Constantine (Algérie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constantine.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la ville moderne de Constantine. Pour la ville originelle à l'époque antique, voir Cirta.

Constantine
Ville de Constantine مدينة قسنطينة 2.jpg
Pont de Sidi Msid - constantine جسر سيدي مسيد - قسنطينة.jpgConstantine 2 قسنطينة.jpg
Monument aux morts - Constantine معلم تذكاري - قسنطينة 2.jpgCostantine, algeria05.jpgGare de Constantine محطة القطار بقسنطينة.jpg
Noms
Nom arabeقسنطينة
Nom berbèreⵇⵙⵏⵟⵉⵏⴰ
Administration
PaysDrapeau de l'Algérie Algérie
WilayaConstantine
(chef-lieu)
DaïraConstantine
(chef-lieu)
Président de l'APCSeif-Eddine Rihani
2012-2017
Code postal25000
Code ONS2501
Démographie
GentiléConstantinois, Constantinoise
Population448 374 hab. (2008[1])
Densité1 936 hab./km2
Géographie
36° 17′ 00″ nord, 6° 37′ 00″ est
Altitude694 m
Superficie231,63 km2
Divers
Saint patronSidi Rached[2]
Localisation

Localisation de la commune dans la wilaya de Constantine.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Constantine

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Constantine
Liens
Site de la communehttp://www.commune-constantine.dz/

Constantine (prononcé /kɔ̃.stɑ̃.tin/), (en arabe : قسنطينة, en berbère : ⵇⵙⵏⵟⵉⵏⴰ, en arabe algérien : Qsentina), est une commune du Nord-Est de l'Algérie, chef-lieu de la wilaya de Constantine. Comptant plus de 448 000 habitants, cette métropole est la troisième ville la plus peuplée du pays. Le Grand Constantine s'étale sur un rayon d'une quinzaine de kilomètres sous forme d'une agglomération comprenant une ville mère et une série de satellites. L'agglomération de Constantine comptait 943 112 habitants en 2015[3], dont seulement 54 % habitent dans la commune de Constantine.

Constantine, l'une des plus anciennes cités du monde, est une ville importante dans l'histoire méditerranéenne. Anciennement Cirta, capitale de la Numidie de 300 av. J.-C. à 46 av. J.-C. elle passe sous domination romaine par la suite. C'est à l'empereur Constantin Constantin Ier qu'elle doit son nom actuel depuis 313.

Durant le Moyen Âge elle est conquise par les Arabes au e siècle et elle fera partie successivement du royaume aghlabide, de l'empire fatimide puis des royaumes ziride, hammadide, almohade et hafside.

Elle deviendra au e siècle la capitale du beylik de Constantine, siège du pouvoir beylical et vassale de la régence d'Alger. Lors de la conquête de l'Algérie par les Français elle sera prise en 1837, après un échec en 1836. Intégrée à la wilaya II, le Constantinois, par le FLN durant la guerre d'Algérie elle devient le siège de sa propre wilaya à l'indépendance du pays.

Constantine est également surnommée la « ville des ponts suspendus », « ville du vieux rocher », « ville des oulémas », aussi « ville des aigles » ou bien « ville du malouf », variante constantinoise de la musique arabo-andalouse. Elle est considérée comme la capitale de l'Est du pays.

En 2015 la ville de Constantine est capitale arabe de la culture, deuxième ville d'Algérie à être choisie pour organiser cet événement après Alger en 2007.

Other Languages
العربية: قسنطينة
مصرى: قسنطينه
azərbaycanca: Konstantin şəhəri
беларуская: Канстанціна
Ελληνικά: Κωνσταντίνη
فارسی: قسنطینه
galego: Constantina
magyar: Kaszentína
հայերեն: Կոնստանտինա
Bahasa Indonesia: Konstantin, Aljazair
Taqbaylit: Qsemṭina
한국어: 콩스탕틴
lietuvių: Konstantina
македонски: Константин (Алжир)
Bahasa Melayu: Constantine, Algeria
Nederlands: Constantine (stad)
occitan: Constantina
پنجابی: قسنطینہ
srpskohrvatski / српскохрватски: Constantine (grad)
Simple English: Constantine, Algeria
slovenčina: Constantine (mesto)
српски / srpski: Константин (град)
українська: Константіна
اردو: قسنطینہ
oʻzbekcha/ўзбекча: Konstantina
Tiếng Việt: Constantine (Algérie)
Bân-lâm-gú: Constantine (Algeria)