Component Object Model

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir COM.

Component Object Model (abr. COM) est une technique de composants logiciels développée par Microsoft et DEC, depuis 1994, populaire sur Windows et également disponible sur les systèmes d'exploitation OpenVMS, Tru64 ainsi que d'autres Unix [1]. Utilisée pour mettre en œuvre OLE et ActiveX, COM est dépassé depuis 2009 par le Framework .NET de Microsoft. Les technologies COM regroupent OLE, COM+, Distributed COM et ActiveX [2].

Fonctionnalités

Component Object Model est une spécification créée par Microsoft, qui décrit comment un programme exécutable peut être emballé dans un objet par un programmeur, permettant l'utilisation de l'objet par d'autres programmeurs [3]. La spécification COM décrit une interface de programmation ainsi qu'un procédé de communication entre les objets qui est indépendant des langages de programmation [4].

Un des objectifs de COM est de faciliter la création de programmes par assemblage de composants, où chaque composant peut être mis à jour ou amélioré indépendamment des autres. Ceci est rendu possible par le fait que tous les composants peuvent être assemblés selon la même technique [5]. COM unifie la manière dont les composants mettent à disposition leurs fonctionnalités et la manière dont les autres programmes vont les rechercher et s'en servir [5]. Les programmes qui adhèrent à la spécification COM pourront être réutilisés dans plusieurs langages de programmation [6], tels que C, Visual Basic, Java, Delphi, FoxPro ou COBOL [6].