Compagnie de Jésus

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jésuite (homonymie).
Compagnie de Jésus
Image illustrative de l'article Compagnie de Jésus
Devise : Ad maiorem Dei gloriam.
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 27 septembre 1540
par Paul III
Institut Apostolique
Type Clercs réguliers
Spiritualité Ignatienne
Règle Constitutions de la Compagnie de Jésus
But Évangélisation, éducation spirituelle et intellectuelle
Structure et histoire
Fondation 15 août 1534
Paris
Fondateur Ignace de Loyola
Abréviation S.J
Autres noms jésuites
Site web http://www.sjweb.info
Liste des ordres religieux
Jésuite

La Compagnie de Jésus (Societas Jesu, SJ ou s.j.) est un ordre religieux catholique masculin dont les membres sont des clercs réguliers appelés « jésuites ». La Compagnie est fondée par Ignace de Loyola, saint François Xavier et les premiers compagnons en 1539 [1] et approuvée en 1540 par le pape Paul III. Dissoute en 1773, elle fut rétablie en 1814 par le pape Pie VII. Au début du XXIe siècle, elle constitue numériquement, avec un peu moins de 17 000 membres en 2013, l' ordre religieux masculin pleinement intégré le plus important au sein de l' Église catholique, où elle n'est devancée que par l'ensemble divisé des branches franciscaines. Son actuel supérieur général est Arturo Sosa.

Comme les autres religieux, les jésuites professent les trois vœux de pauvreté, de chasteté et d’ obéissance mais prononcent également un quatrième vœu qui leur est propre, celui de l'obéissance spéciale au Pape en ce qui concerne les missions, « selon ce qui est contenu dans les Lettres apostoliques et les Constitutions ». La Compagnie obéit à des «  Constitutions » définies par Ignace de Loyola et approuvées par la première Congrégation générale, suivant lesquelles les jésuites n'adoptent aucun habit religieux particulier mais suivent en ce domaine ce que font les prêtres séculiers. Ils ne recherchent pas les honneurs. Leur histoire compte ainsi peu d' évêques ou cardinaux et le pape François, élu en mars 2013, est le premier pape jésuite.

La vocation des jésuites est de se mettre au service de l' Église catholique. Cela les conduisit rapidement à s'engager dans la réforme catholique post- tridentine et se porter sur l' évangélisation, la justice sociale et l' éducation. La Compagnie a rapidement formé le premier corps enseignant de la catholicité moderne. Depuis le e siècle, leur ministère s'exerce notamment en Europe, en Amérique latine, en Extrême-Orient et en Inde. Jean Lacouture voit en eux les « pionniers d'une aventure humaine au sein d'un monde pris en charge dans sa totalité », hommes d'action et d'initiative, et « découvreurs de mondes, d'êtres, de civilisations différents » [2].


Caractéristiques

Le sceau de la Compagnie, ou christogramme, IHS, représente les trois premières lettres de IHΣOYΣ (Iêsous), « Jésus » en grec [3].

La devise de la Compagnie, Ad majorem Dei gloriam » (« Pour une plus grande gloire de Dieu »), rend compte de la diversité des tâches auxquelles s'adonnent les jésuites. Outre l'enseignement, qui s'étend à tous les niveaux, ils pratiquent la prédication, sont missionnaires, directeurs de conscience, enseignent la théologie, effectuent des recherches scientifiques, etc.

La spiritualité de la Compagnie repose sur les Exercices spirituels composés par Ignace de Loyola et se caractérise par une obéissance stricte, au Pape en particulier, et un grand zèle apostolique.

Les jésuites se distinguent par une formation intellectuelle poussée. Alors que les autres ordres ne réclament qu'un an de noviciat avant la profession solennelle, le futur jésuite doit d'abord subir une probation de deux années, au bout desquelles il émet les premiers vœux qui constituent le premier degré, celui des « scolastiques » pour ceux qui se destinent à la prêtrise, celui des « coadjuteurs temporels approuvés » pour ceux qui seront employés aux offices domestiques.

Ils doivent ensuite consacrer trois ans à l'étude de la philosophie et des sciences, puis pendant deux ans, ils exercent une activité apostolique (souvent professorat), et quatre à cinq années encore à étudier la théologie, qui les mènent vers le sacerdoce. Après quelques années d'activités apostoliques, chaque jésuite effectue une dernière année de formation spirituelle (appelé le «  Troisième an ») et fait sa profession religieuse définitive : aux vœux de pauvreté, chasteté et obéissance s'ajoute alors, pour certains, un vœu d'obéissance spéciale au pape « en ce qui concerne les missions » [4].

Other Languages
Alemannisch: Jesuiten
العربية: يسوعيون
azərbaycanca: Yezuitlər ordeni
Boarisch: Jesuitn
Bikol Central: Heswita
беларуская: Езуіты
беларуская (тарашкевіца)‎: Езуіты
български: Йезуитски орден
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: জেসুইটাস
bosanski: Isusovci
Чӑвашла: Иезуитсем
Deutsch: Jesuiten
Esperanto: Jezuitoj
eesti: Jesuiidid
suomi: Jesuiitat
Frysk: Jezuïten
Gaeilge: Cumann Íosa
Gàidhlig: Comann Iosaid
עברית: ישועים
hrvatski: Družba Isusova
Kreyòl ayisyen: Jezwit
interlingua: Societate de Jesus
Bahasa Indonesia: Yesuit
íslenska: Jesúítareglan
日本語: イエズス会
Basa Jawa: Yésuit
қазақша: Иезуиттер
한국어: 예수회
Lëtzebuergesch: Jesuiten
Limburgs: Jezuïet
lietuvių: Jėzuitai
latgaļu: Jezuiti
latviešu: Jezuīti
македонски: Исусовци
മലയാളം: ഈശോസഭ
Bahasa Melayu: Persatuan Jesus
Nederlands: Jezuïeten
norsk nynorsk: Jesuittordenen
polski: Jezuici
Piemontèis: Companìa ëd Gesù
português: Companhia de Jesus
română: Ordinul iezuit
русский: Иезуиты
sardu: Gesuitas
sicilianu: Gesuiti
srpskohrvatski / српскохрватски: Isusovci
Simple English: Society of Jesus
slovenščina: Družba Jezusova
shqip: Jezuitët
српски / srpski: Исусовци
svenska: Jesuitorden
Kiswahili: Shirika la Yesu
தமிழ்: இயேசு சபை
Türkçe: Cizvitler
українська: Товариство Ісуса
Tiếng Việt: Dòng Tên
吴语: 耶穌會
中文: 耶稣会
Bân-lâm-gú: Iâ-so͘-hoē
粵語: 耶穌會