Compagnie des chemins de fer de l'Est

Compagnie des chemins de fer
de l'Est
Création 17 décembre 1845
Disparition 31 décembre 1937
Dates-clés

Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de France  Paris ( France)

La Compagnie des chemins de fer de l'Est, dite parfois Compagnie de l'Est ou l'Est, est une société anonyme créée en 1845 sous le nom de Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg. La dénomination est changée en 1854 à la suite du rachat d'autres compagnies et de l'obtention de nouvelles concessions. Elle est l'une des six grandes compagnies des chemins de fer français nationalisées le pour former la Société nationale des chemins de fer français (SNCF).

Histoire

Médaille de la Compagnie des Chemins de Fer de l'Est par Jean Vernon
Médaille de la Compagnie des Chemins de Fer de l'Est par Jean Vernon

Après le rachat de la Compagnie du chemin de fer de Montereau à Troyes et de la Compagnie du chemin de fer de Blesme et Saint-Dizier à Gray approuvé par décret impérial du 17 août 1853 [1], la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg change de dénomination pour prendre celle de Compagnie des chemins de fer de l'Est le 21 janvier 1854 [2].

Ce même décret du 17 août 1853 accorde à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg, les concessions des chemins de fer de Paris à Mulhouse, avec embranchement sur Coulommiers, de Nancy à Gray par Épinal et Vesoul et de Paris à Vincennes et Saint-Maur.

La Compagnie de l'Est absorbe la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle le 20 avril 1854 [3], la Compagnie du chemin de fer de Mulhouse à Thann le 29 mai 1858 [4] et la Compagnie des chemins de fer des Ardennes le 11 juin 1863 [5].

Le réseau de la Compagnie de l'Est est amputé de sa partie alsacienne et mosellane à la suite de l'annexion de l' Alsace-Lorraine à l' Empire allemand en 1871. Après la Première Guerre mondiale, la Compagnie de l'Est ne souhaite pas récupérer ses anciennes lignes car la signalisation et la conduite s'y font désormais à droite selon les normes allemandes.

Une administration d'État (l' Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine) fut créée en 1919 pour gérer cette partie du réseau jusqu'en 1937 et la création de la SNCF .

Au même titre que pour la Compagnie des chemins de fer du Nord, une filiale sera créée en Belgique, sous le nom de "Compagnie de l'Est Belge". Elle exploitera notamment une ligne entre Châtelet (près de Charleroi) et Givet via Florennes (lignes belges 138 et 138A).