Constitution

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constitution (homonymie).

Une constitution est une loi fondamentale ou un ensemble de principes[1] qui fixe l'organisation et le fonctionnement d'un organisme, généralement d'un État ou d'un ensemble d'États[2][réf. incomplète][Information douteuse] [?]. Son but est la préservation du bien commun par les principes et bénéfices reconnus de la séparation des pouvoirs[3], pour une justice au plus égalitaire, pour la préservation de la souveraineté nationale ; incitant aux qualités individuelles d'impartialité des représentants, plus surement, intrinsèquement évitant par ses règles des conflits d'intérêts et de collusions ; limitant, supprimant au mieux nombre des risques de dérives naturels des pouvoirs sans contrôles, sans modérateurs, sans contre-pouvoirs: totalitarisme, oligarchie, prévarications, influences partisanes, clientélisme, népotisme, homogamie oligarchique, etc.). Les articles de cette constitution ont pour trame essentielle les règles de séparation des pouvoirs et de contrôles croisés. Les cinq grands pouvoirs souverains, ou dit pouvoirs d'État, sont l'objet des règles constitutionnelles (définitions de leur contrôle) : décider de la paix ou de la guerre, légiférer, rendre justice, battre monnaie, mesurer-évaluer-informer (pour la France, DILA, CNIL, CSA, INSEE). Dans la vie courante, une chaine permanente institutionnelle est chargée des contrôles de constitutionnalité (bureau préfectoral de contrôle de constitutionnalité, conseil constitutionnel). Ces soucis de modération des pouvoirs répondent de tout temps a un besoin de stabilité de la représentation-nationale, limitant au plus pacifiquement les risques de conflits internes, guerre civile, révolte, crises de pouvoirs (crispations, par exemple tensions courantes entre chambres et exécutif). La constitution par ses règles stabilise et légitime le pouvoir, pour le maintien de la prospérité. Par étapes successives, parlementarisation, etc., le droit précise peu à peu, au e siècle notamment[4], ce concept de souveraineté nationale (un des philosophes initiateurs de cette période charnière est Thomas Hobbes). Cette notion figure explicitement dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 en son article 3.

Différences entre loi et constitution :[pas clair]

  • Les règles qui ne sont pas couvertes par la constitution peuvent faire l'objet de lois qui sont votées et amendées par le législatif.
  • Les règles de la constitution qui sont votées par une assemblée constituante concerne la souveraineté et l'organisation de l'État. En France, pour de la solennité[Quoi ?], les changements constitutionnels ont fait l'objet de réunions à Versailles.

La constitution, même si elle devrait encadrer et fonder un État, est de fait créée par son gouvernement, qui lui donne sa légitimité et la permanence de son autorité.

Plusieurs pays honorent et maintiennent une conscience nationale par un jour de célébration officielle (Fête nationale, Fête fédérale, Jour de la Constitution ou « Constitution Day » en anglais).

Le terme « Constitution » est également utilisé pour désigner les règles fondamentales d'organisations autres que des États souverains : on peut ainsi parler de la Constitution de l'OIT, du « projet de Constitution européenne » (officiellement le Traité établissant une constitution pour l'Europe) ou de la Constitution civile du clergé[N 1]. Il serait toutefois plus correct, pour ces organisations, d'employer les termes de traité ou d'« acte fondateur ». Dans les États fédéraux, les États fédérées peuvent avoir aussi leur propre constitution, comme la Californie aux États-Unis.

Sommaire

Other Languages
Afrikaans: Grondwet
Alemannisch: Verfassung
aragonés: Constitución
العربية: دستور
مصرى: دستور
asturianu: Constitución
azərbaycanca: Konstitusiya
تۆرکجه: آنایا‌سا
башҡортса: Конституция
žemaitėška: Kuonstėtocėjė
беларуская: Канстытуцыя
беларуская (тарашкевіца)‎: Канстытуцыя
български: Конституция
भोजपुरी: संबिधान
বাংলা: সংবিধান
brezhoneg: Bonreizh
bosanski: Ustav
català: Constitució
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Hièng-huák
нохчийн: Конституци
ᏣᎳᎩ: ᎦᎫᏍᏛᏗ
کوردی: دەستوور
čeština: Ústava
kaszëbsczi: Kònstitucjô
Чӑвашла: Конституци
Cymraeg: Cyfansoddiad
dansk: Forfatning
Deutsch: Verfassung
Thuɔŋjäŋ: Wɛ̈tmääc
Ελληνικά: Σύνταγμα
English: Constitution
Esperanto: Konstitucio
español: Constitución
euskara: Konstituzio
Frysk: Grûnwet
Gàidhlig: Bun-reachd
עברית: חוקה
हिन्दी: संविधान
Fiji Hindi: Vidhaan
hrvatski: Ustav
Kreyòl ayisyen: Konstitisyon
magyar: Alkotmány
interlingua: Constitution
Bahasa Indonesia: Konstitusi
Ilokano: Batay-linteg
íslenska: Stjórnarskrá
italiano: Costituzione
Basa Jawa: Konstitusi
ქართული: კონსტიტუცია
қазақша: Конституция
ಕನ್ನಡ: ಸಂವಿಧಾನ
한국어: 헌법
къарачай-малкъар: Конституция
Кыргызча: Конституция
Latina: Constitutio
Limburgs: Gróndwet
lumbaart: Costituzion
lingála: Mobéko likonzi
lietuvių: Konstitucija
latviešu: Konstitūcija
Malagasy: Lalampanorenana
македонски: Устав
മലയാളം: ഭരണഘടന
मराठी: संविधान
Bahasa Melayu: Perlembagaan
Mirandés: Custituiçon
Plattdüütsch: Verfaten
Nedersaksies: Groendwet
नेपाली: संविधान
नेपाल भाषा: संविधान
Nederlands: Grondwet
norsk nynorsk: Grunnlov
Nouormand: Constitution
occitan: Constitucion
ਪੰਜਾਬੀ: ਸੰਵਿਧਾਨ
polski: Konstytucja
Piemontèis: Costitussion
پنجابی: آئین
português: Constituição
Runa Simi: Hatun kamachi
română: Constituție
русский: Конституция
русиньскый: Конштітуція
саха тыла: Конституция
ᱥᱟᱱᱛᱟᱲᱤ: ᱥᱚᱢᱵᱤᱫᱷᱟᱱ
sicilianu: Custituzzioni
سنڌي: آئين
srpskohrvatski / српскохрватски: Ustav
Simple English: Constitution
slovenčina: Ústava
slovenščina: Ustava
Soomaaliga: Dastuur
shqip: Kushtetuta
српски / srpski: Устав
svenska: Grundlag
Kiswahili: Katiba
తెలుగు: రాజ్యాంగం
Türkçe: Anayasa
татарча/tatarça: Конституция
українська: Конституція
اردو: آئین
oʻzbekcha/ўзбекча: Konstitutsiya
vèneto: Costitusion
Tiếng Việt: Hiến pháp
吴语: 宪法
მარგალური: კონსტიტუცია
中文: 宪法
文言: 憲法
Bân-lâm-gú: Hiàn-hoat
粵語: 憲法