Commune de Saint-Étienne

La Commune de Saint-Étienne est une insurrection populaire qui eut lieu en mars 1871 dans la ville de Saint-Étienne.

Affiche appelant la population stéphanoise au calme

Contexte

Elle se déroule dans une période de fortes tensions sociales au niveau national accentuées au niveau local par une période de fort mécontentement des ouvriers, mineurs et passementiers dont les luttes se succèdent depuis 1869 mais également des bourgeois « radicaux ». Le souvenir de la fusillade du Brûlé est alors encore dans tous les esprits et la défaite contre la Prusse, la menace d'un retour à la monarchie et la défaite des candidats républicains aux élections de l' Assemblée constituante le 8 février font encore monter le ton.

La direction du Comité central républicain créé autour de César Bertholon en septembre 1870 et dont le siège se situe rue de la Vierge appelle à la modération et au respect des institutions mais, débordée par la base, elle déserte le Comité central, se regroupe dans l'Alliance républicaine et restera à l'écart lors des événements à venir; laissant le champ libre à une majorité plus virulente dont les mots d'ordre sont la démission de la municipalité et l'établissement d'un pouvoir municipal de type nouveau basé sur la démocratie directe. Un quotidien, animé en grande partie par Durbize prendra pour titre La Commune.

Other Languages