Cornique

Cornique
Kernowek
Extinction début du XIXe siècle
Pays Royaume-Uni
Région Cornouailles
Nombre de locuteurs Environ 3 500 (langue revitalisée)
Typologie VSO + V2 passant ensuite à SVO, flexionnelle, accusative, à accent d'intensité
Classification par famille
Statut officiel
Régi par Cornish Language Partnership
Codes de langue
ISO 639-1 kw
ISO 639-2 cor
ISO 639-3 cor
IETF kw
Linguasphère 50-ABB-a
WALS crn
Article premier de la déclaration universelle des droits de l’homme.

Erthygel onan

Pub den oll yw genys rydh hag kehaval yn dynita ha gwiryow. Yth yns i kemynnys gans reson ha kowses hag y tal dhedha gul dhe an eyl orth y gila yn spyrys a vrederedh.

Le cornique (dans cette langue Kernowek) est une langue celtique insulaire ( groupe brittonique) de la famille des langues indo-européennes, parlée en Cornouailles, au Royaume-Uni (à ne pas confondre avec le cornouaillais qui est le dialecte breton parlé en Cornouaille, sans s, en Bretagne).

La langue a cessé de se transmettre au XVIIIe siècle et les derniers locuteurs natifs sont vraisemblablement morts au début du XIXe siècle. Cependant, le cornique a connu au e siècle une renaissance moderne et il y a maintenant des livres et des revues publiés en cornique qui est redevenu une langue vivante avec des locuteurs natifs élevés en cornique contemporain.

Histoire

Recul de la langue cornique entre 1300 et 1750.
Un extrait de l'«Origo Mundi», une pièce de théâtre cornique médiévale

Après l'arrivée des envahisseurs saxons, la zone contrôlée par les Bretons du sud-ouest est progressivement réduite par l'expansion du Wessex et le brittonique parlé en Domnonée insulaire se retrouve refoulé vers les Cornouailles dès la période du vieux cornique (800-1200). La première trace écrite de ce que l'on considère comme du cornique a été trouvée dans un écrit latin du IXe siècle De Consolatione Philosophiae par Boethius, qui utilisa les mots ud rocashaas. Cette phrase veut dire "cela (en parlant de l'esprit) haît les endroits obscurs" [1].

Néanmoins, la langue cornique continue à se développer au début de la période du moyen cornique (1200-1600) pour atteindre un pic d'environ 39 000 locuteurs au XIIIe siècle, après quoi le nombre commence à diminuer. Au fil du temps, la population s'anglicise, surtout à partir du e siècle et de l'imposition de la liturgie en anglais en 1549. Selon la tradition, le décès, en 1777, de Dolly Pentreath, marchande de poissons et dernière locutrice monolingue connue, aurait fait du cornique une langue morte. Ses dernières paroles auraient été : « Me ne vidn cewsel Sawznek ! » (« Je ne parlerai pas l'anglais ! »). Mais on suppose qu'elle parlait un peu d'anglais et qu'elle n'était donc pas la dernière locutrice monolingue ; il s'agirait plutôt d'un certain Chesten Marchant, réputé dernier locuteur monolingue, qui mourut en 1676. L'existence de locuteurs du cornique est encore attestée au cours du e siècle, et les pêcheurs de la région continuaient de compter en cornique jusqu'aux années 1940. On a retrouvé un certain usage traditionnel de cornique parmi les mineurs des mines de charbon. Mais toujours est-il que Dolly Pentreath comptait avant le e siècle au nombre des dernières personnes capables de parler la langue couramment.

Depuis le début du e siècle, on s'efforce de faire revivre la langue, notamment dans des services religieux, des cours pour adultes ou pour enfants (dans quelques écoles primaires et secondaires). Plusieurs centaines de personnes ont ainsi acquis une certaine compétence en cornique, et des milliers y ont été exposés [réf. nécessaire].

Other Languages
Afrikaans: Kornies
Alemannisch: Kornische Sprache
አማርኛ: ኮርንኛ
العربية: لغة كورنية
asturianu: Córnicu
Boarisch: Kornisch
беларуская: Корнская мова
беларуская (тарашкевіца)‎: Корнская мова
български: Корнуолски език
brezhoneg: Kerneveureg
català: Còrnic
čeština: Kornština
Чӑвашла: Корн чĕлхи
Cymraeg: Cernyweg
Zazaki: Korniki
dolnoserbski: Kornišćina
Esperanto: Kornvala lingvo
español: Idioma córnico
eesti: Korni keel
euskara: Kornubiera
estremeñu: Luenga córnica
suomi: Korni
føroyskt: Corniskt mál
Nordfriisk: Kornisch
Frysk: Kornysk
Gaeilge: An Choirnis
Gàidhlig: Còrnais
Gaelg: Cornish
hrvatski: Kornijski jezik
hornjoserbsce: Kornišćina
magyar: Korni nyelv
Հայերեն: Կոռներեն
interlingua: Lingua cornic
Bahasa Indonesia: Bahasa Kernowek
íslenska: Kornbreska
italiano: Lingua cornica
한국어: 콘월어
Перем Коми: Керновись кыв
kernowek: Kernowek
Limburgs: Cornisch
lietuvių: Kornų kalba
latviešu: Korniešu valoda
македонски: Корнски јазик
Bahasa Melayu: Bahasa Cornish
Plattdüütsch: Koornsche Spraak
Nedersaksies: Kornies
Nederlands: Cornisch
norsk nynorsk: Kornisk
norsk: Kornisk
Nouormand: Cornouaillais
occitan: Cornic
Kapampangan: Cornish (amanu)
Piemontèis: Lenga còrnica
português: Língua córnica
rumantsch: Lingua cornica
română: Limba cornică
srpskohrvatski / српскохрватски: Kornijski jezik
Simple English: Cornish language
slovenčina: Kornčina
slovenščina: Kornijščina
српски / srpski: Корнишки језик
Seeltersk: Kornisk
svenska: Korniska
Türkçe: Kernevekçe
українська: Корнська мова
vepsän kel’: Kornan kel'
Tiếng Việt: Tiếng Cornwall
ייִדיש: קארניש
中文: 康瓦爾語
Bân-lâm-gú: Cornwall-gí
粵語: 康和文