Comté de Poitou

Comté de Poitou

778 – 1422

Blason
Armes du comte de Poitiers (maison d'Anjou)
Description de cette image, également commentée ci-après
Le comté de Poitou à son apogée
Informations générales
StatutComté du royaume de France
CapitalePoitiers
Histoire et événements
1202-1203Confiscation par Philippe II Auguste, puis rattachement au domaine royal
1422Rattachement définitif au domaine royal
Comtes

Entités suivantes :

Le comté de Poitou est un ancien comté du royaume de France, créé en 778 par Charlemagne. Soumis à la suzeraineté du royaume de France, il s'en éloigne peu à peu par son appartenance à l'empire plantagenêt. Confisqué en 1202 par Philippe II, le comté est rattaché à la maison de France et n'est plus donné qu'en apanage. Il avait pour capitale Poitiers.

Il est à distinguer de la province de Poitou.

Histoire

L’empire franc de 481 à 814.

En 778, Charlemagne divise le royaume d'Aquitaine en 9 comtés, dont le comté de Poitou qui comprend les villes de Poitiers et d’Angoulême. Abbon en est le premier comte.

Les fiefs de France, dont le comté de Poitou, en 1030.
Les fiefs de France, dont le comté de Poitou, en 1154.
Les fiefs de France, dont le comté de Poitou, en 1180.

Au Xe siècle, les comtes de Poitiers deviennent ducs d'Aquitaine.

À la suite de la commise des fiefs de Jean sans Terre le 28 avril 1202[1], le Poitou est confisqué par Philippe II Auguste, et remis à Arthur Arthur Ier de Bretagne, puis rattaché au domaine royal à la mort de ce dernier (1203).

Le comté est accordé en apanage à plusieurs fils du roi de France entre 1226 et 1417, mais revient toujours au domaine royal, suite à la mort sans descendance des titulaires ou à leur sacre en tant que roi de France. Ainsi, en 1226, Alphonse de Poitier reçoit le comté de Poitou, la Saintonge et la terre d'Auvergne, et l'ensemble de ce fief revient à la couronne à sa mort en 1271[2]. En 1314, le comté de Poitou est érigé en comté-pairie par Louis X au profit de son frère Philippe, fait comte par leur père Philippe IV le Bel.

Les différents apanages de France en 1388.

Au traité de Brétigny (1360), le Poitou est cédé à l'Angleterre. Il est reconquis peu après (décembre 1372) par Bertrand Du Guesclin et Jean de Berry, à qui le comté est donné en apanage.

Le frère de Jean de Berry, Charles, récupère l'apanage à la mort de Jean en 1417. Charles devient lui-même roi de France en 1422, le comté revenant alors au domaine royal pour ne plus le quitter.

Other Languages