Console de jeux vidéo

Console de jeu connectée à une télévision comme dans les années 1970. Jeu : Pong.

Une console de jeux vidéo est un appareil permettant de jouer à des jeux vidéo. Il existe deux types principaux de consoles :

  • Les consoles de salon, qui se branchent sur un écran pour afficher le jeu, et auxquelles on connecte accessoirement des manettes de jeu ;
  • Les consoles portables, de petite taille, qui possèdent leur propre écran et sont de ce fait autonomes et facilement transportables.

Les consoles de jeux vidéo sont progressivement passées de l'état de jouet pour amateur à celui de centre multimédia familial.

Principe de fonctionnement

Atari 2600.

Depuis les premières consoles de salon et jusqu'aux années 2000, le cœur de l'architecture d'une console de jeu, portable ou de salon, est identique. Il est constitué d'un microprocesseur, de mémoire vive, d'une carte graphique, ainsi que de périphériques de contrôle et le plus souvent de manettes de jeu.

La construction des consoles de jeu est similaire à celle des ordinateurs, depuis Pong en passant par la Nintendo 64 et toutes les consoles de jeu portables ( PSP, DS, Game Gear, et autres). Toutes les consoles développées jusqu'ici suivent la même conception globale. En 2012, l'industrie des consoles de jeux vidéo en est à la septième génération.

Chaque console de jeu possède son propre système d'exploitation ; les programmes sont situés sur des supports externes, qui peuvent être des cartouches pour les premières générations, ou plus récemment des disques, notamment des CD-ROM ou des DVD. À partir de la sixième génération, les consoles deviennent de plus en plus compatibles avec les ordinateurs classiques, partageant certaines fonctions comme la lecture de films, de photos et de musique. En effet, la première console à être compatible avec le système d'exploitation Microsoft Windows fut la Dreamcast, lancée en 1998.

Sur la même architecture de base se sont greffées au fil du temps diverses extensions, comme des processeurs graphiques additionnels (avec celui de la première PlayStation par exemple), des modems ou des disques durs.

La frontière entre ordinateur, centre multimédia et console de jeu n'est plus aussi marquée depuis la PlayStation 2 qui propose — pour la première fois concernant une console — d'autres fonctionnalités que le jeu vidéo en permettant nativement de lire les DVD vidéo. Avant cela, Sega et d'autres avaient déjà fait de timides tentatives de consoles/plate-forme multimédia, sans grand écho. Une étape est également franchie avec l'apparition de la Xbox et de son disque dur intégré en standard. La Wii, qui est sorti en 2006, propose un ensemble doté de deux manettes sans-fil (la Wiimote et le nunchuk) ayant un gyroscope et un accéléromètre intégrés pouvant détecter les mouvements du joueur.

De plus, depuis la sortie des consoles de septième génération comme Xbox 360, Wii, ou PlayStation 3, les consoles de salon incluent des systèmes d'exploitation plus évolués permettant des mises à jour via une connexion à Internet. L'exemple le plus marquant est sans doute le cas d'Xbox 360 se basant sous un système d'exploitation se rapprochant beaucoup du système Windows de Microsoft. On y retrouve notamment les fonctions de Windows Media Center.

Other Languages
български: Игрална конзола
bosanski: Igraća konzola
čeština: Herní konzole
Cymraeg: Consol gemau
Deutsch: Spielkonsole
Esperanto: Videoludilo
español: Videoconsola
euskara: Bideokontsola
hrvatski: Igraća konzola
Bahasa Indonesia: Konsol permainan
íslenska: Leikjatölva
日本語: ゲーム機
македонски: Играчка конзола
Bahasa Melayu: Konsol permainan video
Nederlands: Spelcomputer
norsk nynorsk: Spelekonsoll
norsk bokmål: Spillkonsoll
Runa Simi: Widyu kunsula
srpskohrvatski / српскохрватски: Igraća konzola
Simple English: Video game console
slovenčina: Herná konzola
slovenščina: Igralna konzola
shqip: Konzola
српски / srpski: Играчка конзола
svenska: Spelkonsol
українська: Гральна консоль
oʻzbekcha/ўзбекча: Video oʻyin konsoli
Tiếng Việt: Video game console
粵語: 遊戲機