mais que l'érosion a fait disparaître la majorité de ses cratères d'impact [5].

Other Languages
Alemannisch: Einschlagkrater
العربية: فوهة صدمية
azərbaycanca: Zərbə krateri
беларуская: Астраблема
беларуская (тарашкевіца)‎: Ударны кратэр
български: Ударен кратер
bosanski: Udarni krater
English: Impact crater
Esperanto: Alfrapa kratero
euskara: Talka krater
hrvatski: Udarni krater
Bahasa Indonesia: Kawah tabrakan
日本語: クレーター
한국어: 충돌구
Lëtzebuergesch: Aschlagkrater
Limburgs: Inslaagkrater
Bahasa Melayu: Kawah hentaman
Nederlands: Inslagkrater
norsk nynorsk: Nedslagskrater
português: Cratera de impacto
Runa Simi: Pachakawri luq'u
srpskohrvatski / српскохрватски: Udarni krater
Simple English: Impact crater
slovenčina: Impaktný kráter
slovenščina: Udarni krater
Türkçe: Çarpma krateri
Tiếng Việt: Hố va chạm
中文: 撞击坑
Bân-lâm-gú: Chhiong-kek-khut
粵語: 隕石坑