Complexe militaro-industriel

Dwight David Eisenhower, président des États-Unis de 1953 à 1961.

Son discours de fin de mandat, prononcé le 17 janvier 1961 et retransmis via la télévision américaine, reste connu sous le nom de (en) Military-Industrial Complex Speech (lien vers Wikisource).
Extrait : « Dans les conseils du gouvernement, nous devons prendre garde à l'acquisition d'une influence illégitime, qu'elle soit recherchée ou non, par le complexe militaro-industriel. Le risque d'un développement désastreux d'un pouvoir usurpé existe et persistera. »

Le complexe militaro-industriel (CMI) désigne l'ensemble constitué par l'industrie de l'armement, les forces armées et les décideurs publics d'un gouvernement, et le jeu de relations complexes (lobbying) entre ces trois pôles destiné à influencer les choix publics.

Le premier usage public du terme fut celui publié dans un manifeste pacifiste de 1914. Sa popularisation remonte cependant à son emploi en 1961 par Dwight Eisenhower, « Ike », le président des États-Unis, qui avertissait ses compatriotes des dangers d'une trop grosse influence des industriels liés au département de la Défense, qui gère l'évolution de l'armée américaine par l'intermédiaire de contrats de défense, telle qu'Eisenhower avait pu l'observer en tant que chef du haut-commandement des armées alliées en Europe durant la Seconde Guerre mondiale ; son discours intervenait également dans un contexte marqué par la course aux armements liée à la guerre froide.

Le complexe militaro-industriel est aujourd'hui un élément décisif de l'effort de guerre. Il correspond à une approche plutôt quantitative de la quête d'une victoire, reposant pour bonne part sur la puissance industrielle, donc la capacité à produire, dans le temps imparti, davantage d'équipements adéquats.

Other Languages
Bahasa Indonesia: Kompleks militer–industri
日本語: 軍産複合体
srpskohrvatski / српскохрватски: Vojno-industrijski kompleks
српски / srpski: Vojno industrijski kompleks