Constantine (Algérie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constantine.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la ville moderne de Constantine. Pour la ville originelle à l'époque antique, voir Cirta.
Constantine
Ville de Constantine مدينة قسنطينة 2.jpg
Pont de Sidi Msid - constantine جسر سيدي مسيد - قسنطينة.jpgConstantine 2 قسنطينة.jpg
Monument aux morts - Constantine معلم تذكاري - قسنطينة 2.jpgCostantine, algeria05.jpgGare de Constantine محطة القطار بقسنطينة.jpg
Noms
Nom arabeقسنطينة
Nom berbèreⵇⵙⵏⵟⵉⵏⴰ
Administration
PaysDrapeau de l'Algérie Algérie
WilayaConstantine
(chef-lieu)
DaïraConstantine
(chef-lieu)
Président de l'APCSeif-Eddine Rihani
2012-2017
Code postal25000
Code ONS2501
Démographie
GentiléConstantinois, Constantinoise
Population448 374 hab. (2008[1])
Densité1 936 hab./km2
Géographie
Coordonnées36° 17′ 00″ nord, 6° 37′ 00″ est
Altitude694 m
Superficie231,63 km2
Divers
Saint patronSidi Rached[2]
Localisation
Localisation de Constantine
Localisation de la commune dans la wilaya de Constantine.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Constantine

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Constantine
Liens
Site de la communehttp://www.commune-constantine.dz/

Constantine (prononcé /kɔ̃.stɑ̃.tin/), (en arabe : قسنطينة, en berbère : ⵇⵙⵏⵟⵉⵏⴰ, en arabe algérien: Qsentina), est une commune du nord-est de l'Algérie, chef-lieu de la wilaya de Constantine. Comptant plus de 448 000 habitants, cette métropole est la troisième ville la plus peuplée du pays. Le Grand Constantine s'étale sur un rayon d'une quinzaine de kilomètres sous forme d'une agglomération comprenant une ville-mère et une série de satellites. L'agglomération de Constantine comptait 943 112 habitants en 2015[3], dont seulement 54 % habitent dans la commune de Constantine.

Constantine, l'une des plus anciennes cités du monde, est une ville importante dans l'histoire méditerranéenne. Anciennement Cirta, capitale de la Numidie de 300 av. J.-C. à 46 av. J.-C. elle passe sous domination romaine par la suite. C'est à l'empereur Constantin Constantin Ier qu'elle doit son nom actuel depuis 313.

Durant le Moyen Âge elle est conquise par les Arabes au e siècle et elle fera partie successivement du royaume aghlabide, de l'empire fatimide puis des royaumes ziride, hammadide, almohade et hafside.

Elle deviendra au e siècle la capitale du beylik de Constantine, siège du pouvoir beylical et vassale de la régence d'Alger. Lors de la conquête de l'Algérie par les Français elle sera prise en 1837, après un échec en 1836. Intégrée à la wilaya II, le Constantinois, par le FLN durant la guerre d'Algérie elle devient le siège de sa propre wilaya à l'indépendance du pays.

Constantine est également surnommée la « ville des ponts suspendus », « ville du vieux rocher », « ville des oulémas », aussi « ville des aigles » ou bien « ville du malouf », variante constantinoise de la musique arabo-andalouse. Elle est considérée comme la capitale de l'est du pays.

En 2015 la ville de Constantine est capitale arabe de la culture, deuxième ville d'Algérie à être choisie pour organiser cet événement après Alger en 2007.

Géographie

Situation

Constantine est la capitale de l’Est algérien, malgré la concurrence des villes de Sétif, Batna et surtout Annaba. Elle occupe une position géographique centrale dans cette région, étant une ville charnière entre le Tell et les Hautes plaines, au croisement des grands axes Nord-Sud (Skikda-Biskra) et Ouest-Est (Sétif-Annaba)[4]. Elle est également la métropole de l’Est du pays et la plus grande métropole intérieure du pays, elle assure des fonctions supérieures notamment culturelles et industrielles[5].

Constantine se situe à 431 km à l'est de la capitale Alger, à 130 km à l'est de Sétif, à 119 km au nord de Batna, à 198 km au nord-ouest de Tébessa, à 146 km au sud de Jijel et respectivement à 89 km et à 156 km au sud-ouest de Skikda et d'Annaba[2].

Relief et géologie

Vue sur les Gorges du Rhummel et les 3 ponts
Vue sur les Gorges du Rhummel.

La ville s’étale sur un terrain caractérisé par une topographie très accidentée, marquée par une juxtaposition de plateaux, de collines, de dépressions et de ruptures brutales de pentes donnant ainsi un site hétérogène[6].

Elle s'étend sur un plateau rocheux à 649 mètres d'altitude, coupé des régions qui l'entourent par des gorges profondes où coule l'oued Rhummel[7] qui l'isole, à l'est et au nord, des djebels Ouahch et Sidi Mcid, dominant de 300 mètres, à l'ouest, le bassin d'El-Hamma[8]. Le choix de cet emplacement est avant tout une stratégie de défense[7]. Aux alentours, la région est dotée de terres fertiles.

Climat

Le climat de la wilaya de Constantine est méditerranéen avec des températures à fortes amplitudes (voir tableau). La moyenne pluviométrique varie de 500 mm à 700 mm par an[9]. Il y fait froid l'hiver jusqu'à - 6 C° enregistrés et très chaud l'été avec des pics de chaleurs allant jusqu'à 47 C°[10].

Nuvola apps kweather.png Données climatiques à Constantine.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2 3 4 6 10 15 17 18 15 11 6 3 9
Température moyenne (°C) 7 8 10 12 16 21 25 25 21 16 11 8 15
Température maximale moyenne (°C) 11 12 14 17 22 28 32 32 27 22 16 12 21
Record de froid (°C) −3 −3 −2 −2 −2 1 5 8 10 7 2 −3 −3
Record de chaleur (°C) 22 27 27 30 35 41 41 41 38 36 27 27 41
Précipitations (mm) 80 60 60 50 40 20 0 10 20 40 50 80 560
Source : Weatherbase, statistiques sur 20 ans[11].
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
11
2
80
 
 
 
12
3
60
 
 
 
14
4
60
 
 
 
17
6
50
 
 
 
22
10
40
 
 
 
28
15
20
 
 
 
32
17
0
 
 
 
32
18
10
 
 
 
27
15
20
 
 
 
22
11
40
 
 
 
16
6
50
 
 
 
12
3
80
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Transports

D'Alger à Constantine.
Transport routier

L'autoroute Est-Ouest algérienne traverse l’agglomération de Constantine au sud de la ville, à proximité de l’aéroport et de l’université Mentouri.

Transport ferroviaire

La ville possède une gare ferroviaire qui constitue en outre un nœud ferroviaire important reliant les principales villes de l’est algérien[4].

Transport urbain

Le réseau de transport urbain de Constantine est assez dense et en voie de consolidation et de modernisation.

Les bus :

Il existe 2 types de transport en commun par bus dans l'agglomération : le transport public, géré par L'Entreprise de Transport de Constantine (ETC), disposant de bus modernes et assurant un service plus ponctuel, et un réseau dense de bus privés géré par des particuliers dans le genre EURL et PME.

Le tramway :

Un premier tronçon de 8,9 kilomètres comprenant 10 stations entre le stade Benabdelmalek Ramdane (centre ville) et la cité Zouaghi (sud est de l'agglomération) a été mis en service le 4 juillet 2013.

À raison d’une fréquentation estimée à 70 000 usagers quotidiens, ce nouveau mode de transport fonctionne tous les jours de 5 h du matin à 23 h avec une fréquence de trois minutes en heures de pointe et cinq minutes en heures creuses.

Cette première ligne sera complétée par deux tronçons supplémentaires, réalisés en fourche depuis le terminus de Zouaghi. Il s'agit, d'une part, d'une branche de 2,7 km vers l'aéroport Mohamed Boudiaf et, d'autre part, d'un tronçon vers la nouvelle ville Ali Mendjeli.

Une gare multimodale s'étendant sur une superficie de 10 hectares est en cours de construction à Zouaghi.

La télécabine de Constantine.

Le téléphérique

Rendu nécessaire par la topographie de la ville, le transport par cabines téléphériques apporte une solution à la saturation du réseau routier.

Une première ligne d'une longueur totale de 2,3 km traverse les gorges de l'oued Rhummel pour relier la partie Est de la ville au niveau de la place Tatache Belkacem à la partie Ouest au niveau de la cité Emir Abdelkader, en passant par le CHU Ben Badis. Elle est fonctionnelle depuis 2010 et comprend 33 cabines détachables de 15 places chacune, permettant de relier les deux terminaux en 8 minutes et de transporter 2.400 personnes par heure.

Transport aérien

Un aéroport (Code IATA : CZL) est situé à environ 12 km au sud de la ville. Il est desservi essentiellement par les compagnies aériennes Aigle Azur, Air Algérie,Tassili Airlines et depuis 2015 Jetairfly , et dispose d'une capacité de 700 000 passagers annuels[12]. Un second terminal a été mis en service le 14 juin 2013, jour de son inauguration par le ministre des transports, et permettant de porter la capacité à 1 000 000 de passagers annuels[12].

Other Languages
العربية: قسنطينة
مصرى: قسنطينه
azərbaycanca: Konstantin şəhəri
беларуская: Канстанціна
Ελληνικά: Κωνσταντίνη
فارسی: قسنطینه
galego: Constantina
magyar: Kaszentína
Հայերեն: Կոնստանտինա
Bahasa Indonesia: Konstantin, Aljazair
Taqbaylit: Qsemṭina
한국어: 콩스탕틴
lietuvių: Konstantina
македонски: Константин (Алжир)
Bahasa Melayu: Constantine, Algeria
Nederlands: Constantine (stad)
occitan: Constantina
پنجابی: قسنطینہ
srpskohrvatski / српскохрватски: Constantine (grad)
Simple English: Constantine, Algeria
slovenčina: Constantine (mesto)
српски / srpski: Константин (град)
українська: Константіна
اردو: قسنطینہ
oʻzbekcha/ўзбекча: Konstantina
Tiếng Việt: Constantine (Algérie)
Bân-lâm-gú: Constantine (Algeria)