Conteneur

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conteneur (homonymie).
Conteneurs de 40 pieds au terminal Port Elizabeth dans le New Jersey.
Stockage de conteneurs de 20 pieds dans le port du Havre, Seine-Maritime.
Empilement de conteneurs, dont certains réfrigérés, sur un porte-conteneurs.

Dans le domaine du transport, un conteneur (forme recommandée en France par la DGLFLF[1] et au Canada par l'OQLF) ou container, est un caisson métallique parallélépipédique conçu pour le transport de marchandises par différents modes de transport. Ses dimensions ont été normalisées au niveau international. Il est muni à tous les angles de pièces de préhension permettant de l'arrimer et de le transborder d'un véhicule à l'autre (pièces de coin, corner casting ou corner fitting). Il fait partie de la catégorie des UTI (« unités de transport intermodal »), comme les caisses mobiles et certaines semi-remorques. Il permet ainsi de diminuer les temps de rupture de charge et de transbordement. Ses adaptations spécifiques facilitent les opérations de « mise en boîte » des marchandises (= empotage) et de vidage (= dépotage).

Selon la norme ISO (Organisation internationale de normalisation) établie en 1967, il y a trois grandes séries de conteneurs dont la longueur est respectivement de 20 pieds, 30 pieds (9,14 m) et 40 pieds. Tous les conteneurs de ces séries ont la même largeur, 8 pieds (243,84 cm), ce qui a permis le développement des navires porte-conteneurs, mais cette largeur ne suffit en général pas pour transporter de front deux palettes normalisées (1 200 mm × 800 mm) dans le sens de leur longueur, ni trois dans le sens de leur largeur. C'est pourquoi les caisses mobiles (dont les dimensions le permettent) ont connu un grand succès en Europe.

Le développement du conteneur est étroitement lié à celui des échanges internationaux par voie maritime, particulièrement des produits manufacturés. Les statistiques de transport intermodal sont généralement estimées en unités « EVP », soit « équivalent vingt pieds ». Les premiers cargos 8 500 EVP sont entrés en service au début des années 2000 et leurs taille et capacité n'ont cessé de croître. En 2012, la compagnie française CMA CGM a lancé le CMA CGM Marco Polo, d'une capacité de 16 020 conteneurs et qui était le plus long porte-conteneurs du monde en activité jusqu'à l'entrée en service en juillet 2013 du Mærsk Mc-Kinney Møller, d'une capacité de 18 270 conteneurs.

Les principaux fabricants de conteneurs sont deux sociétés chinoises : CIMC qui détient la moitié du marché mondial avec 1,2 million d'unités produites en 2004 (contre 70 000 en 1994) et Singama. Un conteneur simple de 20 pieds coûtait en 2007 environ 1 400 euros, pour une durée de vie de 15 ans.

Histoire

Hormis quelques expériences préalables qui ne furent pas généralisées[2], le principe du conteneur a été inventé en 1956 par Malcom McLean, un transporteur routier américain, qui trouvait que le transbordement en vrac des marchandises était trop long. Confronté avec sa société McLean Trucking Co à la saturation des transports sur la côte est des États-Unis, il adapte quatre navires pour transporter des remorques de camions par voie maritime, en chargeant directement le camion et sa remorque sur le bateau. Face au succès de cette expérience, il décide de désolidariser « la caisse » contenant les marchandises du châssis de la remorque, donnant naissance au « conteneur »[3],[4]. Son invention restera toutefois confinée à la côte est des États-Unis pendant dix ans, puis franchira l'Atlantique en 1966 et connaîtra ensuite une croissance fulgurante[5]. Mais il faudra la guerre du Viêt-Nam, qui obligeait l'armée américaine à déplacer des masses importantes de marchandises d'Amérique en Asie, pour que la demande devienne assez importante et que son invention se généralise [6], et même le début des années 1980 pour que le standard de McLean soit utilisé à l'échelle mondiale [6].

En effet, le développement, et l'atout principal, du transport de conteneurs est lié à la standardisation. Deux compagnies, Sea-Land Service (en), fondée par McLean, et Matson Navigation, ont établi dès les années 1960 leurs propres tailles de conteneurs, respectivement 35 pieds et 24 pieds. L'American National Standards Institute (ASA) fixa ensuite les longueurs à 10, 20, 30 et 40 pieds pour une hauteur et une largeur de 2,44 m. L'ISO fixa ensuite des standards mondiaux. Ainsi, les mesures ont toujours été fixées en pieds. Le comité ISO TC-104 a pris le relais pour définir les dimensions, matériaux, contraintes, etc., appliquées aux conteneurs, données dans les normes ISO 1496-1 (1990) et ISO 668 (1995).

Cependant, les dimensions des conteneurs se révélèrent incompatibles avec celles des entrepôts ainsi qu'avec la manière dont les camions sont chargés, conduisant à ne les utiliser que pour le transport maritime et ferroviaire [6]. Des projets sont en cours, tant aux États-Unis avec l'aide de la National Science Foundation que dans l'Union européenne (projet Modulushca), pour inventer des conteneurs pouvant s'adapter également au transport routier et ainsi favoriser le transport combiné rail-route [6]. Ces projets sont rassemblés dans le Physical Internet Initiative (en) [6].

Other Languages
العربية: حاوية
azərbaycanca: Konteyner
български: Контейнер
català: Contenidor
čeština: Kontejner
Deutsch: ISO-Container
Esperanto: Kontenero
español: Contenedor
eesti: Konteiner
euskara: Edukiontzi
فارسی: کانتینر
suomi: Kontti
galego: Contedor
עברית: מכולה
magyar: Konténer
Bahasa Indonesia: Peti kemas
italiano: Container
日本語: コンテナ
қазақша: Контейнер
한국어: 컨테이너
lingála: Kɔntɛnɛ
lietuvių: Konteineris
Bahasa Melayu: Kontena
Nederlands: Container (kist)
română: Container
русский: ISO-контейнер
sicilianu: Cuntinituri
srpskohrvatski / српскохрватски: Kontejner
slovenčina: Kontajner ISO
slovenščina: Univerzalni zabojnik
svenska: Container
Kiswahili: Kontena
தமிழ்: பெட்டகம்
Türkçe: Konteyner
українська: Контейнер
Tiếng Việt: Côngtenơ hóa
中文: 集装箱
粵語: 貨櫃