Complexe argilo-humique

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CAH.
Le tube digestif du ver de terre est muni d'un organe spécial liant entre elles les micelles de matière organique aux micelles argiles

Un complexe argilo-humique (CAH) est une association de colloïdes de matière organique (humus) et de matière inorganique (argiles minéralogiques) chargés négativement, et d'ions minéraux chargés positivement (cations) liant l'humus et l'argile entre eux [1],[2]. On trouve les CAH dans les agrégats constitutifs du sol.

Il s'agit d'un complexe adsorbant qui a la propriété de retenir des cations présents dans le sol (Mg2+, Ca2+, K+, H+) par des interactions électrostatiques. Ces éléments chargés positivement peuvent alors attirer des anions ou groupements anioniques : les phosphates PO43- [1]. La capacité d'échange cationique[3] des CAH avec le milieu environnant a une influence sur la fertilité chimique des sols.

Cette liaison « argile + éléments minéraux + humus» s'appelle la « complexolyse ». C'est un des nombreux phénomènes qui participent à la pédogenèse. La profondeur et l'importance de la formation des complexes varient selon la nature des argiles et de l'humus, ainsi que le type de liaison impliquée dans la formation du complexe[1]. Des facteurs environnementaux tels que le pH et le climat entrent aussi en compte[4],[5].

Other Languages