Conférence de Bandung

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bandung (homonymie).
Conférence de Bandung
Carte des États participants.
Carte des États participants.

TypeConférence diplomatique
PaysDrapeau de l'Indonésie Indonésie
LocalisationBandung
DateDu 18 au
Participant(s)Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan

Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Drapeau de la Birmanie Birmanie
Drapeau du Cambodge Cambodge
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de l'Égypte Égypte
Ethiopian Pennants.svg Empire d'Éthiopie
Drapeau de la Côte-de-l'Or britannique Côte-de-l'Or britannique
Drapeau de l'Inde Inde
Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Drapeau de l'Iran Iran
Drapeau de l'Irak Irak
Drapeau du Japon Japon
Drapeau de la Jordanie Jordanie
Flag of Laos (1952-1975).svg Royaume du Laos
Drapeau du Liban Liban
Drapeau du Libéria Liberia
Drapeau du Royaume de Libye Royaume de Libye
Flag of Nepal.svg Royaume du Népal
Drapeau du Pakistan Pakistan
Drapeau des Philippines Philippines
Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka
Drapeau de la Syrie Syrie
Drapeau du Soudan Soudan
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Drapeau de la République démocratique du Viêt Nam République démocratique du Viêt Nam
Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau de la République du Sud-Viêt Nam République du Viêt Nam
Drapeau du Yémen Yémen

Le Gedung Merdeka où s'est tenue la conférence (photo de 1955).
Le Gedung Merdeka en 2002.

La conférence de Bandung (ou conférence de Bandoeng) s'est tenue du 18 au à Bandung, en Indonésie, réunissant pour la première fois les représentants de vingt-neuf pays africains et asiatiques dont Gamal Abdel Nasser (Égypte), Jawaharlal Nehru (Inde), Soekarno (Indonésie) et Zhou Enlai (Chine). Cette conférence marqua l'entrée sur la scène internationale des pays décolonisés du « tiers monde ». Ceux-ci ne souhaitant pas intégrer les deux blocs qui se font face, menés par les États-Unis et l'URSS, choisissent le non-alignement.

Contexte

Situation des colonies en 1945, au sortir de la Seconde guerre mondiale : la décolonisation s'opère avec l'effacement des anciennes métropoles au profit des deux superpuissances de la guerre froide en devenir (États-Unis et URSS), qui transfèrent leur opposition via leur influence sur ces nouveaux pays indépendants, nonobstant l'affirmation ultérieure d'un « troisième bloc » des non-alignés.

Dès les années 1930, on assiste au développement de mouvements nationalistes revendiquant l'indépendance de leur pays ; ils se renforcent au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Au lendemain de la conférence de Genève qui, en 1954, met fin à la guerre d'Indochine, les nouvelles puissances asiatiques veulent accélérer le processus d'indépendance.

En 1955, une trentaine de pays asiatiques et africains ont acquis leur indépendance. Le monde est alors dans un contexte de guerre froide opposant le bloc soviétique au bloc occidental. Conscients de leur force, ces pays nouvellement indépendants décident alors de tout mettre en œuvre pour aider les autres colonies à acquérir elles aussi leur indépendance. L'Asie a été le premier continent à voir se multiplier de nouveaux États ayant accédé à leur souveraineté aux dépens des puissances coloniales occidentales, ce qui explique la localisation de la conférence à Bandung. Les grands acteurs de cette rencontre sont l'Indien Nehru, l'Égyptien Gamal Abdel Nasser, et le Chinois Zhou Enlai.

Other Languages
azərbaycanca: Bandunq konfransı
Bahasa Indonesia: Konferensi Asia–Afrika
한국어: 반둥 회의
Nederlands: Bandungconferentie
srpskohrvatski / српскохрватски: Bandunška konferencija
slovenščina: Bandunška konferenca
oʻzbekcha/ўзбекча: Bandung konferensiyasi
Tiếng Việt: Hội nghị Bandung
中文: 萬隆會議