Crémant de Loire

Crémant de Loire
image illustrative de l’article Crémant de Loire
Crémant de Loire dans les caves de Langlois-Château

Désignation(s)Crémant de Loire
Appellation(s) principale(s)crémant de Loire
Type d'appellation(s)AOC
Reconnue depuis1975
PaysDrapeau de la France France
Région parentevallée de la Loire
Sous-région(s)Anjou et Touraine
LocalisationMaine-et-Loire, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Deux-Sèvres et Vienne
Climattempéré océanique
Superficie plantée1 605 hectares
Cépages dominantschardonnay B, chenin blanc B, arbois B, cabernet franc N, cabernet sauvignon N, grolleau N, grolleau G, pineau d'Aunis N et pinot noir N
Vins produitsmousseux 90 % blancs et 10 % rosés
Production93 355 hl en 2009[1]
Pieds à l'hectareminimum de 4 000 pieds par ha
Rendement moyen à l'hectare74 à 80 hl/ha[2]

Le crémant de Loire est un vin mousseux d'appellation d'origine contrôlée produit sur les aires d'appellation anjou, saumur et touraine, c'est-à-dire sur une vaste partie du vignoble de la vallée de la Loire.

Histoire

Embouteillage de vins mousseux dans le val de Loire au début du XXe siècle

L'histoire des vins mousseux commence au milieu du XVIIe siècle. Dans la vallée de la Loire les deux côtés du fleuve et certains de ses affluents, comme le Thouet , le Layon et le Loir sont cultivés pour produire ce vin effervescent. Pour le crémant ce sont 300 communes des départements de Maine-et-Loire, d'Indre-et-Loire , de Loir-et-Cher, des Deux-Sèvres et de la Vienne[3].

La tradition de cette production s'est transmise à travers de nombreuses générations de producteurs et maisons de commerce. Elle a été facilitée par des conditions climatiques favorables. C'est sur cette base des usages locaux, loyaux et constant que l'INAO a protégé l'AOC Crémant de Loire par un décret paru au journal officiel en date du [4].

La réglementation européenne sur ces vins a été révisée en 2008 et 2009. Elle définit que « ces vins se caractérisent par une surpression du gaz carbonique générée lors de la fermentation; ce gaz carbonique (aussi appelé dioxyde de carbone ou anhydride carbonique ou CO2) est maintenu dissous dans le vin grâce à la fermeture hermétique de la bouteille et il se dégage au débouchage[5] ».

Other Languages